Éric Zemmour, le porteur du changement de paradigme du Système

E&R
10/11/2018
41:39

Éric Zemmour, le porteur du changement de paradigme du Système

« Les Allemands, les Allemands, Hitler en tête parce qu’il a fait la Guerre de 14, ont un respect pour Pétain. Ils sont très gênés vis-à-vis de Pétain. Les discussions entre Hitler et Pétain c’est très bizarre parce que Hitler garde une certaine révérence pour Pétain. »

Imaginez, si Soral avait dit ça... Zemmour, lui, peut le dire (à 3’50). Et on va voir pourquoi.

Il s’agit pour le Système d’un changement de paradigme. Pour une fois, on utilise le mot – galvaudé à mort par la presse de bas étage (pléonasme) – pour une bonne raison. Le Système, à travers ses agents, représentants, appelez-les comme vous voulez, doit faire changer l’âne – l’opinion française – de foin, âne qui a été nourri au foin de l’antiracisme depuis 40 ans.

Et c’est l’essayiste Éric Zemmour qui incarne ce changement de paradigme. Soyons bien clairs : Zemmour n’a jamais prôné l’immigration de masse comme un Finkielkraut ou un BHL, aujourd’hui démonétisés pour cela, quel que soit leur position dans l’organigramme médiatico-politique. Zemmour incarne la nouvelle tendance du sionisme que nous avons appelée national-sionisme. Ça, c’est clair pour tout le monde.

Si Zemmour n’a pas changé de sexe idéologique, c’est la maison mère – le sionisme aux commandes – qui a changé de porte-parole. Certes, les Glucksmann Jr et autres Attali sont toujours là pour appeler la France à se charger de clandestins subsahariens qui ne servent à rien, à part affaiblir les pays africains qu’Israël veut contrôler – Soudan, Érythrée – et affaiblir encore le sentiment national français, que le Système trouve encore trop fort chez nous, voire en augmentation.

Si l’on considère Zemmour tout seul et Attali tout seul, on ne peut pas comprendre l’ingénierie en cours. Si l’on considère le couple Zemmour-Attali, alors là on peut commencer à entrer dans quelque chose de plus complexe, mais aussi de plus explicatif. Les deux tendances sont encore là, et comme elles ont pris toute la place, disons un bon « 80/20 » – 80 pour le sionisme migratoire, 20 pour le sionisme antimigratoire –, elles s’opposent sur les plateaux télé et radio.

Ainsi les Français se réveillent-ils de 40 ans d’antiracisme d’État avec la montée d’une opinion nouvelle qui elle, est autorisée. Il suffit pour cela d’organiser de fausses confrontations entre la nouvelle et l’ancienne tendance. Dans les deux cas, c’est le sionisme qui en sort gagnant :

L’émission entière est ici. On n’a même pas écouté toute la bande, c’est vous dire à quel point ces deux porte-parole de tendances soi-disant opposées sont prévisibles.

Revenons à Zemmour, l’homme par qui le changement systémique arrive. Malgré son aura négative fabriquée par ses adversaires les antiracistes de gauche, il est invité partout, on le voit bien, pour délivrer un message plus précis, plus intelligent, plus acceptable pour les Français que le message antiraciste seriné depuis 40 ans.

C’est la force de Zemmour : à 90%, on est obligé d’aller dans son sens. Les 10% qui restent, c’est la cartouche sioniste glissée discrètement dans le fusil national.

Pour dire les choses plus trivialement, il est dix fois moins bête ou borné que ses adversaires, qu’il éclate à plate couture à chaque combat de boxe idéologique. D’ailleurs, ils ne sont plus nombreux à vouloir se le faire. La gauche antiraciste est non seulement stupide, dépassée, mais elle est lâche. Quand le combat n’est pas truqué ou qu’il n’est pas à cent contre un, elle n’y va pas. Alain Soral et Dieudonné connaissent ça. Mais ils n’ont pas été « réhabilités » comme Zemmour. Qui n’a d’ailleurs jamais été excommunié des médias de masse.

Zemmour et les autres nationaux-sionistes ont donc un message important à faire passer, qui consiste à liquider l’antiracisme de gauche qui a prévalu jusque-là.

Cette phrase est à apprendre par cœur, elle pourra être demandée à tout moment à n’importe quel militant E&R encarté ainsi que tout sympathisant (et même tous les Français dans la rue). Mais les châtiments ne seront pas les mêmes, rassurez-vous.

L’émergence du nouveau paradigme donne lieu à des empoignades correctement contrôlées par la pointe du triangle de l’ingénierie sociale en cours. Il n’y a qu’à voir Pascal Praud faire l’âne antitraciste... Mais le résultat doit être le suivant, et doit l’être absolument : les Français doivent abandonner leur antiracisme débile qui a mené le pays où l’on sait.

La plupart des Français sont d’accord avec ça, et sont tout étonnés de découvrir qu’ils ont maintenant le droit de dire ce qu’ils pensent, ou plutôt d’entendre ce qu’ils pensent, car la parole est toujours confisquée par la même élite, qui dispose d’une nouvelle équipe de commerciaux, plus adaptée aux temps actuels que la précédente. Le Système évolue !

Dans 5 ans, peut-être 10, il ne restera plus un gramme de socialo-sionisme dans les médias. Complètement dévalorisé, il sera considéré comme une survivance de l’ancien régime, et flingué à chaque passage télé ou radio. Il servira de punching-ball ou de sparring-partner aux nouveaux ténors du sionisme, qui éviteront bien de se frotter à des boxeurs plus sérieux, moins contrôlables par l’Organisation des Combats.


Non au national-sionisme !


Refusez l’arnaque du national-sionisme
en signant la pétition « Non au national-sionisme ! »
 :


Non au national-sionisme !


Refusez l’arnaque du national-sionisme
en signant la pétition « Non au national-sionisme ! »
 :