Un avion, qui transportait du matériel sanitaire en provenance de Chine, n’a pu gagner Cuba en raison de l’embargo américain en vigueur sur l’île. Les autorités cubaines s’indignent de la situation.
fr.sputniknews.com
Les premiers avions militaires russes chargés d’équipement médicaux ont atterris ce vendredi en Serbie alors que le pays tente d’endiguer la propagation du Covid-19. Trois aéronefs se sont déjà posés sur le sol serbe.
fr.sputniknews.com
Crise du coronavirus ou pas, crise économique, sanitaire, sociale, ou pas, rien ne change sous les voûtes d’acier et de verre des palais européens. Alors que le  24 mars dernier, les 27 ministres des Affaires européennes des pays membres de l’Union européenne (UE) ont décidé d’ouvrir les négociations pour l’entrée de l’Albanie et de la Macédoine du Nord comme nouveaux États membres et de ce fait d’élargir une Union Européenne pourtant en panne sèche, dans un arrêté rendu hier jeudi 2 avril, la Cour de justice de l’UE a ouvert la voie à d’éventuelles sanctions pécuniaires contre la Pologne, la Hongrie et la République Tchèque à cause de leur refus d’accueillir un quota de réfugiés en 2015. Par ces deux décisions, l’impuissante Union Européenne montre son vrai visage : immigrationniste avant tout au détriment des peuples des pays membres. Elle condamne des pays qui ont voulu préserver le « maintien de l’ordre public » et la « sauvegarde de la sécurité intérieure » tout en voulant s’élargir avec l’entrée de deux pays des Balkans à forte majorité musulmane, terres d’islam “radical”, et qui favorisent l’invasion migratoire en Europe occidentale. Si l’on prend la cas de l’Albanie, en 2017, le Département d’État américain considérait ce petit pays des Balkans comme une plaque tournante des trafics de drogue, de prostitution et d’êtres humains venant d’Asie vers l’Occident. Récemment, le 15 mars dernier, le journal vespéral mainstream, Le Monde, que l’on peut difficilement soupçonner d’aller à l’encontre du politiquement correct, publiait cependant un long article sur les réseaux albanais de prostitution qui prolifèrent en Europe en profitant de l’immigration clandestine entre « le pays des Aigles et l’Italie ». Et le journaliste d’ajouter cette considération qui fait froid dans le dos : «  les Albanais, d’une extrême violence, sont de plus en plus nombreux à exploiter en Europe occidentale des jeunes filles réduites pour ainsi dire à l’état d’esclaves. » Le profil de la Macédoine n’est guère meilleur : elle est une terre de transit pour les réseaux criminels et d’immigration clandestine alertait dès les années 2000 l’Organisation internationale des migrations (OIM). Bien que l‘Union Européenne soit apparue aussi désunie que possible ces dernières semaines, chaque pays étant laissé seul face aux insolubles problèmes liés à l’épidémie du Covid-19, à l’impréparation des divers gouvernements et à la casse libérale de leur système hospitalier respectif qui prend toute sa terrible ampleur ces jours-ci, les technocrates bruxellois s’accrochent toujours à leurs chimères idéologiques tant immigrationniste qu’hégémonique. Francesca de Villasmundo
medias-presse.info
La cour administrative d’appel de Nantes a validé à son tour l’arrêté du préfet du Finistère qui avait refusé, en avril 2019, d’octroyer un titre de séjour à Marc Olivier Idriss Junior Glazaï, ancien pensionnaire du centre de formation du Stade brestois.[…] « La consultation du fichier Visiabio a permis au préfet (…) de constater, […]
fdesouche.com
Alors que l’épidémie en France a déjà contaminé plus de 90.000 personnes et en tué 5.380, l’AP-HP prévoit le pic «vers le 6 avril» en Île-de-France qui entraînerait l’arrêt de la propagation, selon le Parisien. Cette déclaration intervient au moment où des services de réanimation sont déjà saturés.
fr.sputniknews.com
Source : Marianne, Louis Nadau, 24-03-2020 La corrélation avancée par une équipe de chercheurs italiens entre pollution de l’air et transmission du Covid-19 est accueillie avec un certain scepticisme par plusieurs spécialistes français. L’hypothèse a de quoi séduire ceux qui voient dans l’épidémie de Covid-19 une punition de dame nature : selon un article de la Société italienne de médecine environnementale, les particules fines serviraient “d’autoroutes” pour la transmission du coronavirus. Fondée sur le croisement des mesures de pollution atmosphérique en Italie du nord et le recensement de cas de Covid-19, la corrélation avancée par l’équipe de douze chercheurs des universités de Bologne, Bari, Milan et Trieste laisse toutefois plusieurs spécialistes français dubitatifs. UN « BOOSTER » DE L’ÉPIDÉMIE ? Les scientifiques transalpins ont travaillé à partir des données de l’Agence pour la protection de l’environnement et celles de la Protection civile entre le 10 et le 29 février, en prenant en compte le délai d’incubation du coronavirus. Les chercheurs observent que les phases d’accélération de l’épidémie en Italie du nord sont “concomitantes à la présence de fortes concentrations de particules atmosphériques”. C’est notamment le cas dans la région très industrialisée de Lombardie, où les taux de PM 10 – des particules fines dont la taille est inférieure à 10 microns – ont été supérieurs à la normale sur cette période. Les chercheurs appuient leur argumentation sur la comparaison avec la région romaine qui, malgré la présence de cas au même moment, n’a connu ni pic de pollution, ni flambée de l’épidémie.Lire la suite
les-crises.fr
L'ancienne ministre autrichienne des Affaires étrangères, Karin Kneissl, au mariage de laquelle Vladimir Poutine a été présent, a porté plainte contre son mari pour violences conjugales, rapporte OE24. L’incident a eu lieu en plein confinement.
fr.sputniknews.com
Près de 120.000 contaminés et environ 14.600 victimes: l'Italie de nouveau la plus touchée devant l'Espagne.
fr.sputniknews.com
Italie: 766 décès dus au Covid-19 de plus, pour un total de près de 15.000.
fr.sputniknews.com
Faux médecin, vrai faussaire, le «docteur» Amadou Samba, militant du parti au pouvoir, a obtenu des marchés de dépistage du coronavirus avec de grandes sociétés d’État. Un entregent qui pose la question de ses relais occultes.
fr.sputniknews.com

Pages

Nos médias