Caryn Stardancer : Culte Dionysiaque, Abus Rituels et Pièges à miel

Alexandre Lebreton
28/07/2020
04:47

Caryn Stardancer : Culte Dionysiaque, Abus Rituels et Pièges à miel

☞ http://mk-polis2.eklablog.com/
Caryn Stardancer est une survivante d’abus rituels et de contrôle mental, mais aussi une activiste pionnière ayant co-fondé le groupe Survivorship qu’elle a dirigé pendant une décennie. Ce groupe d’entraide et de diffusion d’informations pour les victimes de sévices rituels et les thérapeutes est une référence aux États-Unis. En 1998, elle témoignait au micro de Wayne Morris sur la radio CKLN.FM de l’Université Polytechnique Ryerson de Toronto au Canada :
« Je suis moi-même survivante, les sévices ont commencé dans les années 40, durant la seconde guerre mondiale. Certaines des choses que j’ai vu pour la première fois impliquaient des gens qui travaillaient dans l’armée et qui faisaient ce genre d’expérimentations. Il y avait aussi des connexions Maçonniques. À l’époque où j’ai commencé à recevoir les conseils d’un mentor (au sein du culte), on m’a parlé de l’Occulte Panthéisme (polythéisme, divination de la nature) et de ce que cela signifiait exactement. Il existe toute sorte de systèmes sous lesquels le contrôle de l’esprit peut-être exercé. Ce que l’Occultisme Panthéiste signifiait fondamentalement, c’est que le système de croyance n’a pas d’importance, cela dépend de l’adaptabilité de la personne et de la façon dont elle réagit aux conflits de pouvoir. La progression au sein du culte se faisant en fonction de votre capacité d’adaptation, vous ne saurez peut-être jamais qu’il existe un groupe plus grand, englobant, celui auquel vous appartenez (poupée russe initiatique ultra cloisonnée). Vous pourrez y accéder selon votre capacité à évoluer dans le système mais aussi par certaines relations avec des personnes de ce système.
Par exemple, les gens qui m’enseignaient l’Occultisme Panthéiste étaient directement impliqués dans ce que l’on appelle une secte Dionysiaque. On m’a expliqué que cela remontait à l’époque pré-chrétienne. Essentiellement, ce qu’ils faisaient était du chantage politique. L’utilisation des enfants, dressés pour le sexe, visait à les utiliser pour les photographier ou filmer avec des adultes dans un but de chantage (les pièges à miel chers aux francs-maçons). Dès ma naissance dans ce système transgénérationnel, il y a toujours eu des gens qui parlaient de la Tradition Occulte qu’ils remontaient directement au Dionysisme antique.
Ils avaient toute une tradition occulte contenant certaines choses historiques étant arrivées à leur culte. Parmi les histoires qui m’ont été racontées par cette secte Dionysiaque, est qu’une des plus anciennes lois adoptées contre les abus rituels à Rome, à l’époque pré-chrétienne, a été faite contre ces mêmes sectes Dionysiaques qui étaient encore en activité durant les années 40 et 50, et qui le sont probablement encore aujourd’hui ! La raison pour laquelle des lois ont été érigées à leur encontre était qu’à l’époque on savait que leurs rituels intégraient des orgies sexuelles, des flagellations, des viols rituels sur des femmes et des enfants. Mais ce n’est pas la raison principale pour laquelle il y a eu des lois contre ces cultes, ces lois ont été rédigées en raison du fait que ces groupes pratiquaient leurs crimes à des fins de chantage politique. »

Marcel Détienne écrit dans son livre « Dionysos mis à mort » : « Les fidèles de Dionysos s'ensauvagent et se conduisent comme des bêtes féroces (…) Le Dionysisme permet d'échapper à la condition humaine en s'évadant dans la bestialité par le bas, du côté des animaux. » Dans le monde Dionysiaque, on appelle « Orgiasme » les pratiques consistant en des cérémonies de groupe dans lesquelles ont lieu des sacrifices de sang, des danses extatiques et des rites érotiques. Dionysos se présente sous le double aspect d'un dieu de la Nature et d'un dieu des pratiques orgiaques, tout comme Shiva en Inde ou Osiris en Égypte. L'Orgiasme vise au déconditionnement de l'être, qui retourne pour un moment à sa nature la plus profonde et la plus refoulée : la porte ouverte aux pires dérives…
Selon l'historien Romain Titus Livy, l'auteur de "Rome and the Mediterranean", les Romains qui avaient enquêté sur le culte à Mystères de Bacchus (Dionysos) avaient découvert que ses rituels incluaient des transgressions sexuelles et des sacrifices de sang. Il s'agit du « Scandale des Bacchanales », historiquement bien référencé.
Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page