Où sont passés les stocks de chloroquine français ?

E&R
21/03/2020
01:17

Où sont passés les stocks de chloroquine français ?

D’abord, il y a eu cette indiscrétion sur un plateau télé de LCI le 20 mars 2020. Le Pr Christian Perronne annonce qu’il n’y a plus un gramme de chloroquine dans la pharmacie centrale des hôpitaux, celle qui fournit toutes les pharmacies hospitalières :

« C’est le seul médicament qui est disponible aujourd’hui pour les malades, malheureusement la pharmacie centrale des hôpitaux a annoncé aujourd’hui que c’était en rupture de stock totale, que les stocks avaient été pillés, c’est lamentable, on a pillé, oui, les armoires ont été dévalisées... »

Ne ratez pas la question de Laurent Joffrin, éberlué :

« Attendez, vous avez dit donc ça fonctionne, ce médicament ? »

 

Ne nous affolons pas !

Cela peut vouloir dire deux choses contradictoires :

1 que le stock entier de chloroquine a été effectivement pillé, détourné, ou volé...
2 que les hôpitaux ont tout simplement, sous la pression des malades et/ou des soignants, demandé leur part de chloroquine en urgence, ce qui validerait en partie les théories (et les pratiques à petite échelle) du Pr Raoult.

Voilà encore un tremblement de terre, et la tête de Joffrin en est la preuve. Soudain, ce qui était complotiste est pris au sérieux...

Là encore, on attend confirmation de cette disparition.

On apprend en outre que le maire de Nice, Christian Estrosi, ne cache pas qu’il se soigne (lui et sa femme sont atteints du coronavirus) à la chloroquine !

 

Décidément, cette chloroquine que Libération et Le Monde présentaient comme un médicament douteux, est peut-être le mot le plus demandé sur les moteurs de recherche actuellement, après « coronavirus » et « Macron Buzyn big pharma » !

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page