Les États-Unis pourraient transférer deux systèmes israéliens de défense aérienne "Iron Dome" à l’Ukraine

E&R
20/09/2021
04:17

Les États-Unis pourraient transférer deux systèmes israéliens de défense aérienne "Iron Dome" à l’Ukraine

Pour ceux qui douteraient de l’implication et de l’immixtion des États-Unis, c’est-à-dire du Pentagone, dans le conflit russo-ukrainien...

Le descriptif technique de l’Iron Dome (dôme de fer) en version originale :

Et en français, sur le site d’Anne Sinclair :

Dire que la presse mondialiste nous bassine depuis des années avec une possible immixtion russe dans les affaires politiques intérieures françaises ou américaines...

On attend maintenant les mêmes cris de la même presse sur cette ingérence qualifiée dans la politique russe.

– La Rédaction d’E&R –

 

En 2019, l’US Army fit part de son intention d’évaluer le système de défense israélien « Iron Dome » [ou Kipat Barzel] dans le cadre du développement d’une « capacité contre les feux indirects » [IFPC], laquelle devait lui permettre de contrer les drones hostiles ainsi que les missiles de croisière, les roquettes et les obus de mortiers.

[...]

Constitué d’un radar de détection et de suivi, d’un module de gestion de combat et de trois lanceurs chacun dotés de 20 missiles intercepteur « Tamir », l’Iron Dome est en mesure de repérer et de détruire une roquette ou un missile à distance comprise entre 4 et 70 km, tout en ayant la capacité de discriminer les projectiles en fonction de leur dangerosité. Et le tout avec un taux d’efficacité de 80 à 90 %.

[...]

Ainsi, le comité des forces armées de la Chambre des représentants a voté un amendement demandant au Pentagone de remettre un rapport décrivant des options pour potentiellement vendre ou céder à l’Ukraine des systèmes de défense aérienne « existants ». Et un élu a confié au site Politico que les deux systèmes « Iron Dome » de l’US Army étaient des « candidats de choix ».

En outre, récemment, les autorités ukraniennes ont fait part de leur intérêt pour le système israélien, afin de protéger l’aéroport de Marioupol, ville située non loin du Donbass, où les forces gouvernementales sont aux prises avec des séparatistes pro-russes depuis 2014. Mais une batterie Iron Dome pourrait également être déployée pour protéger un centre de commandement, par exemple. Cela étant, pour Israël, un tel dossier est sensible politiquement… Car il ne s’agirait pas d’indisposer la Russie, alors que les forces israéliennes visent régulièrement des positions du Hezbollah et des Gardiens de la révolution iraniens en Syrie.

Reste à voir dans quelles conditions ces deux batteries Iron Dome pourraient être transférées à l’Ukraine. A priori, et au regard de leur coût, leur cession viendrait s’ajouter aux 275 millions de dollars d’aide militaire que Washington devrait reconduire au profit de l’Ukraine.

Lire l’article entier sur opex360.com

Youtube Terms of Service (ToS), this website is using of YouTube API Services and Google Privacy Policy, Google Security Setting page