La société Global Algerian Technology vient de mettre au point un prototype opérationnel du premier respirateur artificiel de production 100% nationale, annonce le PDG de l’entreprise qui assure que cet appareil sera fourni gratuitement aux hôpitaux.
fr.sputniknews.com
Le Coronavirus continue de faire des ravages à travers le monde. Avec environ 6 000 cas le continent africain reste pour l’instant relativement épargné. Mais de l’avis de certains experts, l’impact à venir de la pandémie en Afrique pourrait être catastrophique au point d’entraîner l’effondrement de plusieurs Etats du continent. Dans une note diplomatique du […]
fdesouche.com
Un premier policier est mort en France des suites du Covid-19, un expert formateur de 54 ans basé en Seine-et-Marne, a appris l’AFP ce vendredi 3 avril de sources concordantes. “Le directeur général et les personnels de la @PoliceNationale ont appris avec émotion le décès d’un major de police des suites du #Covid19”, a tweeté […]
fdesouche.com
Source : France culture, Laetitia Cherel, Abdelhak El Idrissi et Cellule investigation de Radio France, 28-03-2020 Enquête | Contrairement aux premières estimations, ce ne sont pas une centaine mais un millier au moins de fidèles qui ont été contaminés après le rassemblement évangélique de Mulhouse en février dernier. Un des principaux foyers du virus qui a contribué à le propager en France.  Comme chaque année depuis 25 ans, les fidèles se pressent au rassemblement évangélique à Mulhouse, dans le quartier de Bourtzwiller. Cette année, l’événement a lieu du lundi 17 au vendredi 21 février et réunit près de 2 500 fidèles venus de la région mais aussi de toute la France dont des départements d’outre-mer tels que la Guyane. Cinq jours de prière et de jeûne organisés par l’une des plus grandes associations évangéliques de France, La Porte Ouverte chrétienne. « Contrairement à ce que certains responsables politiques ont dit, nous n’avons pas ignoré les règles de sécurité de base, car à l’époque il n’y en avait pas encore, explique Nathalie Schnoebelen, la chargée de communication de la Porte Ouverte. Les gestes barrières n’étaient pas encore recommandés par les autorités sanitaires. Pendant ces cinq jours, les fidèles se sont donc salués, se sont fait la bise, et se sont tenus par la main parfois en priant pendant les célébrations », poursuit-elle. Les autorités sanitaires laissent penser que tout est sous contrôle. Le 21 février, une note de la Direction générale de la santé précise que « la zone à risque est la Chine et Singapour ». L’épidémie n’a pas encore ravagé le nord de l’Italie. « Je lui ai serré la main et je suis tombée malade le lendemain »Lire la suite
les-crises.fr
À la suite des propos tenus par Didier #Lallement, le ministre de l'intérieur Christophe Castaner s'est entretenu par téléphone avec le préfet de Police pour lui faire part de sa désapprobation et lui demander de revenir sur ses propos @CNEWS — Loïc Signor (@loicsignor) April 3, 2020 https://t.co/if5iHXKzGT pic.twitter.com/4Ua8sNUHrL — Lionel Top (@lioneltop) April 3, […]
fdesouche.com
Près de deux millions de Français ont été contaminés par le Covid-19 depuis le début de l’épidémie, selon une étude réalisée par une équipe de chercheurs de l’Imperial College de Londres.
fr.sputniknews.com
Le Washington Times signale qu’une étude internationale réalisée auprès de plus de 6.000 médecins et publiée jeudi a révélé que le médicament antipaludique hydroxychloroquine était le traitement considéré le plus efficace pour traiter le coronavirus. L’enquête menée par Sermo, une entreprise mondiale de sondage sur les soins de santé, auprès de 6.227 médecins dans 30 pays a révélé que 37 % des personnes qui traitent des patients COVID-19 ont évalué l’hydroxychloroquine comme la «thérapie la plus efficace» parmi une liste de 15 options. La Food and Drug Administration des États-Unis a donné lundi à la chloroquine et à son dérivé de nouvelle génération, l’hydroxychloroquine, une autorisation d’utilisation d’urgence pour traiter le nouveau coronavirus, bien que le médicament soit déjà utilisé par certains médecins et hôpitaux pour les patients COVID-19. L’enquête a également révélé que les traitements les plus couramment prescrits sont les analgésiques (56 %), l’azithromycine (41 %) et l’hydroxychloroquine (33 %). L’azithromycine a été classée deuxième thérapie la plus efficace à 32 %, suivie par «rien», les analgésiques (y compris l’acétaminophène), les médicaments anti-VIH et les médicaments contre la toux.
medias-presse.info
Alors que les médecins n’ont toujours pas le droit de prescrire l’hydroxychloroquine à leurs patients, par le décret n° 2020-360 du 29 mars 2020 émanant du ministères des Solidarités et de la Santé et signé par le premier ministre Edouard Philippe, les médecins peuvent prescrire les spécialités Rivotril sous forme injectable aux patients atteint de corona et les pharmacies internes des Ehpad peuvent se le procurer pour injection. La prescription a pour objectif la prise en charge palliative, c’est-à-dire sans soins actifs, de patients confrontés à un état d’asphyxie et ne pouvant pas être admis en réanimation et pour lesquels une décision de limitation de traitement actif à été prise.   En clair, avec l’autorisation du gouvernement, n’importe quel médecin seul pourra injecter du Rivotril en injection intraveineuse. Or, à la base, c’est un anti-épileptique pris par voie orale. En 2011, la prescription de ce médicament dangereux a été retreinte à seulement quelques médecins. Les effets indésirables sont particulièrement accrus chez les personne âgées : c’est un arrêt respiratoire. 171 médecins ont appelé à voter #Macron en évoquant le serment d’Hippocrate (sic!) : aujourd’hui #Macron leur interdit certains traitements (#chloroquine) et ouvre largement l’#euthanasie en recommandant des usages létaux du #Rivotril @tvlofficiel @MartialBild @BlaiseElise https://t.co/vXlGkxB4sm — Jean-Yves Le Gallou (@jylgallou) April 3, 2020 Par ce décret est donc légalisé la possibilité pour un médecin, et ce décret vise particulièrement les médecins des patients en maison de retraite, d’injecter une substance qu’il sait être mortelle, entraînant un arrêt respiratoire complet en dix heures.  Ce décret mortifère permettant aux médecins de prescrire une substance souvent létale pour les personnes âgées est à mettre en parallèle avec l’interdiction de prescrire, pour lutter contre le Covid-19, de l’hydroxychloroquine pour ces mêmes médecins. Toute l’hypocrisie du gouvernement Macron-Philippe clamant sur les plateaux télé leur volonté de sauver des vies, toutes leurs gesticulations de communication, les malades transportés sous les caméras d’un bout à l’autre de la France, ne sont que des leurres destinés aux masses confinées et paniquées. Pour le gouvernement Macron-Philippe, sous couvert de lutte contre le coronavirus et profitant de l’état d’urgence, c’est la culture de mort avant tout et en avant toute ! Francesca de Villasmundo
medias-presse.info
En trois semaines, la consommation de farine dans les foyers s’est envolée dans la plupart des pays où la population s’est retrouvée confinée et obligée de cuisiner à la maison, afin de freiner la propagation du coronavirus. En France, les ventes de farine ont plus que doublé (+147%) la semaine dernière par rapport à la […]
fdesouche.com
C'est le conte de fées du jour. L'article du Figaro étant payant, on va vous le traduire en français désargenté. Devant l'incurie des autorités, que ce soit en France ou dans d'autres pays (on ne leur jette pas la pierre spécialement, ce sont tous les gouvernements corrompus par le néolibéralisme qui sont coupables de cette situation dont ils ne souffrent pas), les soignants se débrouillent. On a vu sur E&R des infirmières mettre des soutifs à la place de masques, d'autres des slips mais c'était pour - Avril / , , , ,
egaliteetreconciliation.fr

Pages

Nos médias