Journal d’un Français confiné – Jour 10

E&R
26/03/2020
27:09

Journal d’un Français confiné – Jour 10

Papa Manu a parlé à Mulhouse : c’est la guerre, et nos militaires vont aider à vaincre le virus. Ou presque.

Première mesure non officielle, dégager la Sibeth en corner tellement elle sort des conneries, elle fout toute la crédibilité de l’exécutif en l’air. Pourtant, elle a été castée pour ça : faire diversion du sérieux, de l’extorsion néolibérale – cette dette éternelle... – qui vide notre pays de ses forces vives, voir le délabrement de nos hostos et de nos personnels de santé.

 

Exit Sibeth et la com’ gouvernementale foireuse sur la coronacrise, il va falloir moins mentir, ou mieux. Mais avec les millions de raoultiques qui peuplent désormais les réseaux sociaux, et remontés comme des pendules sur le sentier de la guerre, ça va être plus dur. Les masques sont tombés, comme dirait Félix Niesche : l’escroquerie néolibérale est à ciel ouvert, tout le monde qui a un ou deux yeux peut voir que ces escrocs ne savent gérer que la prédation, pas la vie. La vie, ils s’en foutent ! Plus les Français sont malades, plus le Big Pharma a de clients, plus il fait de bénefs ! En 50 ans, le néolibéralisme change un pays riche et bien portant en pays de pauvres et de malades, avec une caste de plus en plus riche et puissante au sommet. Quelle victoire ! Même Pyrrhus n’est pas descendu aussi bas dans l’abjection…

C’est tout l’objet de l’article de Laurent Mouchard Joffrin dans Libération : quand on pointe du doigt le couple Buzyn-Lévy, qui symbolise le conflit d’intérêts public/privé dans l’épidémie en cours, on se fait tout de suite taxer de « complotiste » ou d’« antisémite », d’ailleurs pour Rudy (IIIe) Reichstadt, c’est kif-kif bourricot. Pour ces gens-là, s’attaquer aux vrais pouvoirs, et surtout à ceux qui mettent les Français en danger, c’est être fatalement antisémite.
Il faudra un jour qu’ils s’expliquent sur cet amalgame… relativement antisémite !

Bref, la France en est à son 10e jour de confinement et dans les rues, malgré les menaces et les prunes, on voit que de plus en plus de gens n’y croient pas. Il y a comme un doute énorme qui monte... Du coup, les collabos du pouvoir profond serrent la vis un peu plus fort :

« Il y a ceux qui se “réinforment”, pour ne pas lire la presse qui a fait “passer Raoult pour un fou”. En ce qui concerne le Covid-19, ils considèrent que “le gouvernement ment” ou est “complice d’un génocide”. À des degrés divers. Certains dans le lot sont persuadés que ce virus est une arme bactériologique inventée par les lobbys pharmaceutiques pour s’enrichir, et dans cette histoire où il y a un “mensonge d’État”, le professeur Raoult, avec son traitement anodin et facile d’accès, est le grain de sable en train de faire capoter tous les plans du “système”. »

Que de guillemets et de pincettes pour dire des choses que tout le monde peut voir ou deviner !

« Génocide » ? Même Raoult ne va pas aussi loin. Pour l’infectiologue, tant qu’on n’a pas dépassé les 10 000 morts « habituels » d’une grippe saisonnière, il n’y a pas lieu de paniquer. On verra si l’avenir lui donne raison. Et ce jugement n’est pas un mépris des soignants et des familles des victimes : ce mépris, il est plutôt du côté des responsables du virus néolibéral, qui continue à faire tant de mal à notre pays.

« Complice d’un génocide »... Joffrin caricature l’adversaire pour le faire passer pour plus con qu’il n’est. Libé, Le Monde, Buzyn-Lévy seraient la voix de la Raison ; Raoult, les internautes et E&R la voix de la folie complotiste qui n’a rien compris à ce qu’était une épidémie. Pour sa démonstration, Laurent convoque l’idéologue le plus grotesque de tout l’Internet mondial, Rudy Reichstadt. Cette métastase du lobby infoutue de se faire prendre au sérieux par les internautes a curieusement le soutien de la presse mainstream, qui est elle-même tenue par la pub, qui est elle-même tenue par Publicis, à l’image de ces prises de participation des grandes entreprises du CAC 40 les unes dans les autres.
On n’ira pas plus loin, tout le monde a compris que cette presse morte – elle n’est plus mourante, elle est virtuellement morte car elle n’a plus de lecteurs – vit sous respiration artificielle et injection permanente d’argent public.

En gros, vous, nous, tous nous payons pour maintenir en vie ce pauvre canard de désinformation oligarchique, qui arrive à piéger encore quelques vieux gauchistes égarés dans la jungle birmane et 15 lycéens nantis de trois arrondissements parisiens. Le conflit d’intérêts des époux Buzyn-Lévy a été démontré, mais pour Joffrin, ce sont les internautes en général et E&R en particulier qui sont komplotistes, comme il l’écrit en sous-titre :

« Le couple d’Agnès Buzyn, cible de choix »

Cible de Shoah ? La France est ce pays où il en faut beaucoup pour faire tomber des corrompus, et là on parle du couple Balkany, par exemple, mais ça vaut aussi pour Servier et son Mediator, où il est question ni d’antisémitisme ni de Shoah, à part peut-être celle des femmes qui ont pris du Mediator en croyant pouvoir maigrir « gratuitement », et qui en sont mortes, par centaines, et par milliers demain.

Comme pour l’amiante, le distilbène, le sang contaminé, tous ces scandales d’État dont les responsables courent toujours ou se sont cachés dans des réseaux obscurs, ces dédales labyrinthiques où le commun des Français ne va jamais, trop complexe, trop « information profonde », trop anxiogène.

Le corona faisait du bien, on parlait moins de Shoah...

Maintenant les salauds qui jouent avec la santé des Français, ceux qui ont paupérisé l’hôpital (public, pas la peine de le rajouter) – même pas la peine d’imaginer un complot, Lolo –, ont une défense toute trouvée grâce à l’avocat des grandes causes Lolo Kollabo : le complotisme. Et quand on parle de complotisme, l’antisémitisme montre toujours le bout de son museau. Dire que grâce au coronavirus on respirait un peu, plus de corona c’était moins de Shoah, et paf, voilà que Lolo-le-kollabo et Rudy-la-konspi la remettent au centre du jeu… Décidément, les morts de la Shoah d’hier écrasent tout et servent à tout.
Les morts d’aujourd’hui, à côté, c’est de la petite (mise en) bière.

« “Toutes les théories du complot, l’imaginaire autour du virus et du confinement, la question de l’arme biologique, le thème du complot juif qui impliquerait Agnès Buzyn et son époux Yves Lévy, sont très prégnants en ce moment”, remarque Rudy Reichstadt. Il confirme que “le professeur Raoult est devenu une icône intouchable dans la complosphère d’extrême droite”. »

Notre ami Lolo-le-kollabo, à la tête de son journal impopulaire obligé de lécher le cul du pouvoir pour sortir encore un peu la tête hors de l’eau, termine sur une note magnifique, une publicité grandeur nature à Soral et E&R :

« Récemment, Gilbert Collard a aussi disserté sur le sujet : “Quel courroux anime le couple Buzyn-Lévy contre le professeur Raoult ?” L’eurodéputé RN explique dans une vidéo pleine de sous-entendus sur le “pouvoir”, que l’époux de l’ancienne ministre, ancien directeur de l’Inserm, a participé à l’élaboration d’un laboratoire de type “P4” à Wuhan, “ville où le Covid-19 a soudainement surgi”. Son “podcast”, qui ne fait que relayer avec plus d’ambiguïté les thèses de Cat-Antonio, a été vu 300 000 fois. “Le thème du ’complot contre la santé’ est récurrent dans la mouvance complotiste d’extrême droite”, rappelle Reichstadt. Kontre Kulture, la maison d’édition d’Alain Soral, publie quelques ouvrages du genre. “Cela dit que ceux qui gouvernent les politiques sont les lobbys pharmaceutiques. Qui auraient donc aujourd’hui intérêt à bloquer le développement de la chloroquine et à faire taire le professeur Raoult, qui les empêcheraient de faire des profits”. »

Non ? Le Big Pharma oserait faire ça ? C’est mal connaître ces amis de l’humanité... et de l’actionnaire.

Une fois n’est pas coutume, on va relayer les coups de colère du Collard, qui parle d’abord du « courroux » puis de la « haine » du couple Lévy-Buzyn :

 

Et voici son podcast :

Ben voilà, ça fait 10 jours de tirés. Selon not’ bon pwésident, il en reste encore 30. Ensuite, on passera à autre chose, n’est-ce pas ?

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page