La voyante Karine Lacombe nous annonce une 4e vague et Pfizer une 3e injection

E&R
09/07/2021
21:14

La voyante Karine Lacombe nous annonce une 4e vague et Pfizer une 3e injection

En été, en général, il ne se passe pas grand-chose. Les guerres font une pause, les conflits rentrent au vestiaire, le temps d’une mi-temps. Karine, elle, continue sa propagande, inlassablement, toujours à partir des mots vague et inquiétude.

Relookée à mort pour ne pas effrayer le chaland, Karine, déguisée en blonde inoffensive, fait la promo des très chers vaccins Bancel & Bourla. Avec tant de milliards gagnés sur la crédulité publique et la corruption gouvernementale, impossible d’imaginer que les multimilliardaires à la tête de ces Moloch vont lâcher le morceau aussi facilement.

L’alliance Pfizer/BioNTech prévoit de demander « dans les semaines qui viennent » l’autorisation pour une troisième dose de son vaccin contre le Covid-19, aux États-Unis et en Europe notamment, ont annoncé les entreprises dans un communiqué. Cette dose de rappel vise à assurer une protection immunitaire renforcée aux personnes déjà vaccinées avec deux premières doses. (Le Figaro)

Ainsi, Pfizer nous parle d’une 3e injection, histoire de bien calfeutrer les fuites dans les deux premières. Véran, qui travaille objectivement pour les intérêts mondialistes, sert de sa base ministérielle le même discours : oui, le variant delta est méchant et il devient majoritaire. Comprendre que les vaccins précédents ne servent plus à grand-chose (ils sont « percés » à 40 %) et qu’il va falloir remettre ça. Dans les cités, on appelle ça une carotte ou, plus vulgairement, une encule. Là, c’est pareil mais à plus grande échelle.

Karine, l’entube de l’été

Et Karine de nous resservir le même plat, archi réchauffé, et dont plus personne ne veut : le nombre de vaccinés a atteint son pic, c’est-à-dire qu’on attaque le mur des méfiants, des sceptiques, des antivax. Ce qui est une autre affaire, pour les menteurs professionnels du profit politico-pharmaceutique.

« La vaccination est le seul remède efficace de prévention contre les formes graves du Covid-19. On sait que le virus ne disparaîtra pas, avec les vaccins on peut vivre avec sans qu’il nous rende malade. »

 

Derrière cette vague de mensonges sans précédent, le gouvernement corrompu cherche évidemment à forcer les centaines de milliers de soignants non vaccinés à se faire piquer. La presse, réduite à mentir pour survivre, relaye les conneries oligarchiques, qui sont tellement énormes, qu’elles passent dans une opinion fatiguée, accablée après un an et demi de bombardements médiatiques lourds.

 

Chaque jour ou presque, la madame Soleil du covid nous en sort une grosse. Le 9 juillet, elle nous sort que la vaccination est le seul remède. *

« On voit bien que l’augmentation de la proportion du variant Delta parmi toutes les personnes contaminées est exponentielle. Il y a deux, trois semaines, cette proportion était de 5 %. Trois semaines plus tard, elle est de 40 %. Ce qui veut dire que dans deux, trois semaines, elle sera très largement majoritaire, probablement autour de 80-90 %. »

Le 8, elle tente de relancer la psychose avec des chiffres exponentiels et lance son mantra : « Il est de notre devoir d’accélérer la vaccination ». Après cette préparation d’artillerie qui vise les tranchées et les bunkers des antivax, arrive l’infanterie avec la déclaration du président de la République, prévue pour le 12 juillet. Toute cette mise en scène pour débiles ne nous empêchera pas de faire notre partie de pétanque arrosée de pastis. France Info essaye de se caser dans les premiers de la classe en annonçant « les hospitalisations en baisse mais les contaminations en hausse », autrement dit que ce variant est inoffensif mais qu’il faut quand même avoir peur.

Comme tout ce cirque ne convainc pas les Français récalcitrants, les petits génies du gouvernement on trouvé un nouvel angle d’attaque, fondé sur le chantage. Dans la bouche du Véran, ça donne :

« Donc, le vaccin [est] 100 % efficace contre le confinement »

Maintenant, il y aura les vaccinés contre le confinement et les autres ! Plus la peine d’avoir un virus prétexte ! Soit la liberté pour les vaccinés (mais avec les effets secondaires dans le temps, attendez voir) et les barbelés sociaux jalonnés de miradors pour les autres. On imagine déjà Patrick Liste Noire Cohen, derrière sa mitrailleuse de France Culture, viser les non vaccinés qui traînent encore en liberté...
Tout est en place pour une nouvelle guerre du Vaccin, les forces du Mal ratissent les fonds de tiroirs avec Karine, Véran et Attal, et en face les résistants ont préparé leurs défenses, avec tout ce qui est à leur portée.

On n’oublie pas la blagounette de la Gabriel, qui a fait le tour des rédactions ce vendredi 9 juillet 2021 :

« Se vacciner c’est un petit pas pour soi, mais c’est un grand pas pour l’immunité collective »

 

L’immunité collective ? Un euphémisme pour monstrueux marché du vaccin, monstrueux étant à prendre dans tous les sens, au vu des morts et des malades qui se profilent, comme c’est toujours le cas quand le profit s’occupe de la santé publique.

On terminera cette affichette de résistance avec la débâcle morale de la CNIL, qui valide toutes les saloperies ce que propose le gouvernement. Au fait, les carpettes de la CNIL, ça nous coûte combien en budget ? 17 millions d’euros, et 198 emplois ! On a fait le calcul : 71 000 euros par tête de pipe et par an ! Tout ça pour valider honteusement les décisions scélérates prises sous le coup du « contexte sanitaire ». La trahison, ça rapporte.

 

Pendant ce temps, à Cannes...

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page