Guerre anti-vaccin : incendie du centre de vaccination de Gap et sabotage à Bordeaux

E&R
04/06/2021
04:19

Guerre anti-vaccin : incendie du centre de vaccination de Gap et sabotage à Bordeaux

C’est le plus important des Hautes-Alpes. Le centre de vaccination installé à Gap a été partiellement détruit par un incendie dans la nuit de mardi à mercredi, ont annoncé les autorités qui ont ouvert une enquête. Alertés vers 3H30, les pompiers ont rapidement éteint le feu, qui a gravement endommagé les installations qui transformaient cette salle communale de 400 mètres carrés en centre de vaccination contre le Covid-19, sans que les murs aient été endommagés, a précisé le maire de la ville, Roger Didier.
Une enquête judiciaire a été ouverte dans la nuit pour déterminer les circonstances du départ du feu, a annoncé le procureur de la République Florent Crouhy, qui a confié l’enquête à la brigade de sûreté du commissariat de Gap. « La piste criminelle prend un peu plus d’épaisseur que ce matin » a indiqué le procureur de Gap, Florent Crouhy en fin de journée, notamment « parce qu’une porte a été forcée. » (Le Parisien)

On dirait que la vax war, la guerre du vaccin, est lancée. Dans le même article, ô surprise, on apprend que le centre de vaccination de Nyons, dans le département voisin, a lui aussi été incendié, dans la nuit du 18 au 19 mai 2021. Qui sont ces terroristes qui détruisent les vaccinodromes qui sauvent des millions de Français d’une mort certaine provoquée par la pandémie de covid, dont il ne doit plus rester grand miasme dans l’air, vu que la météo est passée à l’été ?

Nous vendre une grippe déguisée en covid pendant les mois d’hiver, pça peut passer, mais nous vendre une grippe quand la France sous la ligne de démarcation flirte avec les 30 degrés, c’est plus dur à avaler.

 

Les forces politico-médiatico-médicales à l’origine de la psychose covidiste mentent de plus en plus mal aux Français qui n’ont pas encore été vaccinés, soit 40 millions d’individus, dont près de 15 millions de mineurs (12M de moins de 15 ans et 4M de 15-19 ans), la propagande pro-vax évoquant le chiffre de 25M de vaccinés.

Dans ces vaccinés, cette espèce mutante à l’ARN légèrement modifié, on peut englober largement les 18 millions de plus de 60 ans, dont probablement la totalité des 6,4 millions plus de 75 ans. Mais il reste quand même un sacré paquet de vaccino-sceptiques, ces 25 millions de rétifs qui ont entre 20 et 60 ans, c’est-à-dire une bonne partie de la France active.

 

Bizarrement, eux ne se précipitent pas dans les vaccinodromes qui n’ont pas encore flambé, et on se rappelle tous des reportages hilarants de nos journaux mainstream qui prenaient en photo la poignée d’entrants au Stade de France, plus grand vaccinodrome national, en évoquant le succès de l’opération et une « foule » en légende...

Il n’y a pas que ces incendies, que nous ne cautionnons pas, évidemment, puisque l’incendie est un crime : il y a aussi des saboteurs qui prennent de faux rendez-vous pour saturer les centres de vaccination et qui créent ainsi des trous dans les agendas. Ces coquins malintentionnés ont été sévèrement morigénés par le quotidien Sud-Ouest :

Notre question : perturber la campagne de vaccination mondialiste qui s’abat sur la France, est-ce du terrorisme, et si oui, est-ce que ça tombe sous le coup de la nouvelle loi antiterroriste qui permet d’associer les résistants au Système, et donc à la vaccination quasi obligatoire, à des terroristes islamistes ?

En d’autres termes, si l’on veut rester dans une logique oligarchique, le vaccin est-il sioniste ? Il faudrait poser la question directement aux grands sauveurs de l’humanité en péril (d’une grippe qui tue 0,04 % des personnes malades) que sont Albert Bourla, de Pfizer, ou Stéphane Bancel, de Moderna. Quelque chose nous dit qu’ils ne répondront pas, mais on aura déjà essayé.

Toute cette arnaque qui n’a plus d’énergie propre, c’est-à-dire de justification sanitaire rationnelle, est en roue libre, seulement alimentée par les agents du pouvoir profond qui jouent leur crédibilité.

 

Il est évident que les 40 millions d’hommes et de femmes qui n’ont pas été intoxiqués par cette propagande diabolique ne laisseront pas les Mengele du mondialisme piquer leurs enfants, ce sera la ligne rouge. On comprend mieux maintenant ce que signifiait le transhumanisme...

 

Pour ces gens-là, nous sommes tous des cobayes, adultes et enfants compris. Il n’y a plus de barrière morale.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page