Humiliation du 14 Juillet : Macron sifflé par la foule

E&R
14/07/2021
03:15

Humiliation du 14 Juillet : Macron sifflé par la foule

 

Quand on croise cette vidéo avec le dernier article du Figaro sur les 62 % de Français qui seraient (on préfère mettre le conditionnel, d’abord parce qu’il s’agit d’un sondage, ensuite parce que Le Figaro ne doit pas perdre sa subvention), on se dit qu’il y a un hiatus, un fossé, un gap informationnel. Quelque chose ne colle pas. On préfère évidemment le réel au monde devenu très virtuel de l’information mainstream

La voiture du Président est passée très vite, c’est peut-être mieux pour lui. La prochaine fois, s’il y en a une, il passera en Mirage juste au-dessus des Champs, et les sifflets, les jets de bouteilles ou éventuellement les tirs (de LBD) seront couverts par les réacteurs de l’avion de chasse.

Deux jours après ses annonces qui sont celles d’un fou, le Petit Dictateur a donc pris un bain de foule haineuse. C’est rien de dire que l’employé des Rothschild est mal aimé en France. Mais depuis Manuel Valls, tout le personnel élyséen et matignonnesque est détesté du peuple. Il est vrai que ces gens ne font rien pour se faire aimer : destruction des services publics, destruction du patrimoine, destruction de la santé publique, destruction de toute souveraineté, destruction de l’économie réelle, destruction de l’instruction, destruction du moral de la nation...

Le personnel politique dans son intégralité est rejeté, les abstentions record en sont la preuve. Les gens ne savent plus pour qui voter, tant la trahison est inscrite dans l’ADN du régime parlementaro-présidentiel. Et puis, ce qui écœure encore plus les gens, c’est cet entre-soi, cette auto-célébration permanente, la décoration des pires, comme le tabasseur des Gilets jaunes.

« Parmi elles, le préfet de police de Paris s’est invité dans la liste des personnalités qui vont recevoir la Légion d’honneur ce 14 juillet. Didier Lallement fait ainsi partie de ceux qui seront salués par la plus élevée des distinctions nationales françaises, qui vient récompenser "des mérites éminents acquis au service de la nation". Une nomination au titre de "commandeur" qui a fait beaucoup réagir, tant le préfet de police de la capitale est une personnalité clivante. » (LCI)

JPEG - 75.3 ko
Heydrich de sous-préfecture

La Légion de déshonneur

Dans le tas, on trouve le mondialiste Pascal Lamy, l’acteur bien-pensant Samuel Le Bihan, l’actrice sarkozyste Laetitia Casta, le philosophe-emprunteur Edgar Morin...

Dommage pour Jean-Christophe Lagarde et Fabienne Sintes, qui sont pourtant des collaborateurs zélés...

 
 

La vraie manifestation populaire du 14 Juillet n’était pas à Paris, mais à Perpignan. Les soignants opposés à la répression sanitaire ont montré leur esprit de résistance. Toujours pas de présence officielle de syndicats dans cette lutte légitime... Ça fait penser au début du mouvement des Gilets jaunes, abandonnés par toutes les organisations de résistance ou de contre-pouvoir officielles.

 

Pour les agents du Système, qui sont au mieux impopulaires, au pire détestés, ces Français sains de corps et d’esprit sont des malades, des fous dangereux. Et surtout, des blasphémateurs.

 

Pour BHL et Gérard Miller, il n’y a pas de « dictature » et le Président a raison. Sûr que ces deux-là ne sont pas du côté du peuple !

 

Pendant ce temps, la propagande bat son plein. On espère que la cobaye du clip n’est pas Blanche Gardin.

Ballot : France 24 a oublié d’enregistrer les sifflets

« ... avec un hommage aux soignants aujourd’hui, c’est “gagner l’avenir”, c’est cette thématique-là qui doit s’imposer, avec une tonalité beaucoup plus positive... »

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page