Poker commercial USA/Chine : Trump mise lourd

E&R
02/08/2019
08:35

Poker commercial USA/Chine : Trump mise lourd

C’est la méthode Trump, qui négocie avec la Chine comme un joueur de poker agressif face à des adversaires près de leurs jetons : il n’hésite pas à relancer, et durement. Après avoir endormi la délégation chinoise pendant des négociations qui visiblement ne vont pas dans son sens, il annonce brutalement une hausse de 10% des droits de douane sur 300 milliards de dollars d’importations à partir du 1er septembre, et menace de passer à 25%... La trêve de juin aura été de courte durée.

Réaction de Pékin, via son ministre des Affaires étrangères : « Imposer des droits de douane n’est en aucune façon une manière constructive de résoudre les frictions économiques et commerciales. » Les Chinois ne veulent pas la guerre (commerciale) totale mais se disent prêts à des « représailles » selon Le Figaro.

Tout ce que produit la Chine ou presque qui est exporté aux USA fait désormais l’objet d’une augmentation de taxes douanières. Même si on peut parler d’un coup de bluff (des sanctions provisoires) de Trump, c’est la fin d’une époque, celle où les Chinois, à partir de 1972, ont arrosé sans trop de résistance les USA de leurs produits manufacturés, creusant ainsi le déficit américain et détruisant l’industrie locale à petit feu, sauf celle à haute valeur ajoutée technologique.

Jouant le chaud et le froid, Trump a donné rendez-vous à Xi en septembre pour la poursuite des négociations commerciales entre les deux pays. La conséquence, c’est la déstabilisation des marchés, comme on dit : la Bourse a dévissé, mais pour Trump, ce n’est pas grave. Ce faisant, il faut quand même mal à l’économie américaine et à la consommation intérieure, qui ont besoin des produis chinois à bas prix. Mais c’est tout l’art de la négociation : accepter des sacrifices pour gagner.

Il y a un an, le président américain prévenait tout le monde. Finalement, comme un certain Autrichien dans les années 30, il est en accord avec ses menaces :

Trump a-t-il lu les préceptes de L’Art de la guerre de Sun Tzu ?

- Commandement 16 : « Attaquez là où il ne vous attend pas »
- Commandement 17 : « Surgissez toujours à l’improviste »
- Commandement 80 : « Je frappe [l’ennemi] l’improviste »
- Commandement 106 : « Frappez avec la soudaineté de la foudre »
- Commandement 213 : « À la guerre, tout est affaire de rapidité. On profite de ce que l’autre n’est pas prêt, on surgit à l’improviste »

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page