Liban : vastes manifestations contre le gouvernement et démission de la ministre de l’Information

E&R
09/08/2020
04:45

Liban : vastes manifestations contre le gouvernement et démission de la ministre de l’Information

Le 8 août, des milliers de Libanais ont manifesté à Beyrouth pour exiger la démission du gouvernement qu’ils accusent notamment d’être responsable de la double explosion du port. Dans la soirée, des protestataires ont pris d’assaut des ministères.

En marge de vastes manifestations contre le gouvernement à Beyrouth le 8 août, des protestataires menés par des officiers à la retraite ont pris d’assaut le palais Bustros, siège du ministère des Affaires étrangères. Ils l’ont proclamé « quartier général de la Révolution », avant d’être délogés par l’armée dans la soirée.

Le 8 août, des protestataires ont occupé brièvement le ministère de l’Energie, à l’image d’autres ministères et du quartier général de l’Association des Banques, en marge d’une vaste mobilisation anti-gouvernementale, avant d’être délogés par les forces anti-émeutes avec du gaz lacrymogène.

La ministre de l’Information libanaise, Manal Abdel Samad, a annoncé ce 9 août qu’elle quittait le gouvernement, première démission du genre après l’explosion meurtrière et dévastatrice du port de Beyrouth qui a traumatisé l’opinion publique et alimenté la colère contre l’incurie des dirigeants. « Après l’énorme catastrophe de Beyrouth, je présente ma démission du gouvernement », a déclaré la ministre lors d’une brève allocution télévisée, ajoutant : « Je m’excuse auprès des Libanais, nous n’avons pas pu répondre à leurs attentes. »

(...)

Le président du groupe France insoumise à l’Assemblée Nationale Jean-Luc Mélenchon s’est exprimé via son compte Twitter au sujet des manifestations à Beyrouth. Il observe une « révolution citoyenne au Liban [qui] reprend en haine de l’incurie du pouvoir ».

Le député des Bouches-du-Rhône considère aussi que le président français Emmanuel Macron a « accéléré la révolution citoyenne au Liban en rabaissant publiquement le pouvoir libanais. »

L’ambassade américaine à Beyrouth a tweeté ce 8 août : « Le peuple libanais a trop souffert et mérite des dirigeants qui l’écoutent et changent de cap pour répondre aux exigences populaires de transparence et de responsabilité ». De plus, les États-Unis soutiennent le droit des Libanais à « manifester pacifiquement » et encouragent toutes les parties impliquées à s’abstenir de toute violence, selon la représentation diplomatique.

Des manifestants ont pris d’assaut le soir du 8 août le ministère de l’Énergie, à Beyrouth. Selon des images diffusées en direct sur les chaînes de télévision libanaises, évoquées par l’AFP, les protestataires ont fait irruption dans le bâtiment sous le regard impuissant des forces de sécurité. D’autres protestataires ont investi le ministère de l’Économie.

Sur la place des Martyrs, symbole de la contestation populaire depuis plusieurs mois, des potences munies de nœuds coulants ont été installées par des manifestants dans la journée du 8 août. Des cartons avec des photos des dirigeants libanais, notamment le Président, le porte-parole du Parlement et le chef du Hezbollah, y ont été pendus.

Un policier a été tué lors de violences à Beyrouth en marge d’une vaste manifestation antigouvernementale ce 8 août dans la capitale libanaise, selon les autorités citées par l’AFP. « Un membre des Forces de sécurité intérieure est décédé [...] en aidant des personnes coincées dans l’hôtel Le Gray », a indiqué la source de l’AFP, ajoutant sans autre détail qu’il avait « été agressé par un certain nombre d’émeutiers qui ont entraîné sa chute et sa mort ». 19h47 CET Des manifestants ont pris d’assaut le quartier général de l’Association des banques dans le centre de Beyrouth avant d’être délogés par l’armée.

« À bas le règne des banques ! », criaient les manifestants, selon l’AFP. Dans le même temps, d’autres protestataires investissaient le ministère des Affaires étrangères ainsi que le ministère du Commerce, de même source. Ils sont brièvement entrés dans ce dernier bâtiment, saisissant des piles de documents qu’ils ont éparpillés dans la rue. 19h42 CET La Croix-Rouge libanaise a fait état dans un tweet de 55 personnes blessées pendant la manifestation et transportées dans des hôpitaux, et 117 autres personnes blessées soignées sur place, ce 8 août.

Lire l’intégralité de l’article sur francais.rt.com

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page