C’est à Marseille que nous avons retrouvé La Liberté guidant le peuple !

E&R
15/07/2021

C’est à Marseille que nous avons retrouvé La Liberté guidant le peuple !

Cette soignante marseillaise nous fait penser au fameux tableau représentant La Liberté guidant le peuple, réalisé par Eugène Delacroix lors de la deuxième révolution, celle de 1830.

Il y a deux siècles, ça ne rigolait pas avec la résistance populaire. Aujourd’hui, le confort aidant, le peuple pense d’abord à protéger son confort plutôt que la collectivité, qui est objectivement attaquée : les libertés, c’est l’affaire de tous. Protéger son confort en se faisant vacciner, cela peut sembler naturel, mais ça peut aussi mener à une tragédie dans des circonstances particulières, et nous sommes dans un moment particulier de l’Histoire, un moment particulièrement noir.

Pour dire les choses simplement, Gallia delenda est. Ceux qui ont fait du latin se souviennent du Carthago delenda est dans la bouche des décideurs romains qui voyaient grandir l’influence de la puissante cité du sud de la Méditerranée, guidée par le brillant Hannibal, vers 450 après J.-C., si nous restons dans la chronologie officielle.

Aujourd’hui, la Pax romana a laissé place à la Pax americana, un bel oxymore puisque l’Amérique pentagonisée mène une guerre permanente au monde. Le pays qui assassine son président doit en être à son 100e conflit sanglant en deux gros siècles d’existence (1796-2021).

Alors, pourquoi la France doit-elle être détruite ?

La France, c’est avant tout l’esprit français, ce mélange d’amour chrétien et de logique grecque qui donnent une culture si spéciale, si universelle. Si l’esprit français est aujourd’hui attaqué par le mercantilisme anglo-saxon et l’appétit de domination sioniste – d’où la guerre menée par Bancel & Bourla sur notre sol, en corrompant notre personnel politique et informationnel –, c’est parce qu’il est un obstacle dans la marche vers le Nouvel Ordre mondial qui se dessine de plus en plus nettement.

En un mot, la France doit être mise au pas. Car ce mélange inédit de nationalisme et de socialisme, ou disons d’amour de la patrie et de souci de l’autre, qui caractérise la France des services publics qui fait l’envie des peuples prisonniers, est l’exact contraire de ce que prône la dominance mondialiste. Cela va tout simplement contre les intérêts de l’hyperclasse, dont nous dénonçons sans cesse la stratégie, les méthodes et les buts.

Pour en revenir à notre grande Marseillaise et à la situation actuelle, nous avons bien conscience que parmi les millions de Français vaccinés, il y en a qui n’ont pas eu le choix (ceux au service de l’État), ou qui ont eu peur (les octogénaires), d’autres l’ont fait par confort (pour voyager, sortir), par égoïsme donc, mais aussi par lâcheté, et encore plus par bêtise. Une bêtise qui peut être dramatique, pour eux-mêmes d’abord, pour la société entière ensuite.

Nous savons tous que le virus et ses variants ne sont que les masques successifs que cette dominance mondialiste utilise pour avancer vers ses buts, ses intérêts, au détriment de la liberté, de la santé et de la souveraineté des peuples, dont le nôtre, en première ligne dans cette ingénierie sociale de grande envergure. Nous sommes malgré nous le laboratoire pour soumettre tous les peuples réfractaires. Ce qui n’empêche pas les autres de réagir, comme en Grèce :

 

Alors bravo à cette soignante-symbole, qui à elle seule sauve l’honneur perdu de millions d’égoïstes et de lâches. Il reste heureusement un noyau dur de dizaines millions de Français opposés à cette dictature devenue folle, et on insiste sur le mot folle, des Français conscients, courageux, solidaires, qui montrent l’exemple de la résistance, comme en 40.

Catherine Vapaspiké, ou le petit thread qui fait du bien

 

Les médias serviles relayent tout ce qui peut effrayer les récalcitrants

Plutôt que de faire leur boulot critique, ce pour quoi on les paye avec notre redevance, les médias de service public, déjà bien mal en point aux niveaux crédit et popularité, relayent sans sourciller les menaces oligarchiques :

 

Après cette parenthèse noire de notre histoire, il y aura une chasse aux collabos et un grand ménage dans les médias, sans qui l’ingénierie mondialiste n’aurait pas été possible. C’est parce que les médias mainstream ont joué le pouvoir contre le peuple, que la peur s’est instillée chez des Français qui croyaient encore à l’écrit, au verbe, à l’image. C’est la grande leçon des temps covidiens.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page