En bref – Dimanche 10 novembre de l’an de grâce 2019

E&R
10/11/2019
04:22

En bref – Dimanche 10 novembre de l’an de grâce 2019

C’est dimanche 10 novembre, demain c’est la fin de la Première Guerre mondiale, temps maussade sur la France, manif anti-islamophobique, Gilets jaunes résiduels, Castaner gueule de bois, pas sûr qu’après sa répression sauvage il puisse se déplacer tranquillement dans les rues. Il faut quand même se lever, on va entrer dans le dur avec une immolation en France. Suffisamment rare pour entrer direct dans le top 10 d’En bref.

« Nous n’avons pas suffisamment de mots pour crier notre douleur et notre tristesse. Notre dégoût, aussi, à l’égard de ces institutions qui l’ont poussé à l’irréparable", écrit Solidaires étudiant-e-s. Un geste, selon eux, "profondément politique mais aussi et surtout un geste de lutte contre un système fascisant et raciste qui broie". Selon la fédération, le jeune homme était originaire de Saint-Étienne et il était l’un des secrétaires fédéraux de Solidaires étudiant-e-s. »

Vendredi, devant le Crous de Lyon, un étudiant de 22 ans s’est foutu le feu. Il a laissé un texte à son syndicat avant de commettre le réparable, puisqu’il n’est pas encore mort (mais le prono est engagé) :

« J’accuse Macron, Hollande, Sarkozy et l’UE de m’avoir tué, en créant des incertitudes sur l’avenir de tous, j’accuse aussi Le Pen et les éditorialistes d’avoir créé des peurs plus que secondaires. »

Exiger des certitudes en 2019 – tout en respectant sa souffrance et son geste – équivaut à demander à Castaner de considérer les Gilets jaunes comme des êtres humains, ou aux banquiers d’Axa d’arrêter d’extorquer de l’argent aux pauvres parce qu’ils sont pauvres. On peut rêver, mais il s’agit d’un autre monde, qui existe peut-être ailleurs, dans l’espace, mais très loin.

D’ailleurs, y a-t-il encore un ailleurs ? L’homme a colonisé la planète et il ne reste plus grand place pour les animaux. Alors profitons des derniers moments de grâce avant la grande extinction de masse :

 

Bientôt tous nos cousins animaux seront remplacés par des robots, la surproduction remplacera la raréfaction de ces espèces qui n’existeront plus que dans les livres de paléontologie :

 

Il faut quand même faire gaffe car l’invasion de l’information par tous les canaux possibles, ça peut vous flinguer un moral : pas une minute sans qu’un Urgent ! ne s’affiche sur Twitter, avec un fait divers qui a lieu au bout du monde, mais l’empathie humaine fait qu’on ne peut pas s’en foutre. Du coup on prend des impacts, et il faut ensuite faire tout un travail mental pour se remobiliser.

On pourrait ainsi croire facilement que tout va mal. Faut dire que certains endroits on dirait qu’ils le font exprès de cumuler les emmerdes (Samuel tu nous vérifies cette syntaxe. C’est dimanche ? Rien à foutre, ici t’es pas au ministère de la Femme).
Exemple à Marseille dans cette résidence étudiante :

 

Quittons le sud profond et remontons vers le nord et à l’ouest, nous voilà à Nantes, où la racaille se sent bien immunisée par nos magistrats socialo-laxistes antifrançais, mais à cet âge on a besoin de mettre le feu, c’est pas politique, c’est les hormones :

 

Qui n’a jamais foutu le feu à un bâtiment public ? La seule chose qui peut calmer cet éléphanteau en rut, c’est une femme. Mais ce sous-(jeune)homme n’est pas encore outillé mentalement pour choper de la belle, il faudra qu’il apprenne pas mal de choses avant. Sinon c’est la branlette, le purgatoire des sans-Dieu, sauf que la frustration couplée aux hormones en feu, c’est dangereux.

 

Sans femme, les mecs ne feraient que des conneries

L’agressivité humaine est là, on le sait tous, et s’il n’y avait pas les femmes, en trois jours il n’y aurait plus un survivant sur Terre. Dieu a torché le monde en une semaine, environ, l’Homme sans Femme mettrait 48 heures à le foutre en l’air. Mais les femmes ne sont pas toutes des saintes. Cependant, même quand elles sont chiantes on les aime bien, exemple la Graziani.

JPEG - 58.5 ko
Non à la lapidation de Julie

Juju de L’Incorrect a un peu secoué les Cosettes qui attendent tout de l’État et qui se plaignent tout le temps, genre Macron salaud je mange pas à ma faim, mais il faut comprendre que Manu c’est pas papa Noël, c’est juste un gars comme vous et moi qui a hérité d’un job un peu spécial et qui essaye de s’en sortir, surtout que sa bobonne l’engueule tout le temps.

 

Quand on est à L’Incorrect on devrait se mettre un poing d’honneur à être politiquement incorrect, donc Juju devrait être rétablie dans ses fonctions avec en plus une promotion. Au lieu de ça, ils la jettent à la rue et la gauche en manque de cibles faciles en fait son nouvel épouvantail.
Regardez ce gauchiasseux à tête de boloss donner des leçons de morale chez le poussah :

 

À peine était-on débarrassés de l’Askolovitch qu’on voit apparaître un Viktorovitch dans les médias chaque jour ou presque avec 10 % de pénibilité en plus ! Mais qu’est-ce qu’on a fait à Yahvé pour mériter ça ?

 

Que Viktorobitch se calme sur « l’extrême droite » : si on mettait en face de la rédac de L’Incorrect une poignée de Croix-de-Feu, les copains de Julie en Burlington se feraient étriller pour judéo-bolchevisme sans passer par la case procès. Il faut mettre les bons mots sur les choses et les gens aujourd’hui, sinon on comprend plus rien.

Malgré son mépris de classe inconscient, Juju n’a pas tort dans le fond mais elle l’a mal dit : la France est devenue la CAF du monde et nos dirigeants font tout pour faire venir du remplaciste, car nous les patriotes on fait trop chier le Profit avec notre France éternelle, notre religion de respect et de secours. Ils nous manipulent pour qu’on secoure toute la misère du monde et qu’on finisse plumés. C’est le risque de l’amour du prochain exploité par ceux qui ne l’ont pas.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page