François-Xavier Bellamy (LR) : la loi bioéthique "est une étape vers la GPA"

E&R
31/07/2020
12:22

François-Xavier Bellamy (LR) : la loi bioéthique "est une étape vers la GPA"

« Bonjour François-Xavier Bellamy, vous député européen Les Républicains, vous avez dû passer une mauvaise nuit. »

Ça, c’est la question à peine orientée d’un journaliste-Système qui montre en quelques mots que la loi bioéthique va dans le sens du progrès et que le député LR Bellamy est un dangereux passéiste réactionnaire qui flirte avec les thèses complotistes homophobes des anti-PMA et anti-GPA (les plus virulents) de ce foyer d’infection qu’est l’Internet.

Après l’étonnement de cette prise de position indigne d’un journaliste honnête, mais normale pour un propagandiste qui tient à sa place, l’excellente réponse du député, trop gentil à notre goût :

« Moi je pense que c’est le droit qui a passé une mauvaise nuit, et c’est de ça qu’il faut qu’on parle. »

Incapable de relever la réponse de son invité, comme si ce dernier n’avait rien dit, l’animateur poursuit sa démonstration progressiste :

« 66 voix contre 27, donc ça a été adopté... »

Bellamy rappelle quelques vérités fondamentales, déclenchant un geste de défense du journaliste (à 1’45) :

« Jamais une femme seule ne peut engendrer, jamais deux femmes ne peuvent biologiquement engendrer, et là, et là, je crois qu’il faut prendre la mesure de ce qui se joue, c’est un basculement à l’échelle de l’histoire de l’humanité... »

L’intervention du petit télégraphiste de la propagande mondialiste, qui n’a aucun autre argument que la pression mondialiste, est un bijou d’inconscience (ou d’idiotie) :

« Vous n’êtes pas en train de vous opposer au sens de l’histoire, il y a déjà 11 pays en Europe qui autorisent déjà la PMA ? »

Vous êtes bien sur RTL, la station progressiste qui fait la retape du mondialisme destructeur de la famille, une radio dont le slogan est « on a tellement de choses à se dire ». Des conneries, oui !

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page