Garrido à Hanouna : "Si tu penses que je suis antisémite il faut me virer sur le champ !"

E&R
17/01/2020
03:51

Garrido à Hanouna : "Si tu penses que je suis antisémite il faut me virer sur le champ !"

Ça n’a pas loupé : dès qu’on touche à un truc, ça se transforme en torche. On a relayé la révolte anti-CRIF de Raquel Garrido dans Balance ton post ! du 9 janvier 2020, et là voilà qui rétropédale en tremblant une semaine plus tard. Il faudra qu’on pense à utiliser ce superpouvoir incendiaire un peu plus, car ça fonctionne vraiment bien.

 

Techouva rapido !

Raquel lit le prompteur du CRIF :

« D’ailleurs Cyril, moi, ce qui m’a le plus choquée dans cette façon de jeter cet amathème, cet anathème contre moi avec ce mot “antisémitisme”, c’est que pour moi l’antisémitisme n’est pas une opinion dont on organise tranquillement la contradiction. Si tu penses que je suis antisémite, il faut me virer sur le champ ! Sur le champ ! C’est pas acceptable qu’il y ait des antisémites autour de la table de Balance ton post ! »

Raquel, échevelée, reprend :

« Moi je ne pense pas qu’il y a un lobby juif, donc le mot “lobby juif” n’a pas été prononcé par moi, c’est quelque chose qui est à des années-lumière de ma pensée ! »

Raquel, épuisée par l’authenticité incontestable de son autocritique prosioniste, termine, le doigt tendu, en accusatrice (contre qui ?) :

« C’est maladroit de parler de lobby juif parce que ce vocabulaire il pue, il pue ! »

Mais alors, ce qu’a dit Élisabeth Lévy, ça puerait ? Oh, quelle migraine ! On ne comprend plus rien !

Hypothèses sur le processus de téchouvaïsation

On est habitués à ces courtes révoltes vite matées dans l’œuf par les tenants de la parole publique. Mais la vraie question n’est pas dans ce processus désormais classique révolte-techouva, elle est plutôt là : quelle sont les interventions et la chaîne d’intervenants qui conduisent à cette techouva récurrente, cet agenouillement que l’on retrouve chez tous nos agents d’entretien médiatique et politique ?

C’est la vraie question. Soyons plus précis : quel est le lien entre le CRIF et LFI, quelle est le mode de pression qui a obtenu le retournement de la révoltée ? Qui a appelé qui ? Et surtout, quel est le moyen de pression ultime ? Quelle est l’arme de dissuasion nucléaire sioniste ? L’argent ? Le chantage ? La presse ? La peur d’être antisémite ne suffisant évidemment plus, il faut quelque chose de plus solide derrière.

Ou alors la réponse est toute simple : Raquel a eu peur pour sa place et pour son salaire, Cyril est venu lui dire qu’il avait eu les oreilles qui chauffent (il est en lien avec le lobby puisqu’il participe aux Tsédaka, ces soirées où le lobby soulève de l’argent pour les pauvres petits Israéliens), mais c’est encore une chaîne de commandement.

La téchouvaïsation des esprits

Deuxième hypothèse, Mélenchon a reçu un rappel via le Grand Orient, cette loge très à gauche et forcément sioniste (kabbalisme oblige), même si elle a connu quelques soubresauts d’indépendance en 2019, vite matés dans le sang rituel. C’est une image, voyons.

Dernière hypothèse, Raquel a rétropédalé toute seule, en voyant ce que le lobby fait aux contestataires, les vrais contestataires, puisque contester le pouvoir visible c’est du flanc (tout le monde s’en fout, Macron en premier), alors que contester le pouvoir profond c’est une autre paire de manches. Raquel le sait, mais elle a quand même tapé du poing sur la table du CRIF, la table des « valeurs » républicaines dans l’avant-dernière émission.

Une pulsion libératoire inévitable et incurable, tant le besoin de liberté est inscrit au cœur de l’Homme, devenant presque un instinct. Ces bulles ne peuvent qu’éclater et d’ailleurs elles éclatent ici et là (voir les actions et déclarations de plus en plus précises des Gilets jaunes conscientisés), au grand dam de nos maîtres qui ne savent plus où donner de la répression anti-bulles dans une casserole qui bout dangereusement !

Quand les représentants de l’injustice commencent à taper de plus en plus fort sur de plus en plus de monde, ils finissent par se retrouver bien seuls devant une foule très remontée...

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page