Désertification médicale : un maire publie un arrêté symbolique pour sonner l’alarme

E&R
18/05/2017
01:33

Désertification médicale : un maire publie un arrêté symbolique pour sonner l’alarme

Le maire de Laigneville (Oise) a voulu attirer l’attention sur un problème de désertification médicale.

« Je réponds à l’absurde par l’absurde. » C’est un arrêté municipal peu commun qu’a pris, ce mercredi, Christophe Dietrich, maire de Laigneville, une commune de 5.000 habitants située entre Creil et Clermont. Un arrêté en forme de coup de gueule visant à dénoncer la pénurie de médecins sur le secteur et le temps mis à constater un décès sur la commune : il interdit en effet aux habitants de mourir désormais chez eux…

« Ce matin (hier), nous avons mis 5 heures pour faire constater une mort naturelle ! s’emporte le maire divers droite. Il y a trois semaines, c’était quatre heures ! Le Samu et l’ARS (Agence régionale de santé) se sont renvoyés la balle et nous avons tenté d’appeler SOS Médecins toute la matinée sans succès. L’ARS m’a expliqué qu’il lui fallait trois refus de médecin avant de pouvoir faire intervenir le Smur. J’ai donc dû appeler trois médecins dans le 93 pour obtenir ces fameux refus ! »

Lire la suite de l’article sur courrier-picard.fr

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page