En Occident, la guerre de sexes semble faire rage. L’occasion pour certains d’interroger d’autres modèles de féminité, peut-être trop facilement caricaturés. L’essayiste Yannick Jaffré se livre dans son dernier ouvrage à une description élogieuse de la féminité russe, doublée d’une critique au vitriol du féminisme occidental.
fr.sputniknews.com
La première mort liée à une injection de vaccin AstraZeneca est officiellement confirmée par les autorités sanitaires sud-coréennes. Le pays est d’ailleurs connu dans le monde pour sa gestion efficace de la pandémie et, en conséquence, par des effets épidémiques moins dévastateurs qu’en Europe.
fr.sputniknews.com
Une famille a profité des aides de l’État français pendant la pandémie pour dérober des sommes colossales d’argent public. Les fraudes au chômage partiel ont déjà coûté des centaines de millions d’euros.
fr.sputniknews.com
Les États-Unis ont annoncé vouloir retirer davantage de troupes et de logistique du Moyen-Orient. Ce désengagement progressif risque fort de servir les intérêts iraniens, mais aussi ceux de la Chine. Pékin deviendrait peu à peu un acteur régional incontournable, estime Younes Belfellah, consultant en relations internationales.
fr.sputniknews.com
Le gouvernement chinois mène un campagne active pour freiner l'industrie du "mining" de cryptomonnaies, une pratique visant à produire de nouveaux actifs grâce à la puissance de calcul d'ordinateurs.
fr.sputniknews.com
Comment, de personnage de fiction, Emmanuel Goldstein, auteur du livre dans "1984", devient-il auteur dans le réel ? - Juin / , ,
egaliteetreconciliation.fr
Michel Onfray dénonce de nouveau la culture «woke», l’hypersensibilité aux droits des minorités, et constate le déclin de la société fondée sur l’héritage de Descartes et Voltaire qu’il essaye de transmettre à la génération de la «cancel culture».
fr.sputniknews.com
21/06/21 La grève à @Europe1 reconduite pour 24 heures. Les salariés redoutent de voir la radio devenir un "média d'opinion" au gré des rapprochements envisagés avec CNews, la chaîne d'information filiale de Vivendi, contrôlée par le milliardaire Vincent Bolloré.https://t.co/u4mgUVaJwb pic.twitter.com/c0nSrgEvJP— L'Obs (@lobs) June 21, 2021 #ASIalu La grève @Europe1 n'ébranle pas pour l'instant le rapprochement avec @CNEWS. Dans @Le_Figaro on apprend l'arrivée de Laurence Ferrari et Dimitri Pavlenko. Par ailleurs Louis de Raguenel, ex-Valeurs actuelles, est nommé chef du service politique.https://t.co/MpOyCZSnMp— Arrêt sur Images (@arretsurimages) June 21, 2021 Sophia Aram : Le groupe Canal est “une réserve naturelle de timbrés du populisme ultra-droitier” 19/06/21 Le combat de la rédaction d’@Europe1 pour l’indépendance éditoriale est essentiel. ⁦@RSF_inter⁩ demande au ⁦@csaudiovisuel⁩ de jouer pleinement son rôle, ce qui n’avait pas été le cas pour ITele. https://t.co/G7CgVo7Y73— Christophe Deloire (@cdeloire) June 19, 2021 #Europe1 " Il faut qu'il y ait une indépendance de la rédaction " Ruth Elkrief dans @OnRefaitLaTele sur @RTLFrance Tout sur l'émission https://t.co/wOlh4fKxdA pic.twitter.com/hGBURzfXqP— Eric Dussart (@E_Dussart) June 19, 2021 L’humoriste a annoncé sa démission d’Europe 1. Sa hiérarchie lui demandait de retirer une blague sur Eric Zemmour, dans une chronique prévue à l’antenne . Elle se confie dans un entretien… https://t.co/njYvWdH7hw pic.twitter.com/U2TIb70XRN— Télérama (@Telerama) June 19, 2021 Une blague d'une violence insoutenable… https://t.co/f0rnrGNljp pic.twitter.com/Um8Kj6931u— Vincent Glad (@vincentglad) June 19, 2021 18/06/21 La rédaction d’Europe1 a peur des rapprochements avec CNews 12/05/21 Face à l’équipe, la direction a souhaité « des ponts » avec CNews. Et invite ceux qui ne sont pas d’accord à partir. Ça fait une paye que les salariés d’Europe 1 l’attendaient, ce moment. Des mois à ruminer, des mois que face à leurs questions la direction opposait un silence, heu, radio. Cette fois nous y sommes, ce mardi après-midi. À leur demande, les équipes sont conviées « à la présentation du projet de transformation d’Europe 1 à 15 h 00 depuis le studio Bellemare » (oui, « transformation » et « Bellemare » dans la même phrase, on ne rit pas, vous allez voir, ce n’est pas drôle). Sur l’écran défile la nouvelle campagne publicitaire d’Europe 1 censée illustrer le monde changeant que la station veut décrypter. Et avec ses slogans sursignifiants, elle a été plutôt mal vécue en interne : « Qui n’a pas encore fait son burn-out ? » Parfaitement bienvenu dans une boîte où ils se multiplient. « Peut-on encore commettre le crime parfait ? » Idoine quand un Vincent Bolloré vous rôde autour, décrivant des cercles concentriques. « C’était mieux avant, mais avant quoi ? » Eh bien, par exemple, avant qu’Arnaud Lagardère laisse son groupe partir à vau-l’eau. « Et vous, ça va ? » Déjà, ça n’allait pas terrible mais là, ça va encore moins bien pour les salariés d’Europe 1 depuis cette séance et la confirmation en toutes lettres par la direction de ce qu’ils craignaient depuis des mois : « Vous êtes déjà salariés de Vincent Bolloré dans les faits. »
Les Jours
fdesouche.com
Pour la première fois, les détenus des trois prisons de Seine-et-Marne ont voté au sein du 18e bureau de vote à Melun. Les bulletins ont été acheminés au bureau centralisateur. Une expérimentation en vue de l’élection présidentielle et des législatives. Pour la première fois, tous les détenus de Seine-et-Marne ont voté au sein d’un 18e bureau de vote, situé à Melun, pour le 1er tour des élections départementales et régionales. Si le scrutin n’a pas attiré les foules en Seine-et-Marne (le taux de participation à 17h était de 24,41%) la participation en milieu carcéral a été très importante puisque le taux pour les inscrits des prisons de Melun, Réau et Chauconin-Neufmontiers atteint 82,76 %. « C’est la première fois que nous expérimentions ce type de scrutin, souligne Henri Mellier, adjoint au maire de Melun en charge des élections. Les détenus ont voté dans leurs établissements et ce sont les directeurs qui ont ensuite apporté les bulletins au bureau centralisateur, à l’école Pasteur. » La république de Seine-et-Marne Ce que dit la Loi : Le détenu qui n’a pas été définitivement condamné à une interdiction des droits civiques peut voter : Soit en se rendant au bureau de vote, soit par procuration, soit par correspondance. Un détenu peut demander à être inscrit sur les listes électorales, ou à modifier son inscription (par exemple, pour changer de commune de vote). Le directeur de la prison doit informer le détenu ayant le droit de vote, ou qui sera en âge de voter le jour du vote des formes du vote (au bureau de vote, par procuration, par correspondance). Comment aller au bureau de vote ? Pour voter au bureau de vote, le détenu doit demander au juge d’application des peines une permission de sortir d’une journée pour aller voter. Cette permission est refusée à la personne condamnée à une peine de prison de plus de 5 ans, tant qu’elle n’en a pas accompli la moitié. Ministère de l’intérieur
fdesouche.com

Pages

Nos médias