Succès massif inattendu de la mobilisation anti-PMA à Paris Et désinformation massive des médias mainstream

E&R
07/10/2019
02:39

Succès massif inattendu de la mobilisation anti-PMA à Paris Et désinformation massive des médias mainstream

Nous avons choisi La Croix, le quotidien catholique, pour rendre compte du succès de la manifestation anti-PMA organisée à Paris le dimanche 6 octobre 2019.

« Le collectif “Marchons enfants” a manifesté dimanche 6 octobre à Paris contre la réforme de la PMA, demandée par Emmanuel Macron, et contre la GPA. La Manif pour tous et ses alliés annoncent avoir mobilisé 600 000 personnes, ils étaient 74 500 selon le cabinet de comptage indépendant Occurrence. »

Alors qu’on s’attendait à ce que ses journalistes se réjouissent du succès populaire de cet événement, ils ont dès l’intro relativisé le succès populaire en annonçant un chiffre très bas par rapport à l’estimation des organisateurs. Comme si ce succès inattendu les gênait. Masochisme ou calcul ?

En général, on prend les réducteurs et les exagérateurs, on ajoute leurs estimations et on coupe la poire en deux, ce qui donne 674 500 : 2 = 337 250. Cette sous-estimation rappelle les comptages douteux du pouvoir lors des trois grandes manifs anti-mariage gay de 2013 ou lors des grands samedis de lutte des Gilets jaunes, quand le fleuve jaune débordait à Paris et qu’un Castaner osait nous dire qu’ils étaient 32.

La Croix, fidèle à son catholicisme soumis ou son anticatholicisme secondaire (le catholicisme primaire serait trop voyant), très dans la ligne mondialiste du pseudo-pape François qui cumule les sorties délirantes, fait encore une fois la preuve qu’il n’a pas la foi. Un comble !

Du côté des médias dominants, aucune surprise : le journal de France 2, qui est cathophobe comme presque toutes les autres courroies de transmission du pouvoir profond, va même jusqu’à annoncer avant l’heure « une faible mobilisation boudée par une partie des républicains » !

À écouter ces deux perruches, il n’y avait et il n’y aura personne ! Et la présentatrice d’annoncer, comme une victoire du Bien sur le Mal, du progressisme sur le conservatisme :

« Pour le moment, aucune personnalité politique de premier plan n’est annoncée dans le cortège. »

Comme si un succès populaire avait besoin de politiques pétochards ! On l’a vu avec les Gilets jaunes, qui n’ont pas attendu les leaders de la classe politique soumise ou corrompue pour monter à l’assaut des grandes villes depuis le 17 novembre 2018. Aujourd’hui, que ce soit en politique, en médias ou en culture, le peuple se passe des stars fabriquées par le Système et il se les fabrique lui-même.

On vous laisse écouter le discours hallucinant de l’envoyée spéciale Hélène Hugues (initiales HH !) qui, avant même le début de la manifestation, annonce un échec :

« D’abord parce qu’on s’attend à une faible mobilisation. Même les organisateurs n’avancent aucun objectif chiffré ensuite et surtout parce que la droite a compris que la PMA pour toutes, largement acceptée désormais par les Français ne sera pas un marqueur politique comme l’avait été en son temps le mariage pour tous... »

« Largement acceptée par les Français » ? Et ça se dit journaliste... Qui plus est, payée par nos soins. Une seule solution : démission !

Chez les confrères de France 24, on sent une pointe de tristesse dans la voix off féminine qui est obligée de reconnaître le succès, mais sans le dire, et qui convoque un obstétricien pour nous dire que la PMA ne va pas entraîner la GPA :

Au fait, la manif contre la redevance « progressiste », c’est pour quand ?

- La Rédaction d’E&R -

 

La manifestation organisée par le collectif « Marchons enfants » a attiré 74 500 personnes selon le cabinet Occurrence à Paris contre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes et aux femmes seules. Les organisateurs annoncent eux 600 000 personnes.

17 h 35  : Cinq nouvelles manifestations annoncées

Albéric Dumont, le vice-président de la Manif pour tous annonce de nouvelles manifestations contre ce projet de lois de bioéthique, toujours à l’appel de « Marchons enfants » le 1er décembre, 19 janvier, 8 mars, 17 mai et 14 juin  : « Cette mobilisation inattendue est une victoire historique. En partant, ne la vous laissez pas voler par qui que ce soit. »

15 h 45 : Marie, 20 ans, Vendée, et Jeanne-Marie, 19 ans, Pas-de-Calais   : « Le débat existe »

 

15 h 10 : Monseigneur Pascal Gollnisch, prélat catholique français, directeur général de l’Œuvre d’Orient, vicaire général de l’ordinariat des catholiques orientaux en France.

 

14 h 35  : Père Franck Zeuchner et Manuela Pam, de la paroisse Notre-Dame du bon conseil à Paris (18e)

 

14 h 25 : « On sent dans cette manifestation des gens qui ont la même valeur de l’Homme »

 

14 h 20 : Le cortège s’élance

Les manifestants scandent : « Société sans père, société sans repère  ! »

14 h 05 : Réaction de Maxence Henry, maire adjoint d’Angers

« Je veux m’opposer à la marchandisation du corps humain. C’est un monde vers lequel je ne veux pas aller. »

 

Lire l’article entier sur la-croix.com