Le Président chinois Xi Jinping a adressé mercredi ses félicitations à Joe Biden, candidat heureux de la présidentielle américaine, rapporte l'agence officielle Chine nouvelle.
fr.sputniknews.com
DEPUIS LA COUR DE JUSTICE DE LA VILLE DE WESTMINSTER : LE GOUVERNEMENT DES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE CONTRE JULIAN PAUL ASSANGE Rapport d’expertise du professeur Noam Chomsky Par Chomsky Je suis actuellement en poste à l’Université d’Arizona […]
arretsurinfo.ch
Il confond la morale publique et la morale privée, qui ne se situent nullement sur le même plan : accorder mon hospitalité personnelle à un étranger est une chose, en faire venir des millions dans un pays au point d’en altérer l’identité en est une autre.
bvoltaire.fr
Une Gardoise se voit contrainte par la justice de cohabiter avec l’homme qui squatte sa maison, rapporte Midi libre. Sa situation a fait réagir plusieurs députés, qui souhaitent faire évoluer la loi en sa faveur.
fr.sputniknews.com
C’est un délit qui se développe de plus en plus. Lundi soir à Nantes, en Loire-Atlantique, des individus se sont attaqués avec des engins de chantier à des mâts de vidéosurveillance installés dans la ville par la mairie. Trois jeunes alcoolisés ont été interpellés par la police tandis que d’autres ont pris la fuite à scooter. “Le phénomène de détruire les caméras n’est pas nouveau. A Viry-Chatillon en 2016, des individus ont attaqué des policiers qui surveillaient des caméras qui avaient été détruites”, explique Christophe Rouget, secrétaire général du syndicat des cadres de la sécurité intérieure, sur BFMTV. Les caméras “dérangent les trafics” Le représentant syndical précise que ces destructions sont effectuées quotidiennement par “des gangs avec des engins de chantier, des voitures-béliers, des disqueuses ou des armes à feu car elles dérangent leurs trafics”. […] BFMTVL’article Nantes : des mâts de vidéosurveillance détruits avec des engins de chantier est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Le ministère turc des Affaires étrangères a condamné ce jeudi la résolution du Sénat français demandant au gouvernement la reconnaissance de la république autoproclamée du Haut-Karabakh.
fr.sputniknews.com
L’Australie a annulé la citoyenneté d’un religieux musulman d’origine algérienne qui a été reconnu coupable d’avoir dirigé une cellule terroriste, qui prévoyait une attaque lors d’un match de football à Melbourne en 2005, a déclaré mercredi le ministre de l’Intérieur Peter Dutton. Abdul Nacer Benbrika est la première personne à être déchue de sa citoyenneté alors qu’elle se trouvait encore en Australie. […] “Si c’est une personne qui représente une menace terroriste importante pour notre pays, alors nous ferons tout ce qui est possible dans le cadre de la loi australienne pour protéger les Australiens”, a déclaré Dutton aux journalistes à Brisbane. […] Il a été emprisonné pendant 15 ans pour avoir dirigé un groupe terroriste, être membre d’un groupe terroriste et posséder du matériel associé à la planification d’un acte terroriste. Benbrika reste incarcéré malgré la fin de sa peine. […] En 2019 l’Australie a retiré sa citoyenneté à Neil Prakash, recruteur présumé de l’État islamique emprisonné en Turquie. L’Australie avait fait valoir qu’il avait la double nationalité car il disposait également la nationalité fidjienne, bien que les Fidji aient nié cette affirmation. […] L’article dans son intégralité sur Bangkok Post L’article L’Australie “protège les Australiens” en retirant sa citoyenneté à un imam algérien condamné pour avoir planifié un attentat est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Lundi 23 novembre, vers 18 h 30, un individu se présente à la crèche collective Souricette, située rue Filiato à Nevers. Alors que tous les enfants sont partis, il dit qu’il vient chercher un enfant qui s’appelle « Oussama Ben Laden ». Ce qui interpelle le personnel, qui ne le laisse pas rentrer. L’homme serait parti en riant et aurait menacé verbalement une assistante maternelle. La police a alors été prévenue, une main courante a été déposée et un protocole de sécurité a immédiatement été mis en place. La vidéosurveillance pourrait être exploitée Mardi 24, aux alentours de midi, à l’extérieur de cette même crèche, une assistante maternelle qui prenait sa pause et une autre située un peu plus loin disent avoir entendu un bruit métallique qui pourrait ressembler au chargement d’une arme. Les deux femmes auraient vu un ou deux hommes, selon les versions, dont l’un aurait pointé son arme sur elles, à une distance relativement éloignée. Ce qui ne permet pas de dire si l’arme était factice ou non. Elles se sont alors réfugiées à l’intérieur de la crèche. S’agit-il des mêmes personnes ? Une enquête a été ouverte pour le déterminer. Les images de vidéosurveillance devraient pouvoir être exploitées. Un renforcement des équipes de police « Des mesures de surveillance et de sécurité ont été mises en place conjointement entre la police nationale et la police municipale qui vont renforcer leur présence sur l’ensemble des équipements de la ville et multiplier les patrouilles », assure le maire de Nevers, Denis Thuriot, qui s’est rendu sur place mardi après-midi. Est-ce une très mauvaise blague – des billes de plastique retrouvées sur le sol pourrait le laisser penser – ou une vraie fusillade qui se préparait ? Pour l’instant, l’enquête n’en est qu’à ses débuts. « Cela prouve qu’à Nevers, on n’est pas plus exposé qu’ailleurs mais pas moins non plus », souligne le maire, qui se félicite que la police municipale soit armée et que la vidéosurveillance soit en place. Le personnel a été entendu et doit faire un descriptif pour permettre d’identifier les individus. Un entretien psychologique leur sera également proposé.  Le Journal du CentreL’article Nevers (58) : inquiétude à la crèche Souricette après la présence d’un homme réclamant un enfant nommé Ben Laden, des menaces et une arme pointée vers une assistante maternelle est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Un fonctionnaire en intervention à Chilly-Mazarin a manqué de se faire renverser dimanche dernier. Un fait devenu courant dans le département en quelques mois. Des agents notent une «prise de risque» croissante et s’adaptent non sans crainte. (…) Cette tentative n’est pas un cas isolé en Essonne. Depuis le début de l’année, plusieurs policiers se sont fait renverser voire rouler dessus. Il y a Julien, brigadier-chef écrasé alors qu’il intervenait sur un vol de voiture à Savigny-sur-Orge dans un camp de gens du voyage le 13 octobre. « Tata Véro », figure de la brigade de nuit de Massy, percutée au bassin sur un camp de gens du voyage aux Ulis le 14 novembre. En janvier, après une rixe sur un parking de Balainvilliers, un automobiliste avait foncé sur un gendarme, poussé sur le côté in extremis par l’un de ses collègues. « Et ça, ce sont juste les affaires médiatisées », souffle un « nuiteux », policier déployé sur le terrain la nuit. Les agents de l’Essonne ne comptent plus les drames évités de peu. « Dernièrement, j’ai encore un collègue qui a fait arrêter un véhicule au feu rouge, confie ce fonctionnaire. Le type s’est arrêté, mais quand le feu est passé au vert, il a démarré en trombe et blessé un agent à la main. En face, ils n’hésitent plus à remettre la première et à accélérer… d’autant que les tentatives d’homicide sont souvent requalifiées en violences volontaires avec arme par destination. »   (…) Le Parisien L’article Policiers attaqués par des chauffards en Essonne : “Ils n’hésitent plus à accélérer (…) Les tentatives d’homicide sont souvent requalifiées en violences volontaires avec arme par destination” est apparu en premier sur Fdesouche.
fdesouche.com
Après que le Sénat français a adopté la proposition de résolution portant sur la reconnaissance de la république du Haut-Karabakh, la reconnaissance de la région est portée à l'ordre du jour international, estime le Premier ministre arménien Nikol Pachinian.
fr.sputniknews.com

Pages

Nos médias