En bref Dimanche 3 janvier de l’an de grâce 2021

E&R
03/01/2021
12:12

En bref Dimanche 3 janvier de l’an de grâce 2021

On n’est jamais trop prudents, dit Lao Tseu. C’est la raison pour laquelle, après avoir reçu le très dodu dossier des agapes du fils Biden, on a fait une jolie petite sauvegarde et on a sauvegardé la sauvegarde, car on ne sait jamais.

Tout ce qu’on conserve sur ordinateur ou sur disque sera un jour inaccessible, à moins de le transférer sur les supports contemporains, mais on ne sera plus là pour ça. Alors, beaucoup de nos héritages ne sera plus en argent ou en pierre, mais en données numériques, en data (une datum, des data), en séries de 0 et de 1. Nous qui sommes nés dans le monde d’avant souhaitons bonne chance à nos enfants.

 

Franchement, 2021 s’annonce sous les meilleurs hospices, pardon, auspices. La campagne de vaccination obligatoire lancée par les marioles corrompus de l’axe Élysée-Matignon a déjà complètement foiré. Après avoir tabassé les Français avec 8000 mégatonnes de mensonges de plus en plus grossiers pendant près d’un an, le pouvoir visible se retrouve dans une merde noire, avec une cote de confiance qui doit se situer entre 0 et 1 (ça correspond aux trolls LREM qui soutiennent Karine Lacombe, Martin Hirsch et Jérôme Salomon sur Twitter).

On adresse donc un grand bravo aux Français, qui viennent de faire un immense bas d’honneur aux donneurs d’ordres. Pensez : 332 vaccinés en une semaine, alors que nos voisins occidentaux ont complètement craqué sous la pression !

La France, grâce à l’agression mondialiste, est en train de redevenir lentement la France. Le réveil est progressif, car notre pays dort depuis 50 ans, date de la révolution américano-orange qui l’a fait basculer dans le libéralisme libertaire, dont on paye très cher aujourd’hui le prix.

L’Amérique, parlons-en : des élections dignes d’un scrutin congolais près de la rivière Ebola ont porté au pouvoir une ordure corrompue jusqu’à l’os, mais nous, qui voyons le bien partout, on se dit que ça va accélérer le processus de démantèlement de l’Empire. Cependant, ne prenons pas le risque d’une prédiction, c’est le boulot risqué des media (un medium, des media).

La période révolutionnaire que nous vivons est originale en ce sens que c’est le pouvoir qui s’en prend au peuple, et pas l’inverse. On avait l’habitude que le néolibéralisme s’attaque aux acquis (sociaux) du CNR (EDF, AGF, Sécu) avec l’axe des vendus Fabius-Sarkozy-Hollande, mais le pouvoir avançait masqué, genre c’est pas nous c’est la mondialisation.

Aujourd’hui, les attaques sont directes, sous la ceinture, vicieuses, violences, voulues. Et tous les jours, les têtes des violeurs de la Liberté s’affichent dans des médias de plus en plus honnis. On est en plein bras de fer et c’est pas près de se terminer, les Français qui résistent sont pas près de lâcher, tant l’anti-France les a fait suer.

 

La rave party (des drogués mal habillés qui dansent mal dans un champ de raves à cause de la gadoue) près de Rennes est emblématique de la cassure entre ceux qui veulent se faire obéir, et ceux qui ne veulent plus obéir. 2500 teufeurs se sont bien foutus des préconisation de Véran, Salomon et Darmanin. malgré votre (bas-)fond gauchiste, nous sommes avec vous, les gars. La réconciliation nationale n’est pas loin !

Les agents de la répression ont beau morigéner, menacer, le mouvement antivax, qui a rejoint le mouvement anti-oligarchique (Gilets jaunes, populistes), est lancé et bien lancé. On s’attend à un bel effet boule de neige.

 

Pour info, Franck Louvrier était l’un des boys de Sarkozy... Les forces de l’ordre, aujourd’hui, sont devenues les forces du désordre, du chaos, celui que prône le Nouvel Ordre mondial. ce sont eux les vrais anars, mais anars destructeurs, pas créateurs. Quand on a l’outrecuidance de ne plus leur obéir, ils lâchent les molosses.

« On ne retrouvera pas la vie d’avant parce que le pouvoir est entre les mains des gens qui décident de tout, et ils n’aiment pas le peuple, sauf quand il bosse et rapporte du fric. Avant un possible retour à d’autres valeurs, il y aura un énorme chaos." »

Cette citation n’est pas du Dr Louis Fouché mais de Patrick Sébastien, amuseur populaire et populiste. On se doute bien que les satanistes au pouvoir vont tout tenter pour faire plier le peuple de France, mais même chez les soignants, qui ont une dent contre la politique néolibérale d’étranglement de l’hôpital public, on a des réticences à se faire vacciner : 76 % sont contre !

Il semble qu’on entre dans l’Ère du Karma, celle du paiement des mauvaises actions. Il ne s’agit pas de vengeance à proprement dire, car le peuple ne se venge pas (il ne dispose pas des moyens de coercition pour ça, l’armée, la police et la justice), mais il résiste de manière non violente. Et quoi de mieux que de refuser tranquillement, pacifiquement, ce vaccin de merde ?

 

De quelles armes dispose le peuple, ou disons ceux qui résistent parmi le peuple et qui ont le pouvoir d’entraîner le gros du troupeau ?

Il y a le boycott, on le voit avec le vaccin de merde ; l’information bien sûr, malgré les sabotages et les censures de la Kommandantur sioniste ; et l’humour. L’humour n’est pas anodin : il remet les soi-disant maîtres à leur juste place, c’est-à-dire dans l’antichambre de l’Enfer qu’ils n’auraient jamais dû quitter pour venir nous casser les couilles.

 

On va achever cette première chronique intersidérante du Nouvel An (on espère l’an 1 de la résistance) avec un détour par l’antiracisme, ou par le racisme, c’est selon.

On subit depuis quelques jours cette pub NB (Noir-Blanche) et vu la gonzesse, on se demande si les publicitaires ne seraient pas de vrais racistes. Au lieu de mettre une Britt Eckland, ils ont collé une Yolande Moreau au gentil Noir de service.

Comment comprendre ça ? Les créatifs en charge de cette campagne se sont-ils fourré un test PCR à la place de la paille à coke habituelle dans le pif ?

 

On attend la réaction de la LICRA, prompte à défendre les minorités souffrantes (qui font souffrir les autres).

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page