J’ai une peau noire et je rejette des concepts comme le racisme systémique, le privilège blanc et la fragilité blanche. Au Québec, nous n’avons pas besoin de ce genre d’idées qui nous viennent des États-Unis pour nous faire entendre et comprendre. Le peuple québécois est en général très accueillant et le message qu’il nous envoie est clair et sans la moindre ambiguïté : il refuse d’adhérer à des concepts comme le racisme systémique, le privilège blanc et la fragilité blanche. Nous sommes plusieurs avec une peau d’ébène à abonder dans le même sens dans l’ombre. Parce que ces concepts sont synonymes d’accusation envers la « majorité blanche ». Ils visent à culpabiliser des personnes qu’on estime « privilégiées » parce qu’elles sont nées blanches, à les rendre responsables d’un passé qui ne leur appartient pas. Et je comprends parfaitement ceux qui refusent de porter ces chapeaux. Une fracture qui nuit aux minorités Alors, j’aimerais poser cette question à tous ces militants et « influenceurs » qui veulent nous faire avaler ces concepts à n’importe quel prix, même au détriment de la paix sociale : qu’est-ce qui vous importe le plus? Imposer des concepts rejetés par une majorité de la population ou travailler d’arrache-pied avec tous ceux qui sont disposés à le faire pour réduire les inégalités dont sont victimes les minorités? Il n’y a pas de société parfaite. Malgré le fait qu’il y ait notamment du profilage racial et des concernant l’égalité en emploi au Québec, l’esprit qui règne de façon globale dans cette société en est un d’ouverture. Je le crois profondément et c’est ce que nous devons tous croire pour pouvoir avancer ensemble. Et ce qui m’inquiète le plus, c’est que toutes les polémiques actuelles ne polarisent la société au point de créer une fracture qui, au bout du compte, nuirait grandement aux minorités. […] TVA Nouvelles L’article “J’ai une peau noire et je rejette des concepts comme le racisme systémique, le privilège blanc et la fragilité blanche” est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Ancienne ministre de la Culture lors  du quinquennat Hollande, Fleur Pellerin, adoptée bébé, en 1974,  poursuit une belle carrière dans le privé en Corée du Sud. Quant à la vie politique française, elle dit s’en tenir éloignée depuis qu’elle a rendu sa carte du PS, il y a plusieurs années. L’ancienne ministre du quinquennat Hollande, reconvertie dans le privé, conclut le plus gros investissement de Korelya Capital, le fonds de capital-risque qu’elle a cofondé il y a presque cinq ans. Pour le compte du « Google sud-coréen », Naver, Korelya s’apprête à investir 115 millions d’euros dans Wallapop, une application espagnole de petites annonces de biens d’occasion, afin d’accélérer son développement.[…] Célèbre en Corée du Sud, elle a signé un contrat pour une autobiographie avec un éditeur à Séoul. […] msn/Paris Match L’article Fleur Pellerin, l’ancienne ministre de Hollande, du PS au capital-risque est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Après quinze ans de bataille juridique, une association a obtenu le démantèlement d’aérogénérateurs dans l’Hérault. Une première. Il souffle comme un vent de liberté retrouvé sur les hauteurs nord du département de l’Hérault. Le tribunal de grande instance de Montpellier vient en effet de demander à la société d’exploitation Énergie renouvelable du Languedoc (ERL), propriété de l’énergéticien Valeco, de détruire 7 éoliennes de 93 mètres de haut situées sur la commune de Lunas, entre pays lodévois et Larzac, au nord du département. Sur le plan juridique, la décision du tribunal de grande instance s’inscrit dans la logique de la justice administrative. Par trois fois dans cette affaire, le Conseil d’État a en effet invalidé le permis de construire de ces aérogénérateurs, notamment à cause d’un défaut d’études d’impact sur la faune avicole. Néanmoins, l’injonction par la justice de démanteler des éoliennes serait inédite dans le droit français… Le Figaro L’article Hérault : Quand l’aigle royal vient à bout d’un parc éolien est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Avec le passeport sanitaire ou le pass vaccinal, les commerçants et les établissements culturels deviendront de fait des collaborateurs du Système ou des résistants. Le pouvoir leur demande d'être à la fois des agents de surveillance et des sélecteurs de Français, entre bons et mauvais. Ils devront faire la police, mais la police politique sous couvert de protection sanitaire. Derrière tout ce progrès se profile la surveillance technologique de la population, de ses faits et gestes, à la 1984, au - Février / , , , , , ,
egaliteetreconciliation.fr
Avec le passeport sanitaire ou le pass vaccinal, les commerçants et les établissements culturels deviendront de fait des collaborateurs du Système ou des résistants. Le pouvoir leur demande d'être à la fois des agents de surveillance et des sélecteurs de Français, entre bons et mauvais. Ils devront faire la police, mais la police politique sous couvert de protection sanitaire. Derrière tout ce progrès se profile la surveillance technologique de la population, de ses faits et gestes, à la 1984, au - Février / , , , , , ,
egaliteetreconciliation.fr
Un bruit fort et soudain « comme un grand boum qui faisait penser à une détonation ». […] Une scène surréaliste parachevée par un coup de barre de fer qui a perforé sa vitrine après une rixe amorcée dans le quartier de Sainte-Valérie quelques minutes avant. « J’étais au fond de mon restaurant lorsque j’ai entendu ce bruit. Je n’ai pas tout de suite compris ce qui se passait en découvrant ma vitrine brisée. Puis j’ai vu des jeunes courir. Ils étaient entre 15 et 20. Un groupe  semblait poursuivre un jeune de grande taille. Ils hurlaient et courraient de toutes parts. Tout cela s’est déroulé dans une grande confusion » détaille-t-il. […] « C’était impressionnant, ils étaient très agressifs » « Ils ont traversé le boulevard. Je ne les ai pas vus cogner sur la vitrine du magasin, mais plutôt jeter la barre de fer pour atteindre une personne. C’était impressionnant. Ils étaient très agressifs » témoigne une autre commerçante. Sa voisine, commerçante également, retranchée dans sa boutique, avoue avoir eu « très peur » et ne pas comprendre ce qui se passait. (…) La Dépêche L’article Cahors (46) : rixe entre jeunes en plein centre-ville, les commerçants témoignent est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Selon un rapport des services de renseignement américains sur le meurtre de Jamal Khashoggi rendu public ce 26 février, les États-Unis considèrent que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, a « validé » une opération pour « capturer ou tuer » le journaliste saoudien. « Nous sommes parvenus à la conclusion que le prince héritier d'Arabie saoudite Mohammed ben Salmane a validé une opération à Istanbul, en Turquie, pour capturer ou tuer le journaliste saoudien Jamal Khashoggi », écrit - Février / , ,
egaliteetreconciliation.fr
Il était environ 22h30, hier soir, lorsqu’un individu de 26 ans a été visé par une vingtaine de tirs, au pied de son domicile, près du lycée Jean Vilar, à Villeuneuve-lez-Avignon. L’homme était en compagnie de sa femme et de son fils de deux ans et demi, qui n’ont pas été touchés par les deux tireurs. La victime a elle reçu une dizaine de balles dans le corps et est aujourd’hui entre la vie et la mort. […] La Provence L’article Villeneuve-lès-Avignon (30) : un individu visé par une vingtaine de tirs devant sa femme et son enfant est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Cette attaque s’est produite vers 16 heures, devant le bureau de police ouest de Mulhouse.
bvoltaire.fr

Pages

Nos médias