Ce que l’oligarchie nous réserve pour 2022 (si Macron est réélu) Français, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas

E&R
27/09/2021
06:54

Ce que l’oligarchie nous réserve pour 2022 (si Macron est réélu) Français, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas

Il a suffi de deux tweets, ce matin, pour déclencher l’étincelle qui allume la lampe intérieure qu’on appelle lucidité. Chaque jour que Dieu fait, car il est encore là, malgré le sondage qui raconte que 51 % des Français qui n’y croient pas ou plus, nous remontons de cet océan d’informations qu’est Twitter des poissons, petits ou gros, dans nos filets. Et aujourd’hui, ces deux prises nous ont stupéfiés et confirmé nos analyses. Quand on dit « nos », c’est l’intelligence collective E&R.

JPEG - 94.4 ko
Les incroyants, avec ce qui se profile, vont avoir besoin de Dieu !

Nous savons pertinemment que la majorité des Français n’a aucune idée de ce que trame l’oligarchie à la tête du pays, sous couvert de gouvernement et de président « démocratiques ». Derrière ce théâtre de marionnettes s’agitent de drôles d’individus, qui sont parfois connus. Christine Lagarde en fait partie, qui est aujourd’hui à la tête de la BCE, la banque centrale européenne, celle qui dicte sa loi à notre système financier et donc, à notre système politique.

Chez Staline ou Hitler, logiquement haïs (et craints) par notre presse mainstream, c’est le politique qui faisait la loi, et l’économique suivait, avec plus ou moins de succès. Chez Mao aussi, on l’oublie trop celui-là, parce que les observateurs politiques français ne vont pas si loin, dans l’espace continental ou dans le temps. Pourtant, la réussite économico-sociale chinoise devrait interroger les Français qui perdent de plus en plus de libertés et de moyens de vivre...

Chez nous, l’économique, ou plutôt le financier, dirige l’économie, donc le social. C’est pour ça que depuis 1983, des explosions sociales ont lieu en France à chaque fois qu’un pas est franchi dans le sens de l’oligarchie, comprendre contre les intérêts du peuple. Eh ouais, la lutte des classes n’est pas terminée, malgré les communiqués de victoire des économistes à la Bouzou qui viennent chanter les louanges du CAC40, de la Bourse, du vaccin et du pass de la honte sur les médias du Système, c’est-çà-dire de l’oligarchie.

Venons-en au fait du jour, ces deux tweets qui, une fois mis ensemble, créent la lumière.

 
 

En clair ?

Augmentation de la destruction sociale en cours et de la surveillance punitive généralisée, dans cette société numérique que les oligarques appellent de leurs vœux. Le passeport numérique cher au méphistophélique Thierry Breton se précise.

Si l’on cite Hitler, Staline et Mao, c’est parce que ces trois « monstres », selon l’idéologie officielle, ont éradiqué la dominance de leur époque et de leur pays pour la remplacer par une dominance naturelle, venue d’en bas. Staline a imposé ses révolutionnaires bolcheviques à la tête des institutions, du moins ceux qui avaient survécu à l’atroce guerre civile contre les Blancs, Hitler a fait de ses proches les Gauleiter de la Grande Allemagne (1933-1945), et Mao a récompensé, après quelques purges, ses compagnons de route survivants de 30 ans de lutte féroce contre le Kuomintang et l’Occident.

Cette nouvelle dominance, malgré les dégâts collatéraux (les Américains en font bien partout et tout le temps, et personne ne moufte dans la presse mondialiste), est plus adaptée que l’ancienne, corrompue jusqu’à l’os et surtout, travaillant contre les peuples.

On le voit en Australie avec le couple résistance–répression de plus en plus violent, on le voit en France avec la levée des Gilets jaunes et des antivax, bientôt suivis par les perdants de la guerre économique oligarchique contre la classe moyenne (2022-2023), on le voit aux USA avec les libertariens qui commencent à charger leurs armes par la culasse pour affronter la caste qui veut réduire leurs libertés. Le monde sent la poudre !

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page