Soral contre Conversano chez San Giorgio : quand Complément d’enquête manipule les images

E&R
02/05/2021
01:16:18

Soral contre Conversano chez San Giorgio : quand Complément d’enquête manipule les images

En 20 ans, le magazine de la rédaction de France 2, Complément d’enquête, a montré toute l’étendue de sa soumission au dogme dominant, fait de sionisme et de socialisme, mais d’un socialisme dévoyé. De Benoît Duquesne à Jacques Cardoze, analyse d’une courroie de transmission du pouvoir profond qui confond le travail du journaliste avec le travail du policier, et qui est prête à tous les bidonnages pour impressionner le grand public...

Les animateurs se sont succédé, mais le fond est resté inchangé : défense de la pensée unique, attaque contre toute pensée alternative. Le magazine, né quelques jours après le 11 septembre 2001, a été présenté par le journaliste bien apprivoisé Benoît Duquesne, qui mourra d’ailleurs 13 ans plus tard, juste avant la diffusion d’une émission spéciale consacrée à BHL !

Le très servile Nicolas Poincaré héritera de la case, puis ce sera le tour du gentil Thomas Sotto, et enfin de Jacques Cardoze – sorte d’Yves Calvi sans l’embonpoint –, le fils du journaliste multicarte (communiste) Michel Cardoze. Ça reste en famille, famille de pensée, s’entend.

Fidèle à la ligne du pouvoir profond, qui vise actuellement l’ultradroite – en réalité l’antisionisme sous couvert de lutte contre le complotisme et le survivalisme –, le petit Cardoze s’est plié aux exigences de ses maîtres et a monté une émission en tout point foireuse, avec un bidonnage qui restera dans les annales, à mettre en bonne place entre la fausse interview de Fidel Castro par PPDA et les pseudo grands reportages de BHL, que Paris Match continue à diffuser.

Comment Complément d’enquête a cherché à transformer Soral en raciste anti-arabe...

Voici maintenant la preuve en images de la fake news de France 2 – la chaîne qui vit grassement de l’argent public – et de la duplicité du fils Cardoze :

L’intro du fils Cardoze, qui reprend comme par enchantement le mantra du duo Mendès & Reichstadt, veut tout bêtement faire croire que le nationalisme est dangereux pour la nation :

« Bonsoir à tous, un Français sur cinq se dit d’accord avec au moins cinq thèses complotistes, jamais le complotisme n’avait été aussi représenté dans notre société, et voilà qu’il bascule dans la violence. Ce sont des membres de cette mouvance qui ont procédé à l’enlèvement de la petite Mia, c’est aussi un homme au profil similaire qui a tué trois gendarmes en décembre dernier dans le Puy-de-Dôme, alors quelles sont ces nouvelles menaces venues de l’ultradroite, c’est tout de suite, dans Complément d’enquête ! »

Le bidonnage débute à 21’23 dans l’émission complète :

Pour vous abonner à l’indispensable revue fondée par Emmanuel Ratier,
cliquez ici :

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page