En Allemagne, une fusillade fait deux morts à Halle Avec un concept nouveau : le presque carnage antisémite

E&R
09/10/2019
03:31

En Allemagne, une fusillade fait deux morts à Halle Avec un concept nouveau : le presque carnage antisémite

 

« Merde », dit le tueur qui n’arrive pas à ouvrir la porte de la synagogue malgré trois tirs de fusil à pompe... Vous ne rêvez pas, il s’agit d’un attentat antisémite, mais d’un attentat antisémite manqué. Nous sommes à Halle, à l’est de l’Allemagne, et cet homme de 27 ans, désormais aux mains de la police, a quand même tué deux passants à côté d’un restaurant turc.

La vidéo du tueur a été diffusée par la télé locale :

 

Les tueurs (qui étaient deux au début mais plus qu’un à la fin) voulaient selon les autorités faire un carnage dans une synagogue, mais ils se sont rabattus, si l’on peut dire, sur le kebab du coin.

« Halle est manifestement passée tout près d’un carnage : entre 70 à 80 fidèles de confession juive se trouvaient dans l’édifice religieux pour célébrer cette fête religieuse. “Nous avons vu à travers la caméra de notre synagogue qu’un agresseur lourdement armé, avec un casque en acier et un fusil, a tenté de pousser nos “portes””, a témoigné Max Pivorozki, le président de la petite communauté juive de Halle, dans le quotidien Stuttgarter Zeitung. Les mesures de sécurité à l’entrée de l’édifice religieux “ont permis de résister à l’attaque”, a déclaré Max Pivorozki. » (France 24)

En conséquence, cet attentat presque antisémite, que certains médias se sont quand même permis de qualifier d’antisémite, a provoqué une augmentation de la sécurité aux abords des synagogues...

Par définition, un attentat qui tue deux personnes à 600 mètres d’une synagogue et tout près d’un restaurant turc n’est pas un attentat antisémite, mais plutôt antiturc ou anti-clients de kekab. Il ne s’agit pas d’humour noir mais de rationalité.

Cela a suffi à franceinfo, le site du service public audiovisuel, pour nous suggérer la fameuse « piste de l’extrême droite, voire néonazie », il est vrai soufflée par la police allemande, qui ne plaisante pas avec l’antisémitisme : l’assaillant entre les mains de la police aurait tenu « une foule de propos antisémites et anti-arabes ». C’est donc bien l’extrême droite (voire l’ultradroite), ce qui explique à la fois la tentative de carnage dans une synagogue et la tuerie près du restaurant turc...

Les assaillants portaient « des costumes d’officiers de la Wehrmacht », nous apprend Europe 1 :

 

Bien sûr, personne ne peut se déguiser en officier de la Wehmacht.

Si ça se trouve, c’étaient de vrais officiers de la Wehrmacht.

Voyons ce qu’en pense le CRIF :

 
 
- La Rédaction d’E&R -

 

Au moins deux personnes ont été tuées mercredi à la suite d’une fusillade à Halle, dans l’est de l’Allemagne. Une tentative d’assaut a eu lieu contre une synagogue. Une personne a été arrêtée, a annoncé la police.

[...]

Le ou les auteurs ont également tenté de tirer sur la porte du cimetière juif mitoyen. Un restaurant turc, situé à 600 m de la synagogue, a également été pris pour cible.

[...]

Dans plusieurs villes du pays, comme Leipzig, Dresde mais aussi Berlin et Francfort, la sécurité a été renforcée aux abords des synagogues et d’autres bâtiments de la communauté juive comme des écoles ou centres culturels.

Une personne a été arrêtée et le parquet antiterroriste a été saisi. La chancelière allemande Angela Merkel a qualifié cette fusillade d’« attentat » et a exprimé sa « solidarité à tous les juifs pour ce jour de fête qu’est Yom Kippour ».

Cette attaque intervient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Walter Lübcke, un élu pro-migrants du parti conservateur de la chancelière Angela Merkel (CDU). Le principal suspect est un membre de la mouvance néonazie.

Lire l’article entier sur france24.com