En 3 vannes sur Zemmour, Paty et le Bataclan, Gaëtan Matis accède à la notoriété

E&R
11/10/2021
08:54

En 3 vannes sur Zemmour, Paty et le Bataclan, Gaëtan Matis accède à la notoriété

Régulièrement, quand le pouvoir profond (PP, ou P2) croit avoir bien fermé les lourds battants en fer de la Censure, pour en finir avec les récriminations du peuple – une porte qui se referme sur les Français qui étouffent alors dans l’Interdiction –, quelqu’un vient foutre un gros coup de pompe dans la porte qui éclate, donnant ainsi de l’air à tout le monde.

Naturellement, c’est mal, les gardiens de l’étouffoir glapissent, mais le grand courant d’air fait tellement de bien que ça commence à s’échapper dangereusement dans tous les sens, au milieu du bruit et de la fureur. Pour le P2, il faut alors tout recommencer, avant que les Français ne reprennent goût à l’air pur, à l’air libre. Dieudonné a ouvert la voie en 2003. Près de 20 ans plus tard, des humoristes se servent du Dieudo-buzz (Gad, il y a une vanne trouvable avec Dieudobus) pour lancer leur carrière...

Le dernier en date à avoir balancé une grenade dans le marigot de la bien-pensance, c’est Gaëtan Matis, jeune humoriste de son état. Coup marketing ou opposition frontale au Système, l’avenir le dira. Ses trois vannes exhumées ont soulevé le cœur des personnes à la moralité inattaquable.

 

Voici celle qui a déclenché la fureur des zemmouristes :

 

Même le compte Twitter des « commissaires » s’est mis à jouer les dieux vengeurs. Les responsables de la communication de ce corps qui devrait être neutre se rendent-ils compte de leur étrange impartialité ?

 

Une vanne sur la mort devient une menace de mort... Où allons-nous ?

C’est la procédurisation tous azimuts, et on se demande qui a lancé la mode. Non, on ne se le demande pas, on le sait. Les communautés, les lobbies, les chapelles, n’ont généralement aucun humour, restent tous en défense agressive et n’ont que le mot procès à la bouche, dès qu’on remet en question leur pouvoir, parfois démesuré, ou leurs avantages bien privés dans une République qui ne les reconnaît théoriquement pas. Mais le communautarisme est tellement entré dans les mœurs françaises que plus grand-monde ou presque ne s’en offusque.

Aujourd’hui, il suffit d’une vanne pour devenir complice de terrorisme, voire terroriste soi-même.

 

La presse en fait des tonnes sur Samuel Paty, elle décile d’une « émotion nationale » parce qu’un prof est assassiné, ce que l’on peut comprendre, mais la presse (mainstream) n’admet pas que cet assassinat puisse être traité autrement que sous l’angle émotionnel.

Ce qui est exactement le cas du procès des pseudo-responsables du 13 Novembre, un contexte qui donne un écho plus fort aux vannes sur le sujet. Personne ou presque en presse ne veut faire de l’information, on reste dans l’émotionnel. C’est plus vendeur et moins dangereux pour la dominance.

JPEG - 235.6 ko
Un exemple parmi tant d’autres
avec Ouest-France

Émotion partout, information nulle part

On comprend bien sûr que pour les proches des victimes, l’expression de leur peine est importante. Mais du côté des médias, où est la contre-enquête, où est le doute, où est par exemple la critique de l’interdiction d’intervenir imposée aux soldats de Sentinelle devant le Bataclan, où est le quatrième tireur, formellement reconnu par des témoins ?

L’émotion est partout, mais où est l’information ?

Nulle part. La presse a le droit de saturer l’espace médiatique avec les bons sentiments, avec l’exploitation perverse de la détresse des proches, mais on n’a pas le droit de critiquer la version officielle bien verrouillée du 13 Novembre, on n’a pas le droit de faire des vannes sur le terrorisme, alors que Charlie a tous les droits.

Naturellement, Matis a été déprogrammé du Point Virgule :

Viré (provisoirement) de la salle à l’humour autorisé, Gaëtan travaille toujours sur Rire & Chansons :

Cliquez ici si la vidéo est censurée

Ouh, comme c’est mauvais. Confirmation : ses sorties sur Paty, Zemmour et le Bataclan étaient bien le moyen marketing de sortir de l’anonymat où végètent des centaines d’humoristes.

Maintenant, il faut gérer la crise, mon gars, et transformer ta notoriété en pognon, tout en mettant un genou à terre, ce que Dieudonné n’a jamais fait, preuve de la pureté de son engagement.
Gaëtan, lui, a ployé très vite. Il aurait même dû livrer le pack vannes–excuses d’un seul coup.

Les zemmouristes seront heureux d’apprendre que Gaëtan est un ami de Yassine Belattar, un antizemmouriste qui distribue ses menaces de mort ici et là, oubliant que Macron lui a retiré son parapluie nucléaire...

 

Ici, on découvre Yassine violenter une enseignante. Mais après enquête, il s’avère qu’il ne s’agit pas de Belattar.

 

Bonus éclairant : Gaëtan est maqué avec la fille de Roland Castro,
le richissime architecte des années Mitterrand...

On ne craint pas pour sa survie économique, donc.

Matis et son sketch sur Hitler

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page