De plus en plus de voix s’élèvent contre des commentaires ou des critères racistes sur les applications de rencontres en ligne. Sans que les choses n’avancent beaucoup …. « Je ne veux pas d’une Asiatique, désolé », répond-on souvent à Lucie, jeune femme d’origine vietnamienne, sur Tinder. Une attitude qu’on pourrait aisément qualifier de raciste […]
fdesouche.com
Une mère afro-américaine installée avec ses enfants en Suisse témoigne du racisme ordinaire dont sa famille a été victime. Le pays, pourtant très divers, est loin d’être accueillant pour tous. D’après mon expérience personnelle, les Suisses sont toujours polis, gais, serviables et disposés à me parler en anglais lorsque mon suisse allemand rudimentaire me fait […]
fdesouche.com
Laurent Leisi, parlementaire de Genève, signale : Samedi lors du vote sur le budget ville de Gèneve. En tant que parlementaire… Expulsé de force par la police du parlement de la ville de Genève sous injonction de la présidence simplement parce que je portais un gilet jaune. Le mouvement social, citoyen, et populiste, des gilets jaune a soulevé un débat de fond sur notre système. Comme nous le voyons actuellement ça n’est pas un mouvement français, c’est un mouvement qui concerne tout l’occident et son système politique et social inique. 
Mon action c’est imprimée en conscience par solidarité avec cette révolte populaire nécessaire qui devrait être amenée à gagner toute l’Europe.
medias-presse.info
À la Pitié-Salpêtrière (Paris), le plus grand hôpital d’Europe, comme partout en France, on manque de médecins. Ahmed Ben Lallahom, anesthésiste, a fait toutes ses études en Tunisie et a choisi l’Hexagone pour sa dernière année de spécialité. Au fil du temps, le jeune homme s’est forgé une opinion, il ne voit pas son avenir […]
fdesouche.com
Le milliardaire-philanthrope George Soros a été désigné «personnalité de l’année 2018» par le Financial Times, a annoncé le quotidien britannique mercredi. «Le choix de la +personnalité de l’année+ par le Financial Times est habituellement un reflet des accomplissements. Dans le cas de M. Soros, cette année, sa sélection est aussi à propos des valeurs qu’il […]
fdesouche.com
L’ex-ministre française de la Culture Fleur Pellerin s’est retrouvée dans le viseur de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, à cause d’un contrat conclu avec une société sud-coréenne. Mme Pellerin est soupçonnée d’avoir tissé des liens avec ce partenaire avant de quitter le gouvernement.
fr.sputniknews.com
Alger prend très au sérieux la menace d’exfiltration de terroristes de Daech* vers son territoire et ce en exploitant le flux migratoire venant de Syrie, de Palestine et du Yémen. C’est ce qu’a indiqué le directeur au ministère algérien de l’Intérieur chargé des migrations, précisant que les services de sécurité suivent la situation de près.
fr.sputniknews.com
70 artistes et personnalités dont Christiane Taubira, Muriel Robin, Julie Gayet et Marc-Olivier Fogiel se sont réunis pour un clip et une chanson contre l’homophobie. La chanson « De l’Amour » raconte l’histoire d’Azamat, le premier réfugié accueilli par Urgence Homophobie en France. Le clip choral réalisé par Benoît Pétré entremêle des scènes de violences et des […]
fdesouche.com
Belgique – Mardi, en fin de journée, Charles Michel, Premier ministre, a présenté la démission de son gouvernement. Cette chute gouvernementale est la conséquence du Pacte mondial pour les migrations mis en place par l’ONU. Avant le sommet de Marrakech des 10 et 11 novembre, la NVA, plus important parti de Flandre et partenaire majoritaire de la coalition gouvernementale, avertissait le Premier ministre et ses partenaires gouvernementaux : si Charles Michel s’obstinait à vouloir se rendre à Marrakech pour y valider le pacte au nom de la Belgique, la NVA se retirerait du gouvernement. Mais les autres partis de la coalition gouvernementale ne voulaient rien entendre.  Avant même l’envol du Premier ministre belge vers Marrakech, la crise avait éclaté et la NVA avait donc annoncé la démission de l’ensemble de ses ministres. De facto, le gouvernement belge se retrouvait en situation minoritaire devant les assemblées parlementaires. Pendant quelques jours, le Premier ministre tenta d’obtenir au Parlement soit un soutien extérieur de l’opposition constituée par les partis de gauche  soit un soutien ponctuel, notamment pour le vote du budget, de son ancien partenaire gouvernemental ayant rejoint les bancs de l’opposition. Dans cette confusion générale, le Premier ministre belge ne trouva finalement aucun soutien. Plusieurs partis de l’opposition réclamaient même un vote de motion de défiance. Devant cette situation inextricable, et pour éviter l’humiliation du vote de défiance, le Premier ministre a annoncé hier au Parlement qu’il se rendrait en soirée chez le Roi présenter la démission de son gouvernement. Le Roi n’a pour l’instant pas accepté cette démission et consulte durant la journée les présidents des différents partis politiques. Nul ne sait pour l’instant si la Belgique s’achemine vers des élections anticipées ou si le gouvernement sera maintenu en affaires courantes jusqu’aux élections générales du mois de mai. Mais le Premier ministre belge paye cher sa soumission au plan immigrationniste de l’ONU. Et la formation du prochain gouvernement belge s’annoncé déjà particulièrement compliqué.
medias-presse.info
Lors d’une audience concédée à la Commission internationale contre la peine de mort, le pape François a, à nouveau, tiré à boulets rouges contre la peine capitale. Alors que selon la doctrine catholique traditionnelle, « il a toujours été pourtant considéré comme juste que l’autorité politique punisse de mort certains crimes » rappelle, dans une étude intitulée La peine de mort : pour ou contre ?, l’abbé Gleize de la F.S.S.P.X. , en se référant à l’Ancien et le Nouveau Testament et aux saint docteurs, le pape François, se fondant sur l’idée moderniste de l’évolution, dans un sens progressiste évidemment, de la « conscience du peuple chrétien » a réitéré son opposition catégorique à la peine de mort. Rappelant sa récente réforme du nouveau Catéchisme de Jean-Paul II qui enseigne dorénavant que « la peine de mort est toujours inadmissible parce qu’elle lèse l’inviolabilité et la dignité de la personne », il a encouragé « tous les États qui n’ont pas aboli la peine de mort » « à adopter un moratoire en vue de l’abolition de cette forme cruelle de punition ». Adoptant une attitude condescendante, voire arrogante, le pape actuel a par ailleurs déprécié la Tradition de l’Église et ses prédécesseurs des siècles passés qui ont « eu recours à cette forme inhumaine de punition, par ignorance du primat de la miséricorde sur la justice » affirme-t-il. El papa argentin fait là l’éloge, guère subtil, de sa vision personnelle et personnaliste, et totalement étrangère à la Tradition, du grand thème du début de son pontificat : la miséricorde divine qu’il oppose, dans une dialectique naturaliste et bergoglienne, à la justice divine, autre attribut de Dieu qu’il préfère occulter. A cet énième message engagé du pape François contre la peine de mort, la conclusion de l’étude citée plus haut et écrite en 2017 est appropriée : « Premièrement, la vision du Pape actuel représente une impiété à l’égard de toute la Tradition de l’Eglise, accusée d’avoir odieusement trahi l’Evangile. Deuxièmement, elle méconnaît la gravité du péché, qui fait déchoir la personne de sa dignité humaine morale et mérite le châtiment proportionné. Troisièmement, elle néglige la primauté du bien commun de la société et de l’Eglise, bien pourtant meilleur que tous les biens particuliers. Quatrièmement, elle confond la légitimité de principe et l’opportunité de fait, et fait ainsi dépendre la valeur des choses de l’évolution de la conscience du peuple chrétien. Cinquièmement enfin, elle se démarque même de la ligne suivie jusqu’ici par ses prédécesseurs, depuis le concile Vatican II. » Tout autant que cette citation de Jean-Marie Le Pen pleine de bon sens : « je serais contre la peine de mort, quand les criminels commenceront”. Francesca de Villasmundo
medias-presse.info

Pages

Nos médias