Affaire Epstein: le parquet de Paris ouvre une enquête pour «viols» et «agressions sexuelles»
fr.sputniknews.com
Où partir en novembre pour faire de la voile? Les passionnés de navigation organisent généralement leurs vacances autour de la mer. Les vacances d’été ils se rendent au bord de la mer sur l’océan Atlantique ou bien au bord de la mer Méditerranée. Pour ceux qui ont envie de faire de la voile au mois […] L’article Où voyager en novembre ? est apparu en premier sur Nations Presse : Immobilier, Epargne, Assurance, Banque, Fiscalité, Patrimoine.
nationspresse.info
Le sommet du G7 débute à Biarritz. Un sommet, placé sous le signe des inégalités, qui évoquera les sujets brûlants du moment. Mais est-il vraiment ce club des pays les plus riches et les plus puissants qu'il prétend être depuis le début ? - Août /
egaliteetreconciliation.fr
En Californie, un train de métro léger a déraillé après être entré en collision avec un train de maintenance. 27 personnes ont été blessées. La cause de l'incident est inconnue, rapporte le service des pompiers.
fr.sputniknews.com
La diplomatie ukrainienne a admis que les sanctions antirusses n’avaient pas abouti aux résultats escomptés. Le deuxième point de la stratégie ukrainienne, l’isolement de la Russie, est remis en question, a annoncé une représentante.
fr.sputniknews.com
Le Président français Emmanuel Macron estime que son homologue brésilien Jair Bolsonaro a «menti» sur ses engagements en faveur de l'environnement et a annoncé vendredi que dans ces conditions, la France s'opposait au traité de libre échange controversé UE-Mercosur, écrit l’AFP, se référant à la présidence.
fr.sputniknews.com
Un couple australien devra effectuer 300 heures de travaux d’intérêt général pour avoir affamé sa fille en bas âge. En suivant un régime vegan strict, l’enfant a souffert de problèmes liés à son développement physique et mental.
fr.sputniknews.com
Un homme a poignardé sa conjointe en pleine rue à Monaco. Des témoins indiquent qu'il lui a porté au total «une quinzaine» de coups de couteau.
fr.sputniknews.com
Pour la troisième année, l’association mancelle Tadamoon organise le transport de réfugiés vers les vergers du sud Sarthe. Dès que les pommes seront mûres, ils seront une cinquantaine à aller travailler chaque jour dans des exploitations en mal de main d’oeuvre. (…) Dès que les pommes seront mûres, le dispositif sera mis en place : […]
fdesouche.com
De notre correspondant local – En politique, il faut toujours se méfier de ses amis. C’est une leçon que le maire de Biarritz, Michel Veunac, doit méditer au moment où il va recevoir Emmanuel Macron dans sa ville à l’occasion du G7. L’élu Modem, qui n’a jamais caché son soutien au gouvernement et sa sympathie pour le président, a eu la mauvaise surprise d’apprendre sur France info que le ministre de l’Agriculture vise son poste pour les prochaines municipales. Disposant d’une villa dans la région, Didier Guillaume a laissé entendre qu’il se verrait bien premier magistrat de la station balnéaire, avec l’investiture la LREM. Dans une ville traditionnellement centriste, cette ambition est parfaitement calculée, vu les résultats importants dans la commune du parti présidentiel (33 % aux européennes et 79,70 % au second tour de la présidentielle) et sa sociologie bourgeoise. L’annonce de ce parachutage programmé vient fragiliser Michel Veunac qui doit faire face à une vague de critiques, des terrasses des cafés biarrots au compte Facebook officiel de la mairie, pour sa gestion. La communication idyllique municipale sur le G7 ne convainc pas les habitants. Les multiples contrôles et difficultés de déplacement, la crainte de débordements et les pertes de chiffres d’affaires alimentent les discussions animées qui ciblent la mairie. L’organisation du G7 sera donc décisive pour le maire qui compte beaucoup sur l’aide de l’Etat pour recouvrer les frais colossaux de l’événement. François Fourment   Hendaye et Bayonne : les services de sécurité sur les dents Regroupés entre la France et l’Espagne, les anti-G7 se préparent aussi pour les manifestations de samedi et de dimanche. Des cars arrivent de toute l’Europe sous la surveillance vigilante des forces de l’ordre. Des séries de conférences avec le gratin de la gauchosphère se succèdent entre Urrugne, Hendaye et Irun en Espagne. Mais l’ambiance est tendue, les « politiques » d’extrême gauche et de gauche sont souvent pris à partie par ceux qui veulent radicaliser la lutte à venir. On remarque que les partis, associations et syndicats sont largement bousculés par un public de Gilets jaunes, d’indépendantistes basques, d’activistes autonomes qui ne veulent pas d’une manifestation non-violente. Seront-ils en capacité de déborder un service de sécurité déjà sur les dents ? C’est la question que se posent les habitants d’Hendaye et de Bayonne. Dans les deux villes, on se prépare à la casse à venir, avec la mise en sécurité des banques et des bâtiments officiels.
present.fr

Pages

Nos médias