Cette photo prise à Genève vient nous rappeler qu’en Suisse perdure une importante mobilisation pour dire non au mariage entre personnes de même sexe et non à la PMA. L’article Un tram suisse véhicule des messages pour la défense de la Famille est apparu en premier sur medias-presse.info.
medias-presse.info
Le candidat Macron a tranché, ce n’est pas à ceux de l’Aude et de la Lozère qu’il souhaite parler mais plutôt aux habitants de cette « Californie sans la mer » pour reprendre ses propres termes.
bvoltaire.fr
En estimant que les manifestations anti-pass impactent les commerçants et les habitants de Nice, lesquels en subissent des « conséquences néfastes » en raison de la désorganisation ambiante, le maire a demandé au préfet de les rendre statiques. Alors que les manifestations anti-pass sont marquées à Nice par une baisse d'affluence et se déroulent plutôt dans le calme sauf des cas de violence sporadiques, le maire de la ville réclame leur fin. « Je souhaite la fin des actions qui pénalisent l'économie - Septembre / , , ,
egaliteetreconciliation.fr
JUSTICE – Le rappeur condamné en première instance à une amende de 5000 euros pour son clip “Pendez les blancs” vient d’être relaxé par la cour d’appel de Paris en raison d’un vice de procédure. Sa chanson avait suscité une vive polémique. Le rappeur Nick Conrad, condamné en 2019 à une amende de 5000 euros avec sursis pour son clic “Pendez les Blancs”, a été relaxé du délit de provocation à commettre des meurtres ce jeudi en appel, a appris LCI de sources concordantes. En première instance, le procureur de la République avait estimé que Nick Conrad avait “outrepassé les limites autorisées de la liberté d’expression dans ce genre singulier qu’est le rap”. Rebondissement ce jeudi. Selon nos informations, la cour d’appel de Paris n’a même pas jugé le fond du dossier mais s’est arrêtée à un vice de procédure. “En annulant un acte de procédure important, la cour a été contrainte de relaxer Nick Conrad”, souffle une source proche de ce dossier.  Selon nos informations, l’erreur remonte au tout début de l’affaire, juste après que Nick Conrad a été entendu par les policiers pour avoir diffusé son clip. Il est alors convoqué par le procureur devant le tribunal correctionnel à une date ultérieure à trois mois, alors qu’il aurait dû l’être à une date à moins de trois mois. En première instance, le vice de procédure avait été plaidé par les avocats du prévenu, Mes Chloé Arnoux et David Apelbaum. Mais le tribunal avait rejeté leurs arguments. La cour d’appel, en revanche, n’a pas eu la même lecture et a jugé les arguments des avocats comme fondés. LCI En lien : Nouvel album du rappeur Nick Conrad : “Je baise la France, je brûle la France (…) J’attrape une ptite blanche, j’lui déchire l’anus (…) Noir supérieur à blanc” (MàJ) “Je b**** la France jusqu’à l’agonie” : aucune poursuite judiciaire contre Nick Conrad Le rappeur Nick Conrad s’attaque à nouveau à la France et aux Français
fdesouche.com
23/09/2021 L’homme âgé de 40 et combattant MMA avait blessé cinq policiers lundi matin lors d’un banal contrôle routier. […] L’agresseur des cinq policiers à Molenbeek a été entendu ce mercredi matin par un juge d’instruction. Selon nos informations, le juge a requis la détention préventive sous bracelet électronique. Il ne va donc pas en prison mais reste en détention sous bracelet électronique dans le domicile de sa mère où il vit. […] L’homme âgé de 40 ans est un combattant MMA, connu des services de police. Il a notamment déjà effectué plusieurs séjours en prison. Il est divorcé depuis le mois de janvier dernier. LaLibre Agression sur des policiers lors d’un contrôle à Molenbeek: Karim dit avoir disjoncté parce que sa femme l’a quitté, «il avait vraiment le ‘seum’» […] Karim, 40 ans, qui a mis KO en un éclair trois policiers du service trafic de la police de Bruxelles Ouest ce lundi à Molenbeek, a été inculpé par le juge d’instruction ce mercredi des chefs de coups et blessures volontaires avec incapacité de travail envers des agents de police, rébellion sans arme, et menaces par gestes ou emblèmes d’un attentat contre les personnes punissables d’une peine criminelle. SudInfo 21/09/2021 Dans une vidéo qui nous est parvenue, l’on peut voir l’agresseur, âgé de 40 ans, interpellé par deux policiers. Quelques secondes plus tard, les renforts arrivent pour neutraliser l’individu qui sera ensuite menotté et embarqué au commissariat de la zone Ouest (Molenbeek, Ganshoren, Jette, Berchem, Koekelberg). DHnet 20/09/2021 A la suite du contrôle lundi vers 10h00 d’un véhicule mal stationné sur la chaussée de Gand à Molenbeek-Saint-Jean, cinq policiers ont été blessés, a indiqué en fin de journée le parquet de Bruxelles. Trois policiers ont été transportés à l’hôpital avec des blessures graves. Les médecins les ont entre-temps tous trois autorisés à rentrer chez eux. De plus, deux autres policiers ont été légèrement blessés. Les différents agents ont été mis sous incapacité de travail.

Lors du contrôle, il est apparu que les documents du véhicule n’étaient pas en règle, selon les précisions du parquet de Bruxelles. Le conducteur du véhicule a refusé de coopérer et un policier a appelé des renforts. “Quand les autres patrouilles sont arrivées, le conducteur était très agressif”, a commenté le parquet de Bruxelles. “Il a donné plusieurs coups de pied aux policiers impliqués et a pris la fuite”. […] RTL Une des policières blessées a été emmenée à l’hôpital après avoir perdu connaissance. La bourgmestre Catherine Moureaux s’est rendu à son chevet.  Ce lundi matin, alors qu’une brigade de policiers effectuait des contrôles routiers chaussée de Gand à Molenbeek, un individu s’est rebellé et a blessé trois agents. “L’homme a sorti son cric pour menacer les agents. En essayant de le maintenir, trois policiers ont été blessés: un à la main, un au genou et une policière est tombée sur la tête. Elle a perdu connaissance et a été emmenée à l’hôpital“, détaille le porte-parole de la bourgmestre Catherine Moureaux, Rachid Barghouti. “La bourgmestre s’est rendu à son chevet. L’agente s’est réveillée, ses jours ne sont pas en danger mais elle reste sous contrôle médical pour le moment“. “Rien ne peut justifier une telle violence“, a tweeté Catherine Moureaux. L’individu a finalement été arrêté et sa voiture fouillée. Je viens d’apprendre que trois de nos policiers ont été blessés par un citoyen suite à un contrôle de routine. Je me rends immédiatement à leur chevet. Rien ne peut justifier une telle violence. Respect et solidarité envers notre corps de police de Bruxelles Ouest.— Catherine Moureaux (@catmoureaux) September 20, 2021 BX1
fdesouche.com
Croatie – Au cours d’un entretien à la presse diffusé par la chaîne d’information croate N1 Hrvatska et relayé par Total-Croatia-News, le président croate Zoran Milanović (social-démocrate) a évoqué la question du chantage à la vaccination anti-Covid. « Je m’en moque. Nous sommes suffisamment vaccinés », a-t-il répondu à une journaliste qui le questionnait sur le taux de vaccination en Croatie de 50%, beaucoup plus faible que la moyenne européenne. « Nous n’irons pas au-delà de 50%. Qu’ils nous clôturent avec du fil de fer. Ils ne le feront pas.[…] Nous devons savoir quel est le but de cette frénésie. […] Ce qui compte maintenant, c’est l’ajustement et la reprise d’une vie normale. » « Je commence mes journées avec CNN et ces quelques chaînes. Et je me demande si je suis normal ou s’ils sont fous ? Ils répandent la panique. Ils le font depuis le début. [Et] ils ne sont pas les seuls. […] il n’y a tout simplement pas de sécurité absolue. Il n’y a pas de vie sans risque, sans la possibilité de tomber malade. Les gens tombent malade à cause de milliers d’autres choses plus graves. Et pendant ce temps, ça fait un an et demi qu’on parle du Covid. » Et le président Milanović de conclure : « Si quelqu’un ne veut pas se faire vacciner, il ne constitue pas une menace pour moi. Cela doit être compris et nous devons recommencer à vivre normalement car nous ne pourrons pas éradiquer ce virus ». L’article Le président croate déclare à la télévision que ceux qui ne veulent pas se faire vacciner ne constituent pas une menace et qu’il faut tourner la page est apparu en premier sur medias-presse.info.
medias-presse.info
Alors que les chasseurs étaient nombreux à manifester, samedi dernier, la chasse à courre est une tradition culturelle qui a particulièrement mauvaise presse au point d’être menacée de disparition. Pour mieux comprendre, Boulevard Voltaire a interrogé Olivier de La Bouillerie, véritable légende du monde de la vénerie.
bvoltaire.fr
Bernard-Henri Lévy, qui poursuivait en diffamation le média Blast et son directeur de publication Denis Robert, a été débouté par le tribunal correctionnel de Paris, mercredi 22 septembre. L’écrivain réclamait la suppression d’un article selon lequel le Qatar lui aurait versé 9,1 millions d’euros en échange de son soutien. Blast l’a échappé belle. La 17e chambre du tribunal correctionnel a débouté, mercredi 23 septembre, le philosophe Bernard-Henri Lévy de son recours en diffamation. L’écrivain est aussi condamné à verser 3 000 euros à ce média d’investigation né en début d’année 2021, pour couvrir les frais avancés lors de la procédure. Blast écrivait qu’entre 2009 et 2011, l’émir du Qatar aurait procédé à des virements au profit de plusieurs personnalités publiques dont Bernard-Henri Lévy (9,1 millions d’euros), Carla Bruni-Sarkozy (6 millions), Laurent Platini (9,1 millions) et l’ONG Human Right Watch (3 millions), en contrepartie de leur soutien à la politique régionale qatarie. (…) www.marianne.net
fdesouche.com
La dernière couche: notre armée de l’Air et de l’Espace utilise le Pilatus suisse pour la formation de base des pilotes, et dont une nouvelle tranche aurait été récemment commandée.
bvoltaire.fr

Pages

Nos médias