Un véhicule de police bloqué dans les embouteillages a été pris à partie en marge d’une manifestation des Gilets jaunes à Lyon. L’un des CRS présent à bord du véhicule lors de cette scène a indiqué à BFM TV que ce n’étaient pas des Gilets jaunes mais des casseurs à l’origine de cette violence.
fr.sputniknews.com
Souvent critiquée mais aussi prise à partie par les manifestants lors des mobilisations, la chaîne BFM TV a de nouveau fait l’objet des discussions… car son spécialiste des questions de police a émis des doutes sur les chiffres de la mobilisation émis par le ministère de l’Intérieur. Une première.
fr.sputniknews.com
Bernard-Henri Lévy a rejoint la vague des condamnations suite aux insultes antisémites dont a été victime Alain Finkielkraut. Selon l’écrivain, qui avait déjà à plusieurs reprises manifesté une forte opposition au mouvement des Gilets jaunes, la violence et l'antisémitisme sont «au cœur» de la mobilisation.
fr.sputniknews.com
En visite à Bar-le-Duc avec Stéphane Bern, la première dame a lâché quelques phrases bien senties sur le mouvement qui agite la France depuis trois mois. Elle prend son temps, Brigitte Macron. Elle savoure. Elle écoute, elle pose des questions, elle accepte tous les selfies, elle allonge la visite, débordant de l'horaire. Depuis la crise des Gilets Jaunes, l'épouse du président de la République n'était pas venue si loin de Paris. « Cette visite était prévue de longue date, c'est le lieu où je dois être, - Février / , , , ,
egaliteetreconciliation.fr
Trois explosions ont retenti ce lundi 18 février dans le centre-ville de Donetsk. Deux explosions ont eu lieu à proximité d’un hôtel où sont logés des représentants de l’OSCE, ont annoncé les autorités de la république. Un représentant des forces de sécurité a précisé qu’il s’agissait d’une attaque de drones ukrainiens.
fr.sputniknews.com
Répondant à un appel sur les réseaux sociaux, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées le 17 février sur la place de la République à Paris pour exprimer leur opposition à la candidature du président algérien à un cinquième mandat. « Y'en a marre, y'en a marre de ce pouvoir » : pendant plus d'une heure, des centaines de manifestants ont investi ce 17 février la place de la République à Paris afin de protester contre la nouvelle candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la magistrature suprême. En dépit - Février / ,
egaliteetreconciliation.fr
Des centaines de personnes se sont réunies dimanche à Paris pour manifester contre le possible 5e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Le rassemblement dénonçait «ce clan qui prend en otage un pays» et visait à «alerter l’opinion publique sur les dangers encourus», ont expliqué les organisateurs sur Facebook.
fr.sputniknews.com
En plus d'être un médiocre dessinateur avec ses pingouins à la con, Xavier Gorce n'a pas une once d'humour : ses dessins, à l'image des sketches de Stéphane Guillon, ne sont que de la détestation mal refoulée, quand ce n'est pas de la haine pure. Oui mais Gorce est du bon côté du mépris de classe : il peut en toute impunité distiller sa haine du mouvement des Gilets jaunes qu'il assimile au mieux à de pauvres cons de beaufs, au pire à de méprisables nazis. Le Monde, déjà à la traîne d'un exécutif ignoble - Février / , , , ,
egaliteetreconciliation.fr
Dimanche, environ 1.500 Gilets jaunes sont descendus de nouveau dans les rues à Paris pour marquer les trois mois du début de la mobilisation, d’après les chiffres de la police, qui sont régulièrement contestés par les organisateurs. Ce «Dimanche jaune» pour lequel les participants ont entonné des «joyeux anniversaire» s’est déroulé dans le calme.
fr.sputniknews.com
Les gilets jaunes, mais le pouvoir plus encore, devraient écouter davantage et Alain Finkielkraut et Pierre Perret.
bvoltaire.fr

Pages

Nos médias