"Je n’étais plus qu’une paire de seins" : plaintes pour harcèlement à la base d’Ochey (Lorraine)

E&R
29/12/2020
44:54

"Je n’étais plus qu’une paire de seins" : plaintes pour harcèlement à la base d’Ochey (Lorraine)

Ils sont militaires de tous les grades, hommes, femmes, pilote d’avion ou simple militaire. Ils ont été victimes d’harcèlements moral, de bizutage, sur la base militaire aérienne d’Ochey, près de Nancy en Lorraine. Au total, cinq plaintes pour « harcèlement moral » ont ainsi été déposées au parquet de Metz.

Certains membres de l’escadron sont accusés par des militaires de pousser les nouveaux arrivants à des actes dégradants.

« Pour mon premier jour, explique l’un d’entre eux, on a arraché mon uniforme sur le stade et on a essayé d’arracher mon caleçon devant à peu près une centaine de personnes ».
« Le premier jour, un navigateur m’a interpellée pour me demander si c’était moi la nouvelle pute. Je n’étais plus qu’une paire de seins, raconte-t-elle. On m’a demandé d’aller en bout de piste pour faire plaisir au personnel naviguant ».

Cliquez ici pour écouter le témoignage

[...]

Elle témoigne de bizutages incessants au milieu de beuveries. Certains se retrouvent crucifiés et enduits d’huile moteur, d’autres doivent se rouler dans des excréments.

« La hiérarchie était au courant. On a rapporté ces éléments qui sont graves et illégaux. Ils ont essayé d’enterrer les histoires. »

Lire l’article entier sur rmc.bfmtv.com

Un sujet d’Envoyé spécial en 2014

Le journal régional en direct de la base aérienne d’Ochey (2016)

Interview du pilote à 10’21 : « Pas de stress négatif, toujours cette petite pointe d’excitation qui fait qu’on est content d’aller en vol... »

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page