Procès du 13-Novembre. « Ce n’est pas facile de tuer des gens », a pleuré un accusé L’Algérien Adel Haddadi et le Pakistanais Muhammad Usman étaient partis de Syrie, avec les deux frères irakiens kamikazes du Stade de France. Longuement interrogé, à la barre de la cour d’assises spécialement composée, un enquêteur a fait état, mercredi 24 novembre 2021, de leurs nombreux interrogatoires, après leur arrestation. […] Un faux passeport. Un fusil d’assaut AK-47. Tous deux sont délivrés à l’Algérien Adel Haddadi, à Raqqa, capitale autoproclamée de l’organisation État islamique en Syrie, où il est arrivé en février 2015. Il a toujours cette arme sur lui, y compris au restaurant où il travaille. C’est ici qu’une personne serait venue le voir, pour lui demander de rencontrer Oussama Atar, alias Abou Ahmad. Le vétéran belgo-marocain du jihad, coordinateur présumé des attentats de Paris et Bruxelles, lui aurait déclaré que « Daesh avait confiance en lui », pour lui confier la mission d’« aller à Paris, pour accomplir une tâche » Au 48e jour du procès du 13-Novembre, la cour d’assises spéciale de Paris s’est penchée, pour la seconde journée consécutive, sur les intentions des deux accusés Adel Haddadi et Muhammad Usma, arrêtés dans un camp de migrants à Salzbourg, en Autriche, à la faveur d’un contrôle ponctuel. C’était le 10 décembre 2015, soit après les attentats de Paris.
À la barre, un enquêteur autrichien retrace les nombreuses auditions (14, au total) d’Adel Haddadi. À sa 7e audition, le jeune homme de 28 ans, fond en larmes. « Vous savez, ce n’est pas facile de tuer des gens. » Le lendemain, il complète : « Dieu interdit de tuer des personnes. » Il se montre inquiet : que sait sa famille ? S’il le retrouve, Daesh va vouloir le tuer… […] Des recherches sur la sourate 61 ont été faites sur son téléphone, dont il a essayé d’effacer l’historique. « Cette sourate n’est pas condamnable en soi, mais elle est aussi invoquée par ceux qui commettent des attentats kamikazes », précise l’enquêteur. […] L’article dans son intégralité sur Ouest France
fdesouche.com
La fraude avoisinerait 350.000 euros. La première adjointe à la ville de Tours, Cathy Münsch-Masset (PS), est poursuivie pour recel d’ abus de confiance aggravé dans un dossier de détournement de fonds impliquant son mari, a-t-on appris ce jeudi de sources proches du dossier. L’élue est soupçonnée d’avoir bénéficié de fonds détournés par son mari, dans le cadre de sa fonction de directeur de l’Association pour adultes et jeunes handicapés d’Indre-et-Loire (Apajh 37). Si le directeur, qui a succédé à son épouse à la tête de l’Apajh 37 en janvier 2017, a reconnu les faits, il a toutefois affirmé avoir agi seul. Le fonctionnaire des finances publiques en disponibilité aurait indiqué n’avoir jamais informé son épouse, par ailleurs conseillère régionale de la majorité PS-EELV-PCF en Centre-Val-de-Loire. Il est poursuivi pour faux, usage de faux et abus de confiance au préjudice d’une association faisant appel au don. www.20minutes.fr
fdesouche.com
« Il est temps de nous réveiller collectivement. » Dix élus de grandes villes, venus de tous les horizons politiques, appellent à « un sursaut populaire » face à Eric Zemmour. Dans un appel solennel publié ce jeudi 25 novembre dans le quotidien « le Monde », ces personnalités socialistes (PS), Les Républicains (LR) ou centristes accusent le polémiste d’extrême droite d’être « à la tête » d’une « prédation médiatique », face à laquelle il faut réagir. Les maires se disent « consternés par les débats caricaturaux qui s’étalent sous nos yeux depuis plusieurs semaines » et demandent « que la campagne électorale ne soit pas noircie par le mensonge et l’hypocrisie ». Ces dix signataires sont la maire socialiste (PS) de Rennes Nathalie Appéré, le maire PS de Montpellier Michaël Delafosse, le maire PS de Nancy Mathieu Klein, la maire PS de Périgueux Delphine Labails, la maire PS de Nantes Johanna Rolland, le maire Horizons (parti d’Edouard Philippe) de Reims Arnaud Robinet, le maire Les Centristes d’Arras Frédéric Leturque, le maire Les Républicains (LR) de Toulouse Jean-Luc Moudenc, le maire LR de Saint-Etienne Gaël Perdriau et la présidente LR du Grand Reims Catherine Vautrin. (…) www.nouvelobs.com
fdesouche.com
Il n'y aura « ni confinement, ni couvre-feu, ni fermeture anticipée des commerces, ni limitation de déplacement », a commencé par assurer Olivier Véran. Le ministre de la Santé a donné une conférence de presse, jeudi 25 novembre, pour annoncer de nouvelles mesures destinées à faire face à la crise sanitaire, alors que le nombre de cas augmente très rapidement en France depuis plusieurs jours. Il a notamment déclaré que toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront justifier sur leur pass sanitaire - Novembre / ,
egaliteetreconciliation.fr
Roxana Maracineanu s'est contentée de souligner le « devoir d'exemplarité » dont tout sportif doit être garant, sans toutefois exiger la mise sur la touche du fautif...
bvoltaire.fr
Face à cette polémique, la commission formation et vie universitaire (CFVU) de l'UBO a réagi en rappelant qu'elle rejette « les stigmatisations et les dénigrements quels qu'ils soient... »
bvoltaire.fr
La Macronie en marche vers l’électorat catholique, donc !
bvoltaire.fr
"Hold up" posait les questions, "Hold on" apporte les réponses... Réalisé par un collectif d'anciens journalistes dans la lignée d'Hold up (le documentaire sur la gestion de la « pandémie » qui a rendu hystérique le Système), le documentaire Hold on (disponible ici en haute qualité) met la lumière sur les problématiques liées à la vaccination contre le covid-19. Version YouTube : Version Odysee : - Novembre / , ,
egaliteetreconciliation.fr

Pages

Nos médias