Fichage ethnique : Pourquoi l’association SOS Racisme prend-t-elle la défense du PSG ? (Enquête en cours)

FDS
10/11/2018
35:40

Fichage ethnique : Pourquoi l’association SOS Racisme prend-t-elle la défense du PSG ? (Enquête en cours)


Nous essayons de comprendre pourquoi SOS Racisme qui habituellement tire sur tout ce qui bouge vole aujourd’hui au secours du PSG. Or il existe des liens entre les deux structures et leurs cadres. Vous pouvez participer à notre enquête dans les commentaires.


Selon Hermann Ebongue, le vice-président de l’association, les révélations de Mediapart et d’Envoyé Spécial ne font pas la preuve d’une discrimination organisée par le PSG.
A longueur d’année, SOS Racisme œuvre aux côtés du PSG pour lutter contre les comportements racistes, xénophobes et antisémites des supporteurs parisiens. Hermann Ebongue, son vice-président, est donc particulièrement concerné par l’affaire du fichage ethnique pratiqué par les recruteurs du centre de formation parisien.

« Ce fichage, cette nomenclature et cette discrimination raciale sont un signe d’imbécillité et d’ignorance, soutient-il. C’est de la bêtise pure. Mais je ne crois pas en l’existence d’un système organisé par le club. Il suffit d’ailleurs d’observer la couleur de peau des jeunes qui évoluent actuellement dans les équipes du PSG pour se rendre compte qu’il n’existe aucune discrimination ».

Le Parisien


>Malek Boutih, ancien président de SOS Racisme et actuel membre de la Fondation PSG, vole lui aussi au secours du club :

1999, la genése du contrat passé entre le PSG et SOS Racisme

Premier contrat antiraciste au Paris SG

Le procès intenté par SOS Racisme au PSG pour pratiques discriminatoires, qui devait avoir lieu aujourd’hui, est ajourné.

Hier, Laurent Perpère, directeur délégué du Paris SG, et Malek Boutih, président de SOS Racisme, annonçaient, en conférence de presse commune, la signature d’un contrat entre les deux organisations. Le PSG s’y engage à lutter efficacement contre le fléau de la violence et du racisme au sein de ses supporters… C’est la fin de l’ère des fachos  » dans le Kop de Boulogne…  » La signature suspend l’action judiciaire engagée par l’association antiraciste contre le club, qui devait donner lieu à l’ouverture aujourd’hui d’un procès pour discrimination.

(…) L’Humanité


2011 : dimanche 27 février, en marge du match PSG – Toulouse au Parc des Princes, se tenait la « Journée du Respect », lancée par le PSG et SOS Racisme.


Le rôle de SOS Racisme dans le rachat du PSG par le Qatar

Extrait de « La République française du Qatar » de Bérengère Bonte