Une fonctionnaire de police tuée au couteau à Rambouillet, le parquet antiterroriste saisi

E&R
23/04/2021
02:15

Une fonctionnaire de police tuée au couteau à Rambouillet, le parquet antiterroriste saisi

Un homme a tué à coups de couteau une fonctionnaire de police, ce vendredi 23 avril dans l’entrée du commissariat de Rambouillet (Yvelines), avant d’être tué par les tirs d’un policier. Le parquet national antiterroriste s’est saisi de l’enquête.

Il a ouvert « une enquête de flagrance des chefs d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste », confiée conjointement à la Direction centrale de la Police judiciaire (DCPJ) et à la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI).

Le procureur de la République a justifié cette saisie par « le déroulement même des faits qui comprend des éléments de repérage. Également la réalisation des faits, la modalité du crime, la personne de la victime mais aussi les propos tenus par l’auteur au moment de la réalisation des faits. » L’assaillant a crié « Allah Akbar » (Dieu est le plus grand, en arabe) selon une source proche de l’enquête.

Castex « déterminé » à lutter contre le terrorisme

Peu après les faits, survenus en début d’après-midi, le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin se sont rendus sur place. « Mes premières pensées vont à la famille de cette fonctionnaire de police et à tous ses proches. Je tiens à rendre hommage aux fonctionnaires de police qui ont immédiatement neutralisé l’auteur des faits. Notre détermination à lutter contre le terrorisme sous toutes ses formes est plus que jamais intacte », a déclaré le Premier ministre.

L’assaillant inconnu des services de police

Les faits se sont produits vers 14h20 dans le sas du commissariat, a précisé une source policière. La fonctionnaire administrative de 49 ans rentrait de sa pause déjeuner quand l’assaillant lui a porté deux coups de couteau à la gorge, d’après les premiers éléments de l’enquête. La fonctionnaire est décédée sur place, malgré l’intervention des pompiers. Selon le procureur, l’assaillant avait repéré les lieux.

L’assaillant a été touché par les tirs d’un seul policier, d’après une source policière. En arrêt cardiorespiratoire, il est décédé. Il s’agit d’un ressortissant tunisien de 37 ans, arrivé en France en 2009 en situation irrégulière avant d’être régularisé en 2019.

Selon BFMTV, il habitait dans le Val-de-Marne, où il était chauffeur-livreur, et avait déménagé depuis peu à Rambouillet. Il était inconnu des services de police et des renseignements territoriaux. Des perquisitions sont en cours dans les deux domiciles des Yvelines et du Val-de-Marne a indiqué la chaîne d’informations.

[...]

La présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, elle, voit dans cette attaque « les mêmes motifs islamistes » que dans d’autres attaques récentes. « Les mêmes horreurs se succèdent, la même infinie tristesse en pensant aux proches et aux collègues de cette policière assassinée », a-t-elle écrit sur Twitter.

 

« Toutes mes condoléances aux proches de la fonctionnaire de police tuée cet après-midi à Rambouillet et ma solidarité à l’égard de ses collègues de travail. Ce drame touche chacune et chacun d’entre nous. Grande tristesse », a tweeté Audrey Pulvar, tête de liste PS aux régionales en Île-de-France.

Lire l’article entier sur nouvelobs.com

Nous avons choisi deux réactions au tweet présidentiel.

 
Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page