En bref Dimanche 2 août de l’an de grâce 2020

E&R
02/08/2020
01:34:46

En bref Dimanche 2 août de l’an de grâce 2020

Sacré Tedros, il nous fera toujours rire. Alors que son OMS est en train de se casser la gueule sous ses mensonges planétaires et le retrait financier trumpien, la danseuse à Bill Gates nous en sort une géante, comme quand les étoiles meurent.

« Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle et ses effets se feront sentir pour les décennies à venir » (Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS)

Le problème n’est pas vraiment que cet escroc tenu par le fric mal gagné d’un faux philanthrope américain attiré par les esclaves du couple Epstein-Maxwell balance du bullshit, c’est que des médias sérieux les relayent. Nous, on ne relaye pas les conneries de la Tedros, on dirige juste nos batteries de DCA (maintenant on dit des S-400) sur ces missiles sans charge qui font frissonner les sous-informés. Car il y a quand même des avantages à être réinformés, merde ! Nettoyer l’info, ça fait respirer !

Cette info débile, on l’a vu passer sur Sputnik (prononcer spoute-nique), le 2e site d’info russe en France. Normalement, Sputnik, c’est pas très mainstream, c’est assez rentre-dedans, c’est pro-russe & pro-syrien, l’inverse du Monde, quoi. Eh bien figurez-vous que depuis le début de cette peste bidon, Sputnik accroche en haut de toutes ses pages le nombre d’humains infectés, le nombre d’humains guéris et le nombre d’humains décédés !

JPEG - 111.2 ko
Et encore, avant ce dimanche 2 août, le bandeau orange mangeait la moitié de la une !

Comme si les chiffres de l’OMS sortaient de la bouche de Dieu, alors qu’lls sortent du cerveau malade de Bill Gates (on n’a pas dit du cul, c’était vulgaire et on préfère l’expression de Liste Noire Cohen). Les Russkofs seraient-ils tombés dans le piège ? Auraient-ils subi une petite pression de la part du gouvernement français pour rejoindre la cohorte des désinformateurs de masse qu’on appelle les MMF, les médias mainstream français, qui ne font quasiment que de la désinformation du matin au soir ?

Aujourd’hui on sourit mais avant les Cosaques coupaient des têtes, comme ça : tchac !

Pendant que les Russkofs baissaient un peu leur sharovary (pantalon cosaque large, à l’origine de charivari) devant la Kill Bill Gates Inc., Fatima Benomar vivait une tragédie : son voisin s’est masturbé devant elle. Autant vous dire, la nouvelle nous a choqués. Fatima, dont vous pouvez découvrir l’œuvre ici, avait disparu des radars et voilà qu’au bénéfice d’une télé-agression sexuelle, elle revient dans l’actu.

 

Normalement on dit « torse nu » et en plus torse c’est pour les hommes. Pour les femmes, on dit poitrine. Fatima, lourdement bustée, doit faire attention car les seins sont des caractères exclusivement féminins qui attirent certains hommes, les plus vulnérables d’un point de vue vision.

JPEG - 155.3 ko
Fatima met en avant ses arguments ultraféministes

Dans sa carrière politique de militante féministe (elle n’a jamais bossé), Fatima s’est servie de ses avantages pectoraux, mais sans le savoir, puisque dans le parti de Mélenchon elle a avoué avoir été harcelée. Bukowski disait qu’il y avait des femmes qui avaient un cul de meilleure qualité que leur âme, c’est sans doute vrai, mais Hank buvait.

Cette rubrique sans queue ni tête, comme un homme devenu femme par la grâce de la chirurgie et de la promotion mondiale du transsexualisme vers les garçons mal dans leur peau par le lobby LGBT, ouf, cette rubrique, disions-nous, peut parfois donner l’impression de parler de n’importe quoi dans n’importe quel sens. Mais Hegel nous a appris qu’on devait croire en la totalité et en l’esprit de synthèse qui dépasse toutes les contradictions ; par exemple : « qu’est-ce que Fatima fout là à côté de Sputnik et la folle Tedros ? ».

 

Hegel, c’est un peu l’esprit triangulaire de la pyramide : tu prends deux trucs sans queue ni tête en bas, par exemple Fatima qui affronte un branleur et Sputnik qui relaye la psychose de la bande à Bill qui veut shooter l’humanité pour en faire des malades à vie, et tu trouves le lien qui dépasse la contradiction. Tu trouves la relation.

Mais on peut aller plus loin, en ajoutant à Sputnik et Fatima une troisième base, la baston de la base de loisirs d’Étampes. Ça va nous faire une bonne triangulation, hein Samuel ? Samuel ? Purée, le stagiaire a pris son dimanche, on croit rêver ! Le mec, ça fait 7 ans qu’il est en stage 24h/24 et 7j/7, on lui dit qu’il sera payé quand il aura fait ses preuves, et voilà qu’il ose prendre son dimanche après-midi ! Samuel, si tu nous lis, salopard, faut pas que tu reviennes, parce que tu vas avoir droit au knout, vu qu’on est dans la punition russe.

Allons, calmons-nous, et revenons à nos chères têtes brunes frisées qui ont transformé un base de loisirs en souk subsaharien.

« Arrivées sur les lieux, la gendarmerie et la police municipale se sont retrouvées encerclées par 200 jeunes. Les forces de l’ordre ont dû recourir à du gaz lacrymogène pour les disperser. “C’était une situation complexe car de nombreuses familles étaient présentes, il fallait faire très attention à eux. Mais nous n’avions pas d’autre choix, certains policiers se sont fait menacer de mort, d’autres ont reçu des coups”, déclare la source policière au Parisien »

On a entendu quelque dans la salle lancer « dommage qu’ils aient pas été armés comme aux USA, y aurait eu 200 morts et on n’en parlait plus ! »... Mais, comment peut-on penser une chose pareille ? Ce sont des jeunes, presque des enfants, ils mettent un peu le bazar, mais ça leur passera. Il fait chaud, très chaud, la pleine lune arrive, ce sont des pauvres désœuvrés, sous-éduqués (ils n’ont jamais ouvert un livre, ne savent presque pas lire), c’est le lumpenprolétariat de banlieue, des droits co en puissance, multi-condamnés, voleurs et menteurs pour certains, Bonaparte les aurait inclus de force dans son infanterie et leur aurait mis, lui ou l’ennemi, du plomb dans la cervelle.

Oui mais voilà, la conscription n’existe plus, il n’y a plus d’armée, que des professionnels, et c’est plus pareil. Et puis aujourd’hui, on n’a pas Bonaparte, on a Macron, c’est pas exactement la même envergure. T’as d’un côté le mec qui fout une raclée à l’Europe, trahi par les Rothschild qui a joué l’Angleterre, de l’autre tu as un allumé qui organise des bamboulas féroces de drag queens à l’Élysée. Si un jour on va en guerre, l’ennemi va s’écrouler, mais de rire.

Puisqu’on parle de jeunes et de réunions festives, un infectiologue vient de proposer de laisser les jeunes s’infecter entre eux.

« C’est une proposition choc que fait l’infectiologue Éric Caumes dans Le Parisien : il propose de “laisser” les jeunes se contaminer avec le coronavirus entre eux, à la condition expresse que ceux-là ne soient pas en contact avec parents et grands-parents. “On ne va pas pouvoir leur imposer le masque partout et leur interdire de se rassembler, surtout en plein été. Ce n’est peut-être pas politiquement correct, mais je pense de plus en plus qu’il faut les laisser se contaminer entre eux”, dit le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. »

Attention, le mec dit un truc bien et un truc pas bien : le truc bien c’est l’immunité collective, ce que les Allemands et surtout les Suédois ont choisi, le truc pas bien c’est la séparation avec parents et grands-parents, comme si la peste noire était là. Non, écoutez, stop, arrêtez, quelqu’un dans la salle vient de lancer « la peste noire c’est les racailles d’Étampes ! », on vous demande de vous arrêter ! Il y a des provocateurs identitaires, ici. On est chez E&R, on raisonne, on a du logos, on maîtrise le verbe et le concept, merde. D’accord pour le constat sur le merdier, mais ça suffit pas, faut élever son regard, le chaos ne vient pas que d’en bas, il est provoqué – comme un mauvais dieu qui touillerait sa potion humaine – par les ingénieurs sociaux d’en haut qui nous ont collés dans les pattes ces sous-éduqués chroniques.

Car la sous-éducation détruit l’éducation, les sous-éduqués s’attaquent aux éduqués, comme les sous-informés s’attaquent aux informés. L’éducation (pour les petits, pour les grands on dira l’information), tout est là, on y revient toujours, c’est le creuset, le début et la fin. Bon, le film de Grand Corps Malade, passé inaperçu, va pas changer grand-chose, faut pas se mentir. La vision idyllique, plus personne n’y croit, à part deux vieux acteurs sociaux de MJC payés par la mairie pendant 35 ans pour planquer le malaise et faire voter PS ou écolo.

Et c’est quoi votre solution, bande de connards ?

La solution ? La conscription, à tous les niveaux. Une réquisition générale de tous les fouteurs de merde, plus les autres, qu’ils se mélangent, au lieu de se séparer dangereusement, on le voit aujourd’hui. La réconciliation nationale va contre les intérêts oligarchiques. Les rendre français de force, tous ces réprouvés, ces mis au ban, ces racailles, ces désocialisés, en leur expliquant bien ce qu’ils ont à y gagner : l’union nationale, l’union contre les séparateurs à l’origine du bordel français. Parce que parti comme ça, ça ne peut que mal finir.

L’ennemi n’est plus aux portes du pays comme en 1792, il est au cœur de notre Système.

Si les deux Frances regardaient au-dessus d’elles, au lieu de se toiser, elles pourraient unir leurs forces et se sortir du conflit fratricide qui vient. Ça paraît utopique, mais on n’a rien d’autre en stock. Et vous ?

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page