Un élève de CM1 sèmerait la terreur à l’école Ginette Maragnès du bourg de Sainte-Anne. Ses camarades seraient ses victimes. Le corps enseignant et la direction de l’établissement semblent dépassés. Face au comportement inapproprié du garçon, une procédure, longue, est enclenchée par le rectorat.

Il défèque dans la cour de récréation, fait pipi sur les passants depuis l’étage de l’école, montre son sexe aux élèves, menace de mort certains d’entre eux… il a même forcé au moins une de ses camarades à l’embrasser.

Depuis plus de trois ans, cet enfant fait l’objet de divers signalements, à la direction de l’établissement, à l’inspection académique, au rectorat et même au procureur de la République, selon un parent d’élève. Mais, à ce jour, bien qu’il soit accusé, par les parents, de faits très sérieux de harcèlement, rien n’a changé. Au contraire, la gravité des faits qui lui sont reprochés irait crescendo, à en croire les témoignages.

[…]

La réponse du rectorat 

Selon nos sources, lors du premier signalement, alors que le placement de l’enfant était fortement recommandé, le procureur a refusé d’y procéder. Il n’aurait donc pas été à l’écoute des avis émis par le rectorat.

FranceInfo L’article Sainte-Anne (Guadeloupe) : à 9 ans, il terrorise plusieurs de ses camarades d’école est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Une heure d'entretien avec Thierry Meyssan, de retour en France après sept ans d'exil au Proche-Orient. Cliquez sur l'image pour visionner la vidéo - Janvier / , , , , , , , ,
egaliteetreconciliation.fr
La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris a confirmé, ce jeudi 21 décembre 2021, le non-lieu, dans l’enquête sur la mort de Gaye Camara.

Le jeune homme de 26 ans avait été tué au volant de sa voiture, le 16 janvier 2018, au cours d’une opération de police à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). En août 2019, un juge d’instruction avait rendu une ordonnance de non-lieu, considérant que le policier mis en cause était en état de légitime défense. Joint par franceinfo, Me Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille de Gaye Camara, annonce qu’il va se pourvoir en cassation et saisir la Cour européenne des droits de l’homme.

[…]

France Bleu L’article Gaye Camara tué à Épinay-sur-Seine : la justice confirme le non-lieu pour le policier mis en cause est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Déplorant le climat de défiance qui règne en France en raison des règles anti-Covid, Emmanuel Macron a désigné ses compatriotes comme une «nation de 66 millions de procureurs».
fr.sputniknews.com
ERFM a lancé sa quotidienne ! À la barre de la quotidienne d'ERFM, le corsaire Monsieur K. vous invite à parcourir l'actualité française et internationale du jour sous le prisme de la résistance et en un temps record ! Revue de presse, commentaires des sujets qui agitent la toile et entretiens avec les personnalités de la dissidence : un Quart d'heure de vérité sans langue de bois ni censure, en action du mardi au vendredi sur ERFM. Au sommaire de ce Quart d'heure de vérité du 21 janvier 2021 : - Le quart d'heure de vérité / ,
egaliteetreconciliation.fr
Didier Raoult a ouvert un centre de vaccination dans son IHU[1] et déclaré que le vaccin allait nous aider et ne présentait pas de risque a priori[2]. Il a aussi admis que sa première étude sur l’hydroxychloroquine ne permettait pas de déduire une efficacité[3]. Malgré l’évidence scientifique et médicale cent fois redémontrée[4], il parvient encore à …
bvoltaire.fr
Une habitante de Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) accuse une policière d’être responsable de la perte de son bébé alors qu'elle était enceinte de quatre mois et demi. Une information a été ouverte pour «violences volontaires par une personne dépositaire de l’autorité publique», selon Franceinfo. La policière conteste les faits.
fr.sputniknews.com
Les douaniers se sont chargés de livrer du LSD commandé par un jeune homme sur le Darknet à son domicile à Coudeville-sur-Mer (Manche) et l’ont interpellé. L’individu a été condamné à une peine de huit mois de prison ferme, avec révocation d’un mois d’une précédente décision, et à une amende de 5.120 euros, selon Actu.
fr.sputniknews.com
Regardez attentivement cette séquence filmée dans un EHPAD en France. Voyez comment sont traitées les personnes âgées. La première dame âgée a été testée. On vient lui dire que le test PCR affirme qu’elle porte le Covid-19. Pourtant, cette dame n’a aucun symptôme. Pas de fièvre, pas de douleur. Mais la dame va devoir être enfermée seule dans sa chambre pendant 14 jours. Ecoutez le cri de détresse de la deuxième dame lorsque le personnel se prépare à fermer la porte de sa chambre pour un isolement similaire. Combien de ces personnes âgées meurent du Covid ? Combien des personnes âgées présentes dans les EHPAD meurent en vérité de l’isolement, de l’angoisse, cessent de s’alimenter, bref se laissent mourir dans un monde devenu inhumain… #Frankreich #COVID19france #pcrtest
Das sind Bilder aus einem Pflegeheim in 🇫🇷 Frankreich! Schrecklich 😱 pic.twitter.com/zACW44egG2 — Libra0810 🇩🇪 🕊 (@Libra08101) January 19, 2021 L’article Scènes poignantes de dames âgées qu’on enferme pour 14 jours après un test PCR est apparu en premier sur medias-presse.info.
medias-presse.info
La plateforme streaming de Disney a décidé de supprimer du profil “enfant” de grands classiques dont certaines scènes pourraient être perçues comme étant racistes. Un message d’avertissement s’affiche au lancement depuis un profil “adulte”. Sur @DisneyPlusFR, Peter Pan, La Belle et le clochard ou Les Aristochats sont désormais inaccessibles depuis les profils "enfants" en raison de clichés jugés racistes.

Un message d'avertissement s'affiche au lancement depuis un profil "adulte". pic.twitter.com/oMBwfhNcqe— Raphael Grably (@GrablyR) January 20, 2021 Certains films Disney, disponibles sur la plateforme Disney+, contenaient déjà des messages mettant en garde les spectateurs contre «des descriptions culturelles démodées», mais le géant américain du dessin-animé a décidé d’aller plus loin. Il a, en effet, décidé de rendre inaccessibles depuis les profils «enfants» certains de ces grands classiques, tels que Peter Pan, La Belle et le clochard ou Les Aristochats, en raison de clichés jugés racistes. Un message d’avertissement s’affiche au lancement depuis un profil «adulte». (…) Valeurs L’article Sur “Disney +”, Peter Pan, La Belle et le clochard ou Les Aristochats sont désormais inaccessibles depuis les profils “enfants” en raison de clichés jugés racistes est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com

Pages

Nos médias