Un couple de Français a déclenché une nouvelle vague de Covid-19 en Islande après avoir violé les règles de son confinement. Testés positifs, ils auraient infecté au moins 100 personnes dans un pub et un restaurant.
fr.sputniknews.com
Ce vendredi midi, un homme qui sortait du lieu de culte a été blessé au couteau et un coup de feu a été tiré. Le mobile n’aurait rien de religieux. « Fusillade devant la mosquée ». La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, alimentant l’inquiétude des habitants et des responsables religieux. Sauf qu’il n’y a jamais eu de fusillade bien qu’un fidèle de la mosquée ait bien été attaqué à la sortie du lieu de culte.  (…) Dans la nuit de jeudi à vendredi, des coups de feu auraient été tirés sur un salon de coiffure. Personne n’avait été blessé.Le coup de couteau serait en tout cas une « réponse » à ces coups de feu. Le Parisien L’article Ivry (94). Cinq interpellations après le règlement de comptes devant la mosquée est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Deux suspects ont été placés en garde à vue suite à l’attaque à l’arme blanche qui a fait ce vendredi 25 septembre deux victimes dans le 11e arrondissement de Paris, près des anciens locaux de Charlie Hebdo. L’un d’entre eux serait d’origine pakistanaise. Deux victimes, dont les jours ne sont pas en danger, sont journalistes.
fr.sputniknews.com
Accusé de «violences physiques» sur son ex-petite amie, le célèbre artiste malien de l’Afropop Sidiki Diabaté fait la Une de la presse people au Mali et à l’international. L’affaire qui a pris racine sur les réseaux sociaux est désormais entre les mains de la justice malienne et impacte déjà la carrière du «Prince de la Kora».
fr.sputniknews.com
Accusé de «violences physiques» sur son ex-petite amie, le célèbre artiste malien de l’Afropop Sidiki Diabaté fait la Une de la presse people au Mali et à l’international. L’affaire qui a pris racine sur les réseaux sociaux est désormais entre les mains de la justice malienne et impacte déjà la carrière du «Prince de la Kora».
fr.sputniknews.com
Le boom des Mohamed C’est un incontournable de la rentrée. Chaque année en septembre, l’Insee dévoile le palmarès des prénoms les plus donnés en France l’année précédente. […] Chez les garçons, le podium du Rhône n’a rien à voir avec celui du reste de l’Hexagone. Si à l’échelle nationale, Gabriel, Léo et Raphaël occupent le haut du classement, notre département classe trois autres prénoms en tête du palmarès. C’est ainsi Adam qui prend la première place avec 178 naissances enregistrées en 2019, suivi de Mohamed (165 naissances) et d’Arthur (161 naissances). Il était premier en 2017 avant de descendre à la deuxième place l’an dernier, Adam trône de nouveau en haut du podium dans le classement 2019. De son côté, Gabriel chute de trois places, passant de la 1re à la 4e place. La plus forte progression est pour Mohamed, qui grimpe de sept places en un an. Le plus gros gadin est pour Louis (137 naissances) qui passe de la 3e à la 8e place. Petit séisme dans le milieu : la sortie du classement de Jules, prénom star des années 2010. […] Le Progrès L’article Le quotidien lyonnais Le Progrès évoque “le boom des Mohamed” dans le Rhône est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
La Ville de Paris a remporté une première bataille face à la plateforme américaine, après que la Cour de Justice de l’UE a validé la loi française «anti-Airbnb». Pourtant, malgré les satisfécits, le combat est loin d’être gagné. Me Demeuzoy, avocat de nombreux propriétaires, fait le point pour Sputnik.
fr.sputniknews.com
De notre correspondant au Québec. Si vous cherchez à être dépaysé, nul besoin d’aller aux confins du monde; il suffit d’une visite à Toronto, au Canada, ville la plus multiculturelle au monde selon Radio-Canada. En fait, le titre fort prisé, fut octroyé par l’émission de la BBC More And Less dès 2016, mais ce n’est que récemment que Radio-Canada commença à en faire la promotion. La métropole canadienne compte d’après le recensement de 2016 plus de 51% de minorités visibles, ce qui fait des Anglo-Saxons une minorité importante, mais tout de même une minorité parmi tant d’autres. Nul besoin de statistiques pour s’en convaincre, un simple passage dans cette ville vous convaincra non seulement qu’elle mérite le titre dont se gargarise le média gouvernemental, mais aussi que le Grand remplacement n’est pas une simple vue de l’esprit. Dans cette ville dont la devise est « La diversité est notre force », seule une personne sur deux possède comme langue maternelle l’une des deux langues officielles. Destin pour le moins étonnant pour cette ville qui était, il y a de cela un siècle, la ville WASP (White Anglo-Saxon Protestant) par excellence. Les immigrants qui vivaient dans cette ville où l’alcool était interdit, provenaient des Îles britanniques. Non seulement, la Ville-Reine avait la réputation d’être un endroit ennuyant, mais c’était aussi un endroit où il ne faisait pas bon vivre pour les Canadiens français et les Irlandais catholiques, l’Ordre d’Orange y étant fortement imprégné. Aujourd’hui, les choses ont visiblement bien changé. Il reste que la diversité ait engendré de petits désagréments, comme les violences de gangs et les fusillades en pleine rue, fléaux qui ne semblent pas vouloir se résorber. Mais un titre aussi prestigieux que celui de la « ville la plus multiculturelle du monde », ne peut venir sans quelques légers effets secondaires.
present.fr
Constatant de hauts risques relatifs à la confrontation massive dans le domaine numérique, Vladimir Poutine a appelé Washington à remettre à zéro les relations russo-américaines en matière de sécurité de l’information.
fr.sputniknews.com
Le ton est monté entre Paris et Ankara à propos du conflit territorial entre la Turquie et la Grèce. Mais Emmanuel Macron se trompe-t-il de combat? La vente de Rafales à la Grèce peut-elle changer l’équilibre des forces? Analyse de Yasar Yakis, ancien ministre turc des Affaires étrangères, au micro de Rachel Marsden.
fr.sputniknews.com

Pages

Nos médias