Le maire PCF d’Ivry est « scandalisé » par le rap de Niska, mais il l’invite car « les gamins sont fous de joie »

FDS
13/06/2018
06:12

Le maire PCF d’Ivry est « scandalisé » par le rap de Niska, mais il l’invite car « les gamins sont fous de joie »

«La chatte de la petite est sale, mon lit sent le poisson salé», «Elle veut s’acheter des nouvelles fringues, elle bosse pour nous sur Vivastreet»; ou encore : «Les bitches veulent pomper ma verge/ Elle a des gosses, mais elle est vierge/ Elle veut des loubous, elle fait le tapin» : autant de paroles issues de titres du rappeur Niska qui suscitent la polémique à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), où il doit se produire ce samedi, dans le cadre de la fête annuelle de la ville. (…)

Le maire PCF de la ville, Philippe Bouyssou, répond quant à lui être «choqué et scandalisé» par les «propos sexistes» contenus dans certaines chansons du rappeur (…) Pour autant, le maire d’Ivry juge «compliqué de demander à un artiste de faire du tri dans sa programmation », ajoutant (…) que «beaucoup de gamins sont fous de joie à l’idée de la venue du rappeur. »

Tout en condamnant certaines paroles de Niska, le maire pointe également les différences d’appréciation de sexisme en fonction des chanteurs. « Je crains fort que l’on soit beaucoup plus enclins à fouiller sévèrement dans la discographie des rappeurs de banlieue qu’envers des formes plus policées mais qui ne sont pas plus valorisantes pour l’image de la femme », lâche le maire, citant Julien Clerc et sa chanson Mélissa (…) « Il a une bonne petite tête de gendre idéal mais moi personnellement, je trouve que ce qu’il dit dans sa chanson est tout aussi choquant. »

Libé reprenant l’article de 94 citoyens