ONPC présente Ulrich Cabrel, le migrant africain qui doit faire culpabiliser les Français

E&R
10/02/2020
05:38

ONPC présente Ulrich Cabrel, le migrant africain qui doit faire culpabiliser les Français

C’est pas du Rimbaud mais c’est pas grave, tout le monde applaudit, sinon public et invités peuvent se faire taxer de fascisme ou d’antinoirisme. C’est pas parce qu’il est noir qu’on va s’interdire de le critiquer ! Chacun sait que les antiracistes sont des hypocrites qui cachent leur racisme bien profond. Ici, on fait pas de discrimination, dans la louange comme dans la critique.

Les Noirs ont un incroyable talent

Il écrit comme un jeune, c’est-à-dire mal, mais tout le monde s’extasie car il est noir, sous-entendu, « pour un sous-homme, c’est extraordinaire ». C’est pas nous qui le disons, c’est le plateau de Laurent Ruquier ce samedi 8 février 2020 qui le pense lourdement devant la performance du jeune Franco-Camerounais Ulrich Cabrel, ne cherchez pas, c’est pas un pseudo qui métisse un champion boche de la pédale et un chanteur country français à moustache. Ulrich est venu en France et il nous inflige une leçon de joie, de courage et de vie.

Pour le milieu médiatique de gauche antiraciste et un peu pédé, Ulrich, c’est l’invité idéal : jeune, noir, joli garçon, idéaliste, Africain puis Européen, c’est un condensé du bon migrant qui va venir avec ses 49 999 999 potes dans les années qui viennent en Europe, sauf si les nationalismes se réveillent. Pas étonnant qu’on retrouve ce jouvenceau chez tata Ruquier (anagramme de « rire quu »), qui n’a pas l’air bien en ce moment, regardez cette photo qui est censée être promotionnelle :

La gueule de l’amuseur ! Franchement, elle fait peur là-dessus ! Ça sent la fin de vie médiatique, le rire de hyène éteint, les vannes cabaret bloquées dans la gorge, et puis cette photo, tout seul, comme un gland, parce qu’il n’y a plus de chroniqueurs fixes (c’est nous qu’on avait émis l’idée de changer les deux trous du cul à droite et à gauche de Lolo), on dirait que les rats ont quitté le navire amiral de France 2...

Ingénierie sociale avec grosses ficelles qui pendent

On apprend que l’Afrique n’a pas le système médical qu’il y a en France, et ça, cher Ulrich, c’est une sacrée révélation. Nous qui pensions aller soigner notre mal-pensance en Afrique, nous faire ablatir la mal-pensance dans un hôpital du Congo au milieu des mouches et de la torpeur tropicale, finalement, on va peut-être rester chez ces racistes de Français.

« De pouvoir se soigner gratuitement, je dirais, aller à l’école gratuitement, manger aussi gratuitement, bref, tout ça c’est la France, c’est ça l’Occident. »

JPEG - 119.4 ko
Un plateau pétrifié par l’injonction antiraciste

Eh non cher Ulrich, rien n’est gratuit en ce bas monde, pas même l’école publique ou la cantoche : tout cela est payé, par l’impôt des contribuables, c’est-à-dire des Français qui bossent, et qui bossent dur. Les Gilets jaunes, entre autres. C’est eux qu’il faut remercier, alors tu appelles ça la France, mais nous on préfère préciser.

Parce que c’est très bien de fabriquer des nouveaux Français – et c’est le cas avec toi –, mais parfois le programme foire un peu, tu verras dans les banlieues du 93 que le programme a un peu dérapé, et que la chaîne de transformation des Africains en Français s’est légèrement grippée, et qu’aujourd’hui cette même usine qu’on appelle Assimilation, eh bien elle fabrique plutôt des Anti-Français, et cela pose un sacré problème.

Le migrant ou l’extincteur de la souffrance du travailleur français

On n’est pas là pour se moquer de ta naïveté, du haut de tes 16 ans c’est normal et tu as plus de vécu qu’un ado-conso défoncé aux jeux vidéos dans une classe de première d’un lycée parisien privé chic, avec sujets volés pour avoir le bac et une place en or réservée dans la boîte à papa, sans faire de comparaison sociale facile, mais il est une chose que tu dois comprendre, si tu lis cet article, c’est que si tu es accepté en France, c’est en partie pour dire que les Français ont de la chance, qu’ils ne devraient pas se plaindre, pas manifester et au contraire accepter leur sort, car il y a beaucoup plus malheureux qu’eux : les Africains qui montent chez nous.

Eh bien c’est un discours évidemment pro-immigration mais surtout anti-Gilets jaunes que tu portes sans le savoir. L’idée de notre oligarchie, qui vaut bien dans l’hypocrisie et la corruption celles qui règnent en Afrique et qui la pillent en partie, avec l’aide de grandes multinationales (chez nous aussi), c’est de faire culpabiliser le Français en voie d’appauvrissement en lui mettant devant les yeux, dans sa ville ou son village, dans sa rue, du migrant miséreux. Là est le hic.

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page