Des élections législatives anticipées en Grèce le 25 janvier

E&R
29/12/2014
01:31

Des élections législatives anticipées en Grèce le 25 janvier

Le troisième et dernier tour n’a pas permis d’élire un nouveau président pour la Grèce.

L’ancien commissaire européen Stavros Dimas n’a obtenu que 168 voix ; il lui aurait fallu 180 voix pour être élu. La conséquence : le Parlement va être dissous sous dix jours et des élections organisées le 25 janvier.

Pour Alexis Tsipras, le président de Syriza, le parti qui a le vent en poupe (un dernier sondage publié samedi lui donne 28,3 % contre 25 % pour Nouvelle démocratie, le parti de l’actuel Premier ministre, Antónis Samarás) :

« Le peuple a montré sa volonté de mettre fin aux politiques de rigueur. »

Il déclarait la veille ne pas craindre l’isolement de son pays :

« En Europe, le sentiment est en train de changer. Tout le monde se fait à l’idée que la Syriza sera au gouvernement et que de nouvelles négociations commenceront. »

M. Tsipras souhaite renégocier les accords financiers mis en place par Athènes avec l’Union européenne et le FMI.

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a lancé samedi un avertissement dans le quotidien Bild :

« De nouvelles élections ne changent rien à la dette grecque. Chaque nouveau gouvernement doit respecter les accords pris par ses prédécesseurs ».

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page