Rien ne va plus à la télé : Raquel Garrido défonce le CRIF devant Cyril Hanouna

E&R
10/01/2020
03:00

Rien ne va plus à la télé : Raquel Garrido défonce le CRIF devant Cyril Hanouna

Pour une rentrée télé, c’est une rentrée télé ! À peine la brune latino était-elle intronisée nouvelle chroniqueuse de l’émission de clashs (conflits entre personnalités) destinés à faire le buzz (publicité en ligne) – et donc faire monter la valeur de l’émission devant les annonceurs sur les réseaux sociaux – intitulée Balance ton post !, le débat n’étant qu’un prétexte, que, disions-nous, elle foutait déjà le souk.

Il est vrai que la pasionaria d’extrême gauche, issue de l’écurie (politique) du puissant Jean-Luc Mélenchon n’a pas sa langue dans sa poche : c’est une emmerdeuse intelligente et elle a du bagou, le pauvre Naulleau s’en souvient encore. Elle a collé dans les cordes son supérieur hiérarchique Cyril Hanouna en s’attaquant au CRIF, piétinant une accusation d’antisémitisme à son encontre dont elle n’a visiblement plus rien à foutre. Comme un nombre grandissant de Français !

Le débat du jeudi 9 janvier 2019 opposait l’islamiste macronien Yassine Belattar à l’intellectuel islamophobe du RN Jean Messiha. C’est la première partie du spectacle :

 

Et maintenant, mesdames et messieurs, le clou du spectacle, un triple salto arrière anti-CRIF de Raquel ! Une figure risquée (on risque de s’y rompre les vertèbres de la réputation) mais si on la réussit, les images font le tour du monde !

 

Hanouna  : « Vous êtes en train de dire, Raquel Garrido, insidieusement, il aurait été sorti du gouvernement parce qu’il y a un lobby... C’est extrêmement grave ce que vous venez de dire ! Vous rejoignez Jean-Luc Mélenchon, je vous dis, qui a eu des propos vraiment intolérables contre le CRIF... »

Mais la pasionaria ne se laisse pas neutraliser par le rayon paralysant (l’arme absolue dénoncée par Mélenchon) :

Garrido  : « Critiquer le CRIF ce n’est pas critiquer les juifs, que ce soit très clair ! »

Heureusement pour Hanouna, l’invité RN, tendance nationale-sioniste, lui vient en aide.

Messiha  : « Vous avez pas critiqué le CRIF là, vous avez dit “s’il avait été juif il aurait été viré du gouvernement”, c’est la dérive antisémite de l’islamo-gauchisme que vous représentez parce que vous avez un électorat à protéger, voilà la vérité ! »

Rasséréné par le soutien de l’intellectuel pro-sioniste, l’animateur peut lancer les réquisitions.

Hanouna  : « C’est bon Raquel, ne vous enfoncez pas, je vous le dis, votre petite phrase à Laurence Saillet elle est inadmissible ! »

Mais la bourrique insiste !

Garrido  : « Dans la société française d’aujourd’hui, il y a une tolérance vis-à-vis de l’islamophobie qui est beaucoup plus forte que les autres formes de racisme, je suis désolée ! »

Au vendeur de chaussettes trouées le mot de la fin, avec une condamnation (à vie évidement) exemplaire :

Hanouna  : « Raquel, je vous dis la vérité, ce que vous dites là, je vous dis c’est de l’antisémitisme, je suis désolé. »

Mais la condamnée à l’antisémitisme a le toupet de répondre au procureur ! La bougresse ré-insiste !

Garrido  : « Non mais c’est un problème, parce que si on traite les gens d’antisémites à tout bout de champ, la lutte contre l’antisémitisme elle va s’en porter très mal ! Et c’est ça d’ailleurs le problème du CRIF ! le problème du CRIF, c’est qu’il a une liste longue comme le bras et ça commence par les gens qui critiquent Israël ! »

Cirque ou pas cirque (les émissions d’Hanouna sur C8 perdent du terrain face à celles de Yann Barthès sur TMC), il y a des fuites dans le barrage !

Rappel : la petite phrase de Blanquer

 
Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page