Delirium tremens : le projet de loi des sénateurs PS pour la vaccination obligatoire

E&R
04/09/2021
04:54

Delirium tremens : le projet de loi des sénateurs PS pour la vaccination obligatoire

Les sociaux-traîtres à l’origine de ce projet de loi liberticide sont issus du groupe socialiste. La social-démocratie dite de gauche avait déjà touché le fond en avril 2017 avec un splendide 6 % au premier tour, sous la bannière du simple d’esprit Benoît Hamon, après avoir été pendant longtemps le premier parti de France en termes de militants et d’élus. Si l’homme à la francisque voyait ça...

Les débats des croulants du Sénat qui vivent sur la Bête (immonde) démarreront le 13 octobre. D’après ces bestiaux, l’obligation vaccinale est le corollaire de l’immunité collective, à laquelle même Patrick Liste Noire ne croit plus, c’est dire.

 

Patrick est dans notre camp ! Il reconnaît son erreur, lui qui a cru au covidisme, comme des millions de peureux, ou de calculateurs. Car le covidisme, s’il met les pauvres sur la paille, met les riches sur un nuage. Regardez les stats du Big Pharma, et encore, ça date de mai 2021, deux mois avant le coup de Jarnac de Macron sur le pass sanitaire le 12 juillet 2021, discours qui a précipité des millions de Français dans les bras des Mengele néolibéraux :

Le calcul des gros derches du PS sont pourtant démentis en permanence par le réel : si 72 % de la population est actuellement vaccinée, ce ne sont pas les gens sains – les 28 % restants – qui provoquent les contaminations (ils ne pas du tout malades et peuvent être porteurs sains) mais bien les vaccinés, qui font évidemment leur propre malheur, et le bonheur de Bancel & Bourla.

Justement, le sympathique milliardaire de Moderna a quelque chose à nous dire (n’oublions pas que pour cet ami de l’humanité souffrante, pandémie égale profit) :

« La covid ne va pas disparaître, c’est un virus avec lequel nous allons devoir vivre, mais en faisant des rappels régulièrement, c’est comme la grippe, on va vivre avec, et très peu de gens seront hospitalisés. »

Ça tombe bien, l’objectif du Big Pharma et des multinationales d’assurances, toutes tenues par la finance internationale (BlackRock, Vanguard et Cie) est de détruire l’hôpital public et la Sécu.
Les ordres sont les ordres : dans quelques semaines, voire quelques jours tant la laisse est courte, le petit employé du Big Pharma Olivier Véran, s’il n’est pas viré avant en tant que fusible grillé, reprendra cette injonction simple comme une arnaque de dealer.

Devant l’ignominie de cette proposition, celle de Patrick Kanner et ses amis, la résistance s’organise déjà.

 

Voici la liste des sociaux-traîtres qui, à n’en pas douter, seront jugés un jour, et pas seulement par l’Histoire, et pas forcément dans des box :

La Nouvelle-Calédonie fait office de laboratoire pour la métropole :

 

Nous avons une pensée pour les millions de Français qui ont cru retrouver leur « vie d’avant » en se faisant piquer après les annonces du Petit Dictateur, début juillet, tout ça pour partir en vacances ou prendre un café en terrasse. Quand on leur demandera de se faire couper le petit doigt à la pince pour aller au cinéma, que feront-ils ? D’autant que les vaccins Bancel & Bourla sont plus dangereux qu’une amputation de Yakusa...

Bonus : QUI est Patrick Kanner ?

Patrick est ce pseudo-socialiste qui croit en la carte Hidalgo pour 2022, autant dire un rêveur.

 

La dernière blague de Patrick Kanner

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page