Deux nouvelles fusillades endeuillent les États-Unis : une trentaine de morts

E&R
04/08/2019
01:48:29

Deux nouvelles fusillades endeuillent les États-Unis : une trentaine de morts

Un homme de 21 ans a été arrêté après une fusillade mortelle survenue dans une zone commerciale d’El Paso, au Texas, lors de laquelle 20 personnes ont trouvé la mort et 26 autres ont été blessées. La police enquête sur un possible motif « haineux ».

20 personnes ont été tuées et 26 blessées dans une fusillade le 3 août dans une zone commerciale d’El Paso, au Texas. Comme le rapporte l’AFP, la police a placé en garde à vue « un homme blanc de 21 ans » et enquête sur un possible motif « haineux », ce qui aux États-Unis désigne les attaques motivées par l’origine, la religion, ou encore l’orientation sexuelle des victimes.

Un manifeste, attribué au tireur, circule sur internet. Ce texte dénonce notamment « une invasion hispanique du Texas » et fait référence à la tuerie de Christchurch en Nouvelle-Zélande, qui avait coûté la vie à 51 personnes, le 15 mars.

Toujours selon l’AFP, qui cite plusieurs médias américains, le tireur s’appelle Patrick Crusius. Originaire d’Allen, près de Dallas, à neuf heures de voiture d’El Paso. Sur une capture d’écran de caméra de surveillance, on le voit entrer dans l’hypermarché armé d’un fusil, les oreilles couvertes d’un casque anti-bruit.

La fusillade a commencé en fin de matinée près d’un supermarché Walmart. Vers 11h (17h GMT), la police d’El Paso a appelé la population à rester à l’écart de la zone : « Alerte fusillade, restez loin de la galerie de Cielo Vista », a-t-elle tweeté, en déployant d’importants renforts sur les lieux.

Une femme, qui venait faire ses courses, a expliqué sur Fox News avoir entendu « comme des feux d’artifices » alors qu’elle cherchait une place de parking.

« Je me suis dirigée vers la sortie », a poursuivi cette témoin prénommée Vanessa. « J’ai vu un homme avec un T-shirt noir et un pantalon camouflage qui portait ce qui m’a semblé être un fusil. Il visait les gens et tirait directement sur eux. J’en ai vu trois ou quatre tomber par terre », a-t-elle poursuivi.

Un autre témoin a raconté avoir aidé des blessés sur le parking. « Malheureusement, on a perdu un homme », a-t-il déclaré à Fox News. Au total, trois suspects ont été arrêtés, a annoncé le maire de la ville.

Donald Trump a réagi

Le président Donald Trump a été informé de la situation et a échangé avec son ministre de la Justice Bill Barr et le gouverneur du Texas Greg Abbott, ainsi que l’a fait savoir la Maison-Blanche. Il a par la suite réagi sur Twitter :

« Terribles fusillades à El Paso. Les nouvelles sont très mauvaises, beaucoup de morts. Nous travaillons avec les autorités fédérales et locales, ainsi qu’avec les forces de l’ordre. Nous avons assuré le gouverneur [du Texas] du soutien entier du gouvernement fédéral. Que Dieu soit avec vous tous ! »


États-Unis : neuf morts dans une fusillade à Dayton, quelques heures après le drame d’El Paso

Neuf personnes ont trouvé la mort et 27 autres ont été blessées lors d’une fusillade dans la ville de Dayton (Ohio) quelques heures après l’attaque d’El Paso (Texas).

Une fusillade a eu lieu dans la ville de Dayton, dans l’Ohio, dans la nuit du 4 au 5 août, coûtant la vie à 9 personnes et en blessant 27, selon le maire de la ville.

« En moins d’une minute les premiers policiers sur les lieux ont neutralisé le tireur », a déclaré Nan Whaley, édile de cette ville du nord des États-Unis.

L’attaque aurait commencé dans le quartier de l’Oregon, dans une rue remplie de bars et de restaurants.

Dans un premier temps, la police avait conseillé aux citoyens d’éviter la zone.

Certaines publications postées sur Twitter, comme celle du journaliste Matthew Keys, laissent entendre une série de détonations, dans une ambiance totalement confuse.

Une autre vidéo montre l’intervention des forces de l’ordre qui ont installé un périmètre de sécurité aux abords des lieux.

Quelques heures plus tôt, un assaillant ouvrait le feu dans un centre commercial de la ville d’El Paso, dans le Texas, provoquant la mort d’au moins 20 personnes, et en blessant 26 autres.

Source : RT France


Bonus : Deux points de vue sur les armes à feu

Des enfants et des armes... Un film présenté par Karl Zéro
Analyse de facho : Bowling for columbine , une vidéo de Code-Rno

Ce jeune homme à casquette qui parle très vite (et qui pense plus lentement) fait partie de la nouvelle tendance très nationale-sioniste qui cherche à rendre les armes de guerre en vente libre ou presque en France, sur le modèle américain ou israélien.

Les arguments avancés sont simples, voire simplets : si t’as pas d’arme, tu vas te faire descendre par le premier venu qui en a une, et qui lui n’obéit pas à la loi. Oui mais pour l’instant la France compte cent fois moins de tueries dites de masse qu’aux États-Unis et les Français ne vivent pas dans la paranoïa des Israéliens, en guerre permanente contre ceux qu’ils ont spoliés. En matière de paix civile, il n’y a pas photo.

Mais le débat sur la légitime défense reste ouvert, et la réponse de la justice française, vendue aux gauchistes qui font le travail de sape des sionistes, à savoir dépénaliser les agressions afin de maintenir le peuple français dans la peur, pose évidemment question. Une question qui ne se résoudra pas à coups de kalachnikov ou de M16, car c’est une question politique, et de politique profonde.