Acte XVII des Gilets jaunes : encore des violences policières

MPI
11/03/2019
07:09

Acte XVII des Gilets jaunes : encore des violences policières

Acte XVII des Gilets jaunes : à Quimper, lors des manifestations, des gendarmes mobiles ont violemment tabassé un homme portant un gilet jaune. Selon l’AFP, ce chauffeur routier, Max Barré, essayait d’évacuer le pont lorsqu’il a été rattrapé par les forces de l’ordre :

« Je traversais le pont pour retrouver des collègues de l’autre côté quand ils [les gendarmes mobiles] m’ont couru après. Ils m’ont attrapé à l’épaule et j’ai perdu l’équilibre, je me suis accroché à la rambarde, je ne pensais à rien. Ils ne m’ont rien dit, je ne sais pas ce que j’ai fait, j’étais dans ma bulle, j’ai été frappé sans raison.»

L’intervention n’a pas été suivie d’une interpellation.

Un médecin de rue interrogé par l’AFP et qui a filmé la scène précise :

«ce n’était pas lui [le jeune homme] qui était visé par la charge des gendarmes, mais des personnes qui se sont enfuies en courant. Max s’est fait attraper par la deuxième charge, les gendarmes l’ont matraqué assez violemment, ça a duré au moins 45 secondes.» Et de préciser que la charge a probablement été provoquée, selon lui, par une bouteille jetée sur les forces de l’ordre «qui ne venait pas [du côté où se trouvait] Max».

Mais selon Emmanuel Macron, il n’y a pas de répression des autorités contre les gilets jaunes…

Francesca de Villasmundo