BREIZATAO – ETREBROADEL (22/08/2017) Les inquiétudes gagnent les cours de récréation. En Belgique, un rapport interne d’une école maternelle de Flandres, et relayé par les médias belges, s’inquiète des signes de « radicalisation » islamiste détectés chez des enfants scolarisés en classe de maternelle. Le rapport, intitulé « Endoctrinement chez les tout-petits », aurait été publié par l’école maternelle de Renaix, une ville située en région flamande dans la province de Flandre-Orientale. Selon le quotidien Le Soir, celui-ci pointe les comportements inquiétants observés par les personnels de l’établissement. Certains enfants auraient ainsi été surpris, doigt sur la gorge mimant une décapitation ou en train de proférer des menaces de mort à l’encontre de leurs camarades « non-croyants ». Les comportements problématiques observés comprennent également la récitation de versets du Coran durant la récréation, le fait de ne pas se présenter à l’école le vendredi pour des raisons religieuses ou le refus de donner la main ainsi que d’enfants traités de « cochons ». Selon le quotidien flamand Het Laatste Nieuws qui s’est emparé de ce rapport, les faits rapportés remontent à 2016. (Source : RTL et Sud Be)
breizatao.com
BREIZATAO – ETREBROADEL (21/08/2017) L’auteur présumé de l’attentat à Barcelone (Espagne) a été identifié, a annoncé la police catalane sur Twitter, lundi 21 août. Le tweet ne nomme pas le fugitif mais le conseiller à l’Intérieur de Catalogne, Joaquim Forn, a déclaré sur Catalunya Radio que « tout porte à croire que Younès Abouyaaqoub était au volant de la camionnette ». Younès Abouyaaqoub, un ressortissant marocain de 22 ans, est soupçonné d’être le conducteur du véhicule bélier qui a foncé sur la foule sur La Rambla, jeudi 17 août. (Source : France Info)
breizatao.com
BREIZATAO – NEVEZINTIOU (20/08/2017) De nouvelles violences raciales ont éclatées dans l’enclave afro-musulmane du Blosne, à Roazhon (Rennes). On dénombre 17 véhicules détruits par les flammes. Ouest-France (source) : Trente pompiers des casernes de Saint-Georges, du Blosne et de Vern-sur-Seiche ont été mobilisés cette nuit, avec l’appui d’un fourgon mousse. Ils sont intervenus sur trois lieux du quartier du Blosne, pour une voiture brûlée boulevard de Bulgarie aux alentours de 2 h 20, puis chemin de Torigné peu avant 3 h où trois voitures ont été endommagées par les flammes et square de Galicie à 3 h 15 où 13 voitures au total ont été touchées, soit entièrement calcinées soit endommagées par la propagation des flammes.
breizatao.com
BREIZATAO – POLITIKEREZH via Observatoire de l’Islamisation (20/08/2017) Un long article d’El Pais en juin 2016 décrivait la progression fulgurante du salafisme en Catalogne, courant auxquels adhèrent 5% des 490 000 musulmans de la communauté autonome. Un rapport de la police (Mossos d’Esquadra) était révélé par le quotidien espagnol pointant 79 mosquées salafistes sur 256 mosquées, contre 36 en 2006. Entre 2012 et 2015, 25 congrès salafistes se tinrent où se réunissent des centaines de fidèles pour écouter les prédicateurs vedettes de la mouvance. En avril 2016, le cheikh saoudien Saleh El-Maghamsi vint trois jours visiter les mosquées, et pu s’exprimer devant des auditoires importants, jusqu’à 600 personnes à Cornellà. El-Maghamsi, malgré s’être illustré sur Qatar TV en 2011 en expliquant que « aux yeux d’Allah, Ossama Ben Laden est mort avec les honneurs et la sainteté réservés aux musulmans », a pu obtenir un visa de séjour pour prêcher. La police qui le suivit pour écouter ses prêches considéra qu’il ne prononça aucun propos tombant sous le coup de la loi. Un peu comme si Himmler était accueilli en France en 1938 pour faire la promotion du nazisme, mais sans déraper pour prêcher sans encombre.
breizatao.com
BREIZATAO – ETREBROADEL (20/08/2017)  La police catalane a mené samedi une perquisition dans la maison de l’imam Abdelbaki Es Satty qui serait derrière la radicalisation des jeunes terroristes qui ont perpétré les attaques meurtrières à Barcelone et à Cambrils. Le Marocain Abdelbaki Es Satty, imam de la mosquée de la ville catalane de Ripoll, est le principal organisateur des attentats terroristes en Espagne. Sa maison, située dans la ville de Ripoll, a été perquisitionnée samedi par la police catalane, indique le journal espagnol El Pais. Selon la police, le prédicateur a quitté la prison de Castellon en 2012, où il avait été incarcéré en raison d’irrégularités avec son permis de séjour. À en croire El Pais, c’est là où il a fait connaissance des terroristes qui ont organisé l’attentat dans la gare d’Atocha, le 14 mars 2004, qui avait fait 191 mort. Âgé de 40 ans, l’imam vivait depuis 2015 à Ripoll, une ville où résidaient d’autres suspects liés aux attentats. Ses voisins parlent d’Es Satty comme d’un homme retenu qui essayait de ne pas attirer l’attention. Il n’a pas réussi à s’intégrer dans la communauté musulmane locale qui comptait environ 500 personnes. La police suppose que l’imam a été tué dans l’explosion qui s’est produite dans la nuit de mercredi à jeudi dans un bâtiment résidentiel de la ville d’Alcanar, en Catalogne. (Source : Sputnik News)
breizatao.com
  BREIZATAO – NEVEZINTIOU (19/08/2017) Un jeune Français est mort poignardé par trois migrants Soudanais dans un foyer d’insertion à Divion dans le Pas-de-Calais. BFMTV (source) : « Une rixe est survenue vers 21h30 au sein d’un foyer de jeunes en insertion à Divion opposant trois Soudanais à des jeunes pris en charge dans ce foyer », a rapporté un porte-parole de la préfecture. Ces Soudanais sont hébergés dans le même foyer d’insertion. Le décès d’un Français de 22 ans, « poignardé au cœur, a été constaté vers 22h10, tandis que deux autres blessés ont été transportés à l’hôpital de Béthune (Pas-de-Calais) », a ajouté cette source. Leur vie n’est pas en danger. Quatre personnes, dont les trois Soudanais, ont été interpellées et placées en garde à vue, tandis que des auditions de témoins sont en cours, a souligné le porte-parole de la préfecture. Une enquête a été ouverte par le parquet de Béthune.  
breizatao.com
BREIZATAO – NEVEZINTIOU (18/08/2017) Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux voitures, des poubelles et le store d’un magasin ont été incendiés dans l’enclave afro-musulmane du Blosne, à Roazhon (Rennes). Plus loin, près de la rue de Chatillon, une fourgonnette a subi le même sort sur le parking de la Caisse primaire d’assurance-maladie. (Source : Ouest-France)
breizatao.com
BREIZATAO – ETREBROADEL (18/08/2017) Un homme a poignardé plusieurs personnes au cri de « allah akbar » dans la ville finlandaise de Turku. Il a été abattu par la police.  
breizatao.com
BREIZATAO – POLITIKEREZH (18/08/2017) Le Président Trump n’a pas sa langue dans sa poche et a tenu à le faire savoir à propos des attaques djihadistes qui ont ensanglanté la Catalogne. « Étudiez ce que le Général Pershing des Etats-Unis a fait aux terroristes quand ils étaient capturés. Il n’y a plus eu de terreur islamique radicale pendant 35 ans ! » a tonné le président américain. Study what General Pershing of the United States did to terrorists when caught. There was no more Radical Islamic Terror for 35 years! — Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 17 août 2017 Donald Trump fait ici référence à l’insurrection musulmane de l’île de Mindanao, aux Philippines, entre 1899 et 1913. En 1909, le Général Brigadier John J. Pershing prend ses fonctions de gouverneur de la province Moro où vit la minorité musulmane des Philippines, alors en révolte contre les USA. Dans sa biographie, le Général Pershing explique une méthode utilisée contre les juramentado, des tenants du djihad et des attaque-suicide. « Ces juramentado étaient matériellement réduits en nombre grâce à une pratique que l’armée avait déjà adopté, une que les mahométans tenaient en horreur. Les corps étaient publiquement enterrés dans la même tombe qu’un porc mort. Il n’était pas très plaisant de prendre de telles mesures mais la perspective d’aller en enfer plutôt qu’au paradis dissuadait parfois les assassins potentiels » écrit-il dans ses mémoires (source). Le médias français, largement pro-musulmans, ont lancé une campagne de désinformation massive sur le sujet, assurant que la méthode citée par Donald Trump était « une légende urbaine ». Soucieux mêmes du sort des djihadistes, la radio d’état française qualifie la méthode « d’odieuse » (source) : Selon lui, pendant l’occupation des Philippines, le général Pershing aurait capturé 50 terroristes pour en exécuter 49 et renvoyer le dernier raconter dans son village ce à quoi il avait échappé. Mais double problème : d’une part, la technique est odieuse, et d’autre part il s’agit d’une fable, démentie par les historiens. Ainsi, tout à son envie de promouvoir la loi du talion contre l’islam radical, Trump a raté l’occasion d’afficher une position rassembleuse et digne. Or, comme cité plus haut, c’est le Général John J. Pershing lui-même qui a rapporté cette méthode dans ses propres mémoires.
breizatao.com
  BREIZATAO – POLITIKEREZH (17/08/2017) Le gouvernement français a passé un décret le 3 août dernier lui permettant de punir les discussions privées dont il juge le contenu hostile ou non conforme à l’idéologie officielle. Le Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 « relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire » doit « améliorer la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d’homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics, comme au sein des entreprises ou des établissements scolaires ». En d’autres termes, une discussion privée entre deux personnes pourra être réprimée beaucoup plus durement par le gouvernement. Parmi les peines prévues en cas de discussions jugées idéologiquement déviantes par l’État Français, encourront des peines d’amende, une interdiction de détenir une arme pendant trois ans, leur confiscation, des travaux et séances de rééducation politique. (Source : Riposte Laïque)
breizatao.com

Pages

Nos médias