Justice pour Théo, assassiné à 18 ans par un migrant en situation irrégulière Donc par le mondialisme

E&R
10/07/2021
04:42

Justice pour Théo, assassiné à 18 ans par un migrant en situation irrégulière Donc par le mondialisme

Il y a quelques mois, des associations antiracistes criaient « justice pour Théo », l’« éducateur » qui avait été blessé, selon ses dires, pendant son arrestation par les forces de l’ordre. Aujourd’hui, une autre partie de la France réclame aussi « justice pour Théo », mais pas le même : celui-ci venait d’avoir son bac, il avait 18 ans, et travaillait dans une boutique de téléphonie à Claye-Souilly, en Seine-et-Marne. Il a été poignardé par un Sénégalais clandestin de 52 ans, qui était mécontent de son traitement par le personnel de la boutique. Un autre employé a été grièvement blessé.

« D’après les informations recueillies par franceinfo, un homme s’est présenté vers 13h20 à la boutique à la suite d’un "différend commercial", "un problème de surfacturation". Il demandait "un remboursement qu’il n’a pas obtenu", ont indiqué plusieurs sources policières à l’AFP. Mécontent, il est parti et revenu peu de temps après avec un couteau. Il a alors poignardé un premier vendeur. Un second a ensuite tenté de s’interposer et a lui aussi été agressé. Les deux victimes ont reçu "des coups de couteau au niveau du cœur". Le vendeur décédé était âgé de 18 ans et le vendeur blessé est lui âgé de 20 ans. »

 

Aussitôt, alors qu’un lâcher de tweets sur un attentat terroriste « au couteau » (comme le tartare du même nom) démangeait les grands médias, on apprenait qu’il s’agissait d’un banal conflit commercial qui a mal tourné. Mais surtout, que l’agresseur n’aurait jamais dû être en France.

 

Darmanin s’était – on ne sait jamais – fendu d’un tweet pour dire sa désapprobation, et les commissaires en profitaient pour souligner la rapidité d’intervention de ses ouailles.

 

Terrorisme oligarchique par migrant interposé

Il ne s’agit donc pas de terrorisme, mais d’un fait divers à la fois banal et atroce, et surtout, politique dans le sens où la présence de cet individu est directement due à une politique laxiste en matière d’immigration. Récemment, une organisation gauchiste de traite d’esclaves modernes a diffusé les photos de son « sauvetage ». Nous les avons conservées :

Il s’agit d’une politique volontaire d’importation d’asociaux, pas au sens stalinien, mais au sens d’individus difficilement intégrables dans la société française. Leur injection forcée dans notre pays crée une méfiance réciproque, et des conflits qui peuvent tourner au drame. Il ne s’agit pas de racisme, mais le choc de deux cultures antagonistes ne finit pas toujours en humanisme et en embrassades. Hélas, le pouvoir progressiste à l’origine de cette déstabilisation sociétale ne tient pas compte de l’avis des Français, et poursuit inlassablement le transfert des données humaines d’un continent à l’autre. Les drames ? Des dommages collatéraux qui se résolvent à coup de tweets factuels, qui seront suivis de tweets d’indignation.

 

Démocratisation du terrorisme migratoire interculturel

Ces étincelles de guerre civile que les élites nationales-sionistes appellent de leur vœux, tout en disant vouloir l’éviter, sont absolument calculables. Les cas vont se multiplier, et c’est une nouvelle forme de terrorisme : plus besoin de manipuler des groupuscules djihadistes, puisque les services de renseignement connaissent généralement ces individus, écoutés, filmés, voire infiltrés, il suffira de verser dans la marmite française déjà bien chaude quelques déracinés désœuvrés qui péteront les plombs à la moindre contrariété. Ce sont des bombes humaines, comme dans la chanson de Téléphone.

Le nouveau terrorisme est tout trouvé, et pour une fois, les organes d’information auraient pu laisser en ligne leurs « urgent » ou « attaque au couteau » à propos de ce fait divers très politique. La nouvelle arme de l’oligarchie, c’est le migrant déraciné.

Il y a des fous dangereux, et puis les fous non dangereux, mais qui déstabilisent autant notre morale publique, et donc, notre société.

 

Face à cela, face à l’incurie ou la complicité sordide de nos gouvernants, qui travaillent objectivement pour le projet mondialiste de destruction des nations et des cultures par le mélange forcé, mélange qui peut virer nitroglycérine, des Français parlent de s’armer, à l’image de ces jeunes djihadistes dans une vidéo qui a secoué la fachosphère :

 

On ne veut faire de peine à personne mais loin des déserts irako-syriens, dans un pays appelé Amérique, on peut voir ça :

ETATS UNIS LE PAYS QUI ARME SES ENFANTS (teaser) from Homemade Productions on Vimeo.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page