Les 7 familles de l’humour : l’humour sexiste (1/7)

E&R
07/08/2019
02:00

Les 7 familles de l’humour : l’humour sexiste (1/7)

En guise d’apéritif :

 
 

Le sexisme consiste à se moquer des femmes en les considérant comme inférieures. Se moquer des femmes en les considérant comme supérieures (aux hommes) ça marche pas, on a essayé. C’est pas drôle. Évidemment, l’humour machiste, ou sexiste, le plus répandu au monde, ne fait rire qu’une moitié de l’humanité. Pour les femmes c’est une souffrance de plus. Pourtant, certaines adorent qu’on les prenne pour des connes, ce sont les femmes masochistes, ou soumises à la volonté des hommes. Mais il y a aussi les emmerdeuses, dites féministes. Elles, elles ont carrément la haine, et elles manquent d’humour, comme le CRIF. C’est pour ça qu’on leur en envoie (de l’humour). Car plus on a d’humour, moins on a de haine.

Attention : l’humour sexiste ne s’en prend pas seulement à l’infériorité supposée des femmes en matière cérébrale, il peut viser par exemple leur vénalité, ou leur rouerie légendaire. Les femmes sont en effet mille fois plus malignes et manipulatrices que les hommes, mais ça ne figure pas dans les doléances du féminisme, car ça la foutrait un peu mal. C’est l’objet de ce montage :

On va pas commencer à commenter les trucs drôles sinon ça va devenir lourd. C’est comme décortiquer une poésie ou une grenouille : on ouvre le batracien pour savoir comment ça marche et du coup elle meurt, et on n’apprend pas grand-chose d’une morte. En plus la mort c’est pas cool.

La 2e se moque de la maladresse légendaire des femmes :

La 3e ramène la femme au rang de lave-vaisselle ou de femme de ménage (d’où l’expression ménagère, de ménagerie, tigresse du foyer) :

La 4e est plus fine dans le genre :

Quand le dessinateur va se rendre compte qu’il figure sur E&R, le mitard de l’Internet, il va nous demander de le retirer, car on peut avoir de l’humour mais aussi les pétoches.

On traduit la 5e (image), pour ceux qui n’ont pas dépassé la 5e (classe) : « Tous les hommes sont des porcs / Les femmes sont les égales des hommes ». Inutile de dire que c’est extrêmement bien vu. Parfois, une vanne peut résumer toute une conférence.

Pourquoi on a mis cette affiche d’affiches en guise de 6e ? Parce que ces positionnements politiques correspondent grosso modo aux sentiments des femmes, pas toutes bien sûr, mais c’est la politique à la sauce féministe/féminine, la soft politique.

On veut moins de chaleur, mais en même temps on adore se foutre à poil sous le soleil... On veut plus de réfugiés, mais on veut moins de viols... On ne jure que par la diététique, et on s’enfile des Magnums (les glaces ou le champ’)... Il y en a comme ça des tonnes.

La 7e résume tout, on peut pas faire plus macho :

Les 8e et 9e sont le fait de femmes politiques. Les politiques, qu’ils soient de sexe masculin ou féminin, ne disent pas plus de conneries que tout le monde, mais comme ils saturent les médias, inévitablement, sur le flot de paroles imposées on trouve des pépites.

 

Les 10e, 11e et 12e se passent de commentaires, la 12e est particulièrement sexiste. Même nous on a honte de diffuser de tels clichés. Mais le sujet commande, que voulez-vous, l’info avant tout.

 

Voilà, on a bien dénoncé le sexisme, aurait dit ce bon vieux Thierry (Ardisson). On espère que vous avez bien rigolé aux dépens du sexisme et on vous donne rendez-vous demain pour la deuxième partie des Familles de l’humour : l’humour people (ou plutôt anti-people). Se foutre de la gueule des « élites », quoi. Ça change pas les choses mais c’est déjà ça de pris.

Post scrotum

Évitez de nous balancer à la Schiappa, on a assez d’emmerdes comme ça, OK ?


Vous aimez les articles d’E&R ?
Participez au combat journalier de la Rédaction
avec le financement participatif :