Nuit d’émeutes en Biélorussie à l’issue de la présidentielle

E&R
10/08/2020
10:00

Nuit d’émeutes en Biélorussie à l’issue de la présidentielle

Des manifestations ont éclaté dans la capitale biélorusse suite à la publication des sondages de sortie des urnes qui accordaient une victoire écrasante au Président du pays, Alexandre Loukachenko.

Des bruits d’explosions ont été entendus dans le centre de Minsk, alors qu’un nuage de fumée s’étendait dans le ciel, a fait savoir un correspondant de Sputnik sur place. Selon les premières informations, ils ont pu être provoqués par des grenades sonores antiémeutes dont les forces de l’ordre ont fait usage pour disperser la foule.

Des heurts entre manifestants antigouvernementaux et policiers ont éclaté dimanche soir à Minsk, à l’issue de l’élection présidentielle. Le Président Alexandre Loukachenko est donné largement en tête du scrutin par un sondage officiel, qui le crédite de 79,7 % des voix, devant l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa, deuxième avec 6,8 %.

Des ambulances sur les lieux

Des rassemblements se sont déroulés en plusieurs endroits de la capitale, Minsk, ainsi qu’à Brest, Kobryn, Pinsk, Baranovitchi, Gomel, Grodno, parmi d’autres. Selon nos correspondants à Minsk, des manifestants ont tenté vers minuit d’ériger des barricades avec des poubelles.

Les forces de l’ordre ont utilisé des grenades assourdissantes et des canons à eau. Des ambulances ont été dépêchées sur les lieux. Au moins un agent de l’Intérieur a été blessé. Les services d’urgence font par ailleurs état de plusieurs blessés parmi les manifestants, sans donner plus de détails. Ils ont été hospitalisés.

La police dit « contrôler la situation »

Le ministère de l’Intérieur indique de son côté que la situation est sous le contrôle de la police, selon l’agence Belta.

« La police a le contrôle de la situation en lien avec les actions de masses non-autorisées », a indiqué l’agence sur sa chaîne Telegram, en citant le ministère de l’Intérieur.

Le QG de l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa se barricade

Redoutant des interpellations, les membres de l’équipe de l’opposante Svetlana Tikhanovskaïa cherchent à sécuriser l’accès à leur quartier général. Les portes et les fenêtres ont été verrouillées, a constaté un correspondant de Sputnik.

Sur Telegram, la candidate s’est par ailleurs adressée aux forces de l’ordre ainsi qu’aux manifestants, appelant « la police et les militaires à se rappeler qu’ils faisaient partie du peuple ».

Elle a demandé à ses électeurs d’empêcher les provocations, les encourageant à ne pas donner l’occasion de faire usage de la force.

« Je vous prie d’arrêter les violences. Les officiers, avant tout, je sais que vous pouvez le faire », a-t-elle indiqué.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page