Le Pr Raoult penche pour une origine naturelle du Covid-19 "Personne ne sait faire des virus pathogènes chez l’homme"

E&R
18/05/2020
01:34

Le Pr Raoult penche pour une origine naturelle du Covid-19 "Personne ne sait faire des virus pathogènes chez l’homme"

La théorie selon laquelle le Covid-19 a été créé dans un laboratoire à Wuhan n’est guère sérieuse, selon le professeur Didier Raoult. Dans un entretien à la chaîne chinoise CGTN, il juge vraisemblable une transmission du virus de l’animal à l’homme.

D’où provient le Covid-19 ? Le célèbre infectiologue et professeur de microbiologie Didier Raoult a abordé le sujet, lors d’une interview accordée à la chaîne de télévision publique chinoise CGTN, depuis l’IHU Méditerranée Infection, qu’il dirige à Marseille.

Pour le scientifique français, la théorie avancée notamment par le président américain Donald Trump, selon laquelle le coronavirus a été créé artificiellement en laboratoire, n’est pas à privilégier. L’hypothèse la plus vraisemblable, selon lui, est que le virus s’est transmis d’un animal à l’homme, comme « toutes les infections virales ».

« L’hypothèse la plus vraisemblable est qu’au départ c’était une zoonose, c’est-à-dire un virus qui infectait les animaux et qui est passé chez l’homme, qui s’est adapté chez l’homme pour devenir transmissible chez l’homme », déclare le Didier Raoult au média chinois.

Et de poursuivre : « Pour l’instant, c’est comme ça que ce sont passées toutes les infections virales. À chaque fois qu’il y a un virus nouveau qui apparaît, tout le monde peut avoir l’hypothèse que ça a été fabriqué par l’homme. Pour l’instant, personne ne sait faire des virus pathogènes chez l’homme. »

L’infectiologue poursuit l’entretien en désignant les animaux les plus susceptibles d’être à l’origine d’un « virus contagieux », et donc du Covid-19 : ceux qui vivent en communautés importantes, qu’ils soient d’élevage comme les poules et cochons, ou sauvages comme les chauves-souris. « Parmi les animaux sauvages, ceux qui vivent dans les communautés ou les collectivités les plus importantes sont les chauves-souris. C’est pour ça qu’il y a beaucoup de virus et de bactéries qui viennent des chauves-souris puisque ce sont celles qui vivent avec les collectivités les plus importantes. Dans une grotte, il peut y avoir 100 000 chauves-souris », explique-t-il pour CGTN.

Pour autant, le professeur Raoult ne souhaite pas en tirer de conclusions hâtives et dit se « méfie[r] des annonces » tant que des données scientifiques concordantes n’ont pas été publiées à ce sujet.

Tensions sino-américaines autour de l’origine et de la propagation du virus

Comme le rappelle l’agence AFP, le président des États-Unis et son secrétaire d’État, Mike Pompeo, soupçonnent ouvertement Pékin d’avoir caché un accident de laboratoire à Wuhan qui aurait été à l’origine de la pandémie. L’administration Trump accuse également les autorités chinoises d’avoir tardé à alerter le monde sur l’épidémie et d’en avoir dissimulé l’ampleur.

Réfutant ces accusations, le président chinois Xi Jinping a assuré ce 18 mai que son pays avait « toujours » fait preuve de « transparence » et de « responsabilité » face à l’épidémie, en partageant les informations avec l’OMS et d’autres pays en temps utile. Dans un message vidéo transmis à Genève lors de la 73e Assemblée mondiale de la santé, le chef d’État chinois s’est par ailleurs dit favorable à une « évaluation complète » et « impartiale » de la réponse mondiale au coronavirus, une fois que la pandémie aura été enrayée.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page