Non, rien Saison 2 Épisode 1

E&R
10/01/2021
06:08

Non, rien Saison 2 Épisode 1

C’est donc en 2008 que le secret est révélé. « Le monde s’est écroulé », affirme Camille Kouchner dans son livre dont des extraits sont rapportés dans le magazine Elle, en kiosque ce vendredi 8 janvier.
L’avocate de 45 ans en profite pour revenir sur la réaction de celui qui a démissionné de toutes ses fonctions.
« Après avoir nié pendant 48 heures, mon beau-père a déclaré que c’était mon frère qui était pervers », note-t-elle. Et d’ajouter : « Puis sa défense a été de dire que c’était une histoire d’amour ». Des mots que Camille Kouchner n’a évidemment pas voulu entendre. « De quoi on parle ? D’un abus sexuel dégueulasse ! C’est merdique comme défense, c’est ignoble », s’insurge-t-elle. (Gala)

***

***

Frédéric Mion a affirmé sa résolution à ne pas démissionner, jeudi 7 janvier, au lendemain des révélations du Monde établissant que le directeur de Sciences Po avait eu connaissance, en 2019, des accusations d’inceste à l’encontre du politologue Olivier Duhamel, qui a quitté ses fonctions de président de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), lundi 4 janvier.
Jeudi matin, quelques dizaines d’étudiants ont manifesté devant l’établissement, l’UNEF, Solidaires et Nova appelant le directeur à quitter son poste face à « la honte » d’être « complice » d’un « pédophile ». (Le Monde)

***

***

Nancy Pelosi a déclaré ce 8 janvier qu’elle avait discuté avec un commandant militaire des États-Unis des précautions à prendre pour s’assurer que le Président sortant Donald Trump ne puisse pas déclencher d’hostilités ou ordonner une frappe nucléaire dans les deux semaines qu’il lui restent au pouvoir.
« La situation avec ce Président déséquilibré ne pourrait pas être plus dangereuse », a-t-elle poursuivi en promettant que le Congrès agirait si Donald Trump ne quittait pas « de façon imminente et volontairement » la Maison-Blanche, sans préciser la nature de cette action. Le dirigeant sortant doit céder le pouvoir à Joe Biden le 20 janvier. (Sputnik)

***

Sans surprise, Donald Trump a réagi en tweetant, via son compte présidentiel (@POTUS) qui compte plus de 33 millions d’abonnés :
« Twitter est allé encore plus loin dans le muselage de la liberté d’expression, et ce soir, les employés de Twitter ont coordonné avec les démocrates et la gauche radicale le retrait de mon compte de leur plate-forme, pour me faire taire, moi – et VOUS, les 75 000 000 de grands patriotes qui ont voté pour moi.  »
Il a évoqué des représailles contre le réseau et le possible lancement de sa propre plate-forme dans un futur proche, dans une série de messages immédiatement retirés par Twitter. (Le Monde)

***

***

***

Israël a vacciné près de 20 % de sa population, la France… moins de 0,1 % (données Our World in Data). Et 45.000 Français ont reçu leur première dose quand l’Allemagne, qui a démarré sa campagne en même temps que nous, a fait dix fois mieux. Les autorités promettent que la proportion de population vaccinée sera identique dans quelques mois. Le Figaro dessine quelques pistes pour mieux y parvenir. (Le Figaro)

***

***

Notre équipe de chercheurs en économie comportementale a quantifié le degré de résistance ou d’acceptabilité d’une population face aux diverses stratégies de lutte contre l’épidémie de Covid-19. Nos résultats ont donné lieu à la publication d’un article dans la revue scientifique internationale The Lancet Public Health. Les résultats de l’étude montrent que le port du masque, les limitations des transports et le suivi numérique sont relativement bien acceptés.

En revanche, les fermetures des restaurants et des lieux récréatifs, ainsi que les restrictions excessives des voyages d’agrément le sont beaucoup moins. Les analyses de sous-groupes de population (vulnérabilité clinique, tranches d’âge, sexe) montrent également que l’acceptabilité de certaines stratégies dépend de caractéristiques personnelles. (Le Point)

***

***

***

8 heures. État d’alerte en Australie. Les autorités sanitaires australiennes affirment ce samedi être en état d’alerte après l’arrivée dans le pays des nouveaux variants hautement transmissibles. Brisbane, la capitale du Queensland, est entrée ce matin dans une période de confinement strict de trois jours après la découverte d’un cas de variant anglais. Un cas de variant sud-africain a été trouvé à Sydney, la plus grande ville d’Australie, dans un hôtel en quarantaine. (Le Parisien)

9 heures. Caumes, l’épidémie et les variants. « Il faut arrêter de faire flipper les gens avec ce variant britannique », estime, sur France Info, le Pr Éric Caumes. Mais « je pense que malheureusement l’épidémie est en train de reflamber ». Le chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière insiste sur « le respect des gestes barrière » qui restent primordiaux. (Le Parisien)

***

***

***

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page